Lombricompostage – 1 an et 7 mois

lombricUn petit article pour vous donner des nouvelles de mon lombricomposteur après plus d’1 an et demi de fonctionnement. Les vers se multiplient tous très bien mais petite anicroche avec un bac rentré en anaérobie.

 

Des vers à foison

lombricomposteur-oeufs.jpg

Un lombrciompost bien vivant

Aujourd’hui, contrairement au tout début (décembre 2009), je ne peux plus dire qu’il me manque des vers! Ils sont bien là, visibles et bien vivants. Ca grouille de partout et ils font très bien leur travail de décomposition et depuis qu’ils sont à la cave, ils ne s’échappent plus du tout de leur abri. Maintenant, je peux même en donner quelques uns à ceux qui veulent débuter le lombricompostage!

 

Des moucherons

J’avais descendu mon lombricomposteur à la cave à cause de la prolifération de moucherons. Dès que  je l’ouvrais: une nuée de bestioles s’en échappait et allait coloniser mon appartement… En soi, ce n’était pas très grave, mais ce n’était certes pas très ragoutant pour les invités que nous pouvions recevoir! (oh regarde! un joli moucheron qui vole au dessus de mon assiette!) Moi j’essayais de relativiser M.Citron-Vert (et de montrer ma profonde mauvaise foi: « mais non, ce n’est pas le lombricomposteur qui ramene les moucherons ») mais il faut bien avouer que j’ai fini par capituler et  par emmener le lombricomposteur à la cave. Après tout: ca a fait un peu de place gagnée dans l’appart’ et la cave n’est pas si loin. Il me suffit juste d’avoir un petit récipient dans ma cuisine qui accueille transitoirement les déchets, que j’emmene tous les 3/4 jours à la cave!

 

Quand arrivent les moucherons?

D’après mon expérience, ils rappliquent quand:

– il est temps de vider un ou plusieurs bacs en compost

– la nourriture donnée est acide (cet hiver= choux en quantité…)

– on combinait dans l’appartement forte chaleur + humidité (appartement exposé au sud)

Aujourd’hui, les moucherons sont moins envahissants à la cave (bien qu’il y’ait toujours des fluctuations selon les points évoqués plus haut), ils sont aussi moins gênants pour nous et aident à la décomposition, et surtout il me semble que les vers ont une meilleure activité puisque la température est constante et idéale.

 

Du lombricompost

rp_compost-recolte.JPG

Du compost bien noir

Concernant la récolte, je suis plutot contente! Voire trop peut être! En effet, comme j’habite en appartement, sans balcon ou terrasse,  je n’arrive pas à écouler tout mon stock de compost! Il faut dire qu’il ne s’utilise pas pur (ou alors uniquement en surfaçage) et que le stock ne s’epuise donc pas très vite. Je le donne donc autour de moi à la famille et amis. Il est certain, par contre, que si vous avez un jardin, cela ne serait pas suffisant.

Il est bien noir, ne sent « rien », possède encore quelques lombrics qui me l’aèrent et qui continuent de me le décomposer un peu avant de pouvoir l’utiliser (à l’automne et au printemps, pour ma part).

Ils possède des coquilles d’oeufs broyées qui n’ont pas été digérées: mais comme je l’avais dis dans un précédent article: cela permet de faire un pseudo drainage dans le terreau, ce qui est intéressant. Quelques tignes ligneuses que j’avais mises ne sont pas totalement dégradées. J’avais aussi tenté l’expérience de mettre un petit sac plastique de pharmacie sensé être biodégradable et se mettre au compost… Bon, il est loin d’être complètement dégradé encore! Et cela fait quelques mois maintenant! Je pense qu’il aurait mieux fallu le découper en morceaux avant que je l’y mette! Expérience faite!

 

Ptits « incidents » survenus

  • 1ère alerte : Le thé de vers récolté commençait à sentir « fort » une fois mis en bouteille…
  • 2e alerte: Même fraichement récolté, il sentait fort….de plus, j’avais pas mal de moucherons quand j’ouvrais le bac…
  • 3e et dernière alerte: le robinet ne coulait plus! Pourtant, je savais que, d’après mon expérience,  plus il y’a de déchets (humides), plus la quantité de thé récoltée augmente

 

J’ai donc décidé de regarder de plus près ce qu’il se passait  dans le bac du robinet et je me suis aperçu que, honte à moi, ca faisait trrrrèèèèèès longtemps que je n’y avais pas jeter un oeil et que du compost avait fini par migrer dans ce dernier bac et avait tout bouché… De même, tout ce petit espace était rentré en anaérobie et donnait une odeur très désagréable à sentir… surtout quand j’ai ouvert ce dernier bac! Forcément, maintenant, on comprend mieux le pourquoi du comment…! J’ai donc dû récolter ce compost fugueur et déboucher le robinet.

 

Un petit schéma de rappel:

Sans-titre-1.jpg

 

 

Crédits images:

1/Mon compost obtenu est à peu près de même composition! Un peu moins « fin » peut être! target= »_blank »>http://www.jardin-eco.com/blog/category/lombricomposteur/ 

2/Merci pour ce schéma très compréhensif! http://www.hortiver.fr/index.php?p=02

70px blog vert citron
A propos de l'auteur

Je m’appelle Mélanie, green-girl et passionnée, je suis paysagiste-herbaliste et formatrice-coach en cosmétiques faits-maison. J'essaie de faire de l'écologie un art de vivre au quotidien, pour tous, selon une philosophie et une éthique en lesquelles je crois. Depuis 2010, à travers ce blog Vert-Citron et différents livres/magazines, je vous délivre des conseils et des astuces écolo-nomiques. J'anime des balades botaniques et des ateliers/formations sur les plantes : des cosmétiques faits-maison à l'entretien de la maison, de la saponification au maintien de la santé, du compostage à l'art d'aménager son jardin. Au plaisir d'échanger avec vous!


Vos plumes vertes

6 Réponses pour “Lombricompostage – 1 an et 7 mois”
  1. telos dit :

    j’en ai dehors… il composte en silence (de moucherons);.loin de moi…

  2. Urban dit :

    Il commence à y avoir pas mal de petit monde dans ton composteur ;-) pour les vacances , c’est prévu mi-août et j’espère bien pouvoir faire une grosse coupure de 8 jours quelque part :)

    Bon week-end Bise

  3. nessa dit :

    super cet article:)  bon les mouches c’est pas trop mon truc j’ai déja donné avec les mites alimentaires …..

     

    si non je voulais te poser une question : mon grand-père met des polystryrène blanc déchiqueter en petit morceaux dans son composteur (sans lombrics) il parait que ça aère le compost …moi je ne
    trouve pas ça écolo du tout !

     

    bizzz belle journée :)

  4. grenouille dit :

    Ah ah ! je suis carrément ravie d’avoir ces nouvelles de la colonie de vers ! Et c’est marrant, car cela recoupe les idées que je me faisais : peut-être plutôt la cave que l’appart’, au final
    (pareil : la cave chez moi n’est pas si loin), et sans doute un souci pour écouler le lombricompost…

    Une idée que je n’ai toujours pas creusée : peut-être y a-t-il près de chez toi/moi des jardins partagés qui seraient ravis d’en récupérer ?

    Et je ne sais plus si tu parlais des vacances ? Cet phase m’inquiète un peu, car comme il m’arrive facilement de partir un mois complet… je ne voudrais pas affamer une communauté de vers….!

  5. grenouille dit :

    NB : comme je suis horrifiée par l’idée de répandre du polystyrène en terre, ne serait-il pas aussi simple d’aérer en mettant des débris biodégradable très lentement, style morceaux de bois ou
    autre ?

    Ou n’importe quoi d’autre d’un peu local, des coquilles de noix vides, des coquilles d’huitres ?

  6. krisofil dit :

    Pour se débarrasser des moucherons , le truc le plus simple et le plus écolo que j’ai trouvé c’est de coller des bandes adhésives transparentes ou décorées (on en trouve au rayon droguerie) sur
    la fenêtre et de placer le composteur à proximité. Les moucherons sont attirés par la lumière et restent collés sur la bande.

    Pas top pour l’esthétique, mais cela permet de résoudre le problème !

    Attention aux fruits sucrés !!

Vos plumes vertes

N'hésitez pas à partager vos avis et vos questions greens!