[Coupe menstruelle] « C’est ma (Luna)copine à moi !

Le 14 septembre dernier, j’ai reçu un mail d’une certaine Aurélie qui avait parcouru mon blog et qui voulait me faire découvrir la Lunacopine… Kézako la Lunacopine? Et bien, c’est une jolie marque de Cup utilisée par les dénommées cuppeuses… Bon çà ne vous parle toujours pas ?! Et si je vous parle de Coupe menstruelle ?!

Kézako la cup ?

image-coupe-menstruelle.jpgQuand j’ai reçu la proposition d’Aurélie pour me faire tester la Lunacopine puis en parler sur mon blog, je connaissais déjà cette petite chose mais je n’avais jamais osé franchir le pas…

Le site de la Lunacopine, je l’avais déjà lu, ainsi que d’autres, en long, en large et en travers!  D’ailleurs, j’aurais pu vous parler de la flurcup, mooncup, divacup…et bien d’autres mais c’est Lunacopine qui m’a contactée et… d’après ce que j’ai pu en lire, c’est une cup assez « universelle ». Elle convient à peu près à toutes les femmes. Tous les conseils qui vont suivre sont quasiment valables pour toutes les  marques de cup…Les différences se situent dans la souplesse, les tiges…etc

La coupe menstruelle est comme son nom l’indique une petite coupe qui vient recueillir les menstruations ou plus communément le sang des règles.

Quand j’ai commencé à m’intéresser sérieusement à l’environnement et l’écologie, et à modifier mon mode de vie, j’ai essayé de trouver d’autres alternatives dans tous les domaines et donc aussi dans le domaine de l’hygiène féminine. Il me fallait donc des alternatives aux serviettes hygiéniques en plastique et aux tampons Nett & cie:
- serviettes lavables (et les inconvénients de devoir laisser tremper pour détacher (!) ),
- tampons en coton bio et sans chlore,
- serviettes jetables en coton bio et sans plastique…etc

Mais je le savais, c’était toujours moins écolo que la coupe menstruelle!

lunacopine.jpg

Lunacopine

La coupe est en silicone médical, anti-allergique, anti-microbien et peut s’utiliser environ 10 ans! Elle est réutilisable (après stérilisation bien entendu) pour chaque nouveau cycle. Elle est fabriquée en Finlande. Pour plus d’informations sur son histoire, l’écologie etc, je vous laisse aller lire l’excellent site EasyCup.fr qui recense toutes les coupes et qui délivre tout plein d’astuces.

A chaque passage dans le rayon hygiène de ma biocoop, je ne pouvais m’empêcher de z’yeuter les coupes et … de repousser l’achat à chaque fois!
– Peur de ne pas savoir la mettre.
– Quelle taille choisir?
– Manque d’informations, même si j’ai pu lire plusieurs avis concluants sur la blogosphère
– Peut-on l’utiliser aussi la nuit?
– Quid des cours de sports qui « bougent »?
– Est-ce facile à enlever? (n’avez-vous jamais eu de mauvaise expérience avec un tampon dont le fil se casse et qui est assez difficile à retirer par la suite! ^^)
-…

Alors, quand j’ai reçu cette proposition de test, je n’ai pas laissé partir cette chance qui était le pas que je n’osais pas franchir en magasin! J’ai donc choisi la Lunacopine de couleur rose et en taille 1 : 27 ans, jamais accouché et petite astuce: la taille 1 peut convenir aux femmes utilisant des tampons réguliers, changés jusqu’à 5 fois par jour.  D’après Aurélie de Lunacopine: « Qui plus est,  sachez que la Lunacopine peut être portée jusqu’à 12 heures consécutivement (donc plus que le temps de travail journalier) et que sa contenance est plus importante que les protections classiques (la Lunacopine contient 25 à 30ml selon les 2 tailles ; les tampons réguliers de 6 à 9ml ; les super de 9 à 12ml ; les ultra de 15 à 18ml), beaucoup mettent donc la coupe le matin et ne la retirent que le soir une fois arrivées chez elles. »

J’ai donc reçu quelques jours après MA coupe avec son joli petit étui et l’impatience (oui,oui vous lisez bien) et aussi l’appréhension à pouvoir enfin utiliser cette « petite » chose. (ah?! oui?! ca va rentrer avec cette taille là?!) Quand on a l’habitude des tampons, il faut avouer qu’on est un peu décontenancé!!

 

Comment ça fonctionne?

coupe-menstruelle-3.jpg

La vie de Neko

Je ne vous ferai pas un long cours, d’autres sites le font déjà très bien! Je vous mets juste un extrait du site Easycup.fr: « Contrairement aux protèges slip et serviettes, la coupe menstruelle s’insère dans le vagin, est invisible, et au lieu d’absorber le sang comme les tampons (irritant et modifiant la qualité de la muqueuse), le récupère. Aucune ficelle ne ressort du corps, contrairement aux  tampons, aucun élément extérieur ne peut donc pénétrer dans le corps (les fluides liquides – urine, eau de la piscine… – qui touchent la ficelle peuvent l’en imprégner et entrer dans le corps) de part son étanchéité. Par son positionnement à l’intérieur du vagin, la coupe menstruelle recueille le sang directement lors de son arrivée de la muqueuse utérine. Il tombe dans la coupe et est ainsi retenu, mais reste liquide. Les coupes menstruelles sont toutes étanches, lorsqu’elles sont bien positionnées, et ne laissent pas passer de sang qui tâchera les vêtements de l’utilisatrice. La tige reste à l’intérieur du corps, donc ne se voit pas, mais doit être accessible pour retrait à l’entrée du vagin. »

L’expérience de Vert-Citron

1er cycle

Lors de mon premier cycle « cup », j’ai lu et relu au moins 5 fois la notice, afin d’être sûre de bien m’y prendre. Comme indiqué sur la notice, j’ai plié ma coupe en « C » , je l’ai passée sous l’eau, et je n’ai eu aucun mal à l’insérer. 1 heure après, j’essaie de l’enlever: tout nikel! Yeah ca commençait plutôt bien! Du coup, je la remets et je la garde jusqu’au soir sans fuites! Et là, les choses ont commencé à se corser… Quand j’ai voulu la retirer, sans vous mentir, j’ai mis au moins 20 bonnes minutes. Plus j’essayais et plus je me stressais et donc plus je me contractais… pas moyen d’attraper la base de la cup comme c’était indiqué. Alors dans ces moments là, on se rassure comme on peut « mais non, tu vas y arriver! la gygy, elle va bien trifouiller par là, alors bon pourquoi, t’y arriverais pas?!  » « Tu le savais que ce serait l’étape la plus délicate, tu l’as lu sur les forums mais au final tout le monde s’en sort! » (« Tout le monde sauf moi!!!!! ») « Bon de toute façon, tu vas pas aller aux Urgences pour l’enlever quand même?! Alors, ma fille tu te détends et tu vas y arriver! »

Alors on s’arrête un peu, on souffle un grand coup, on arrive à attraper la tige qui est située sous la coupe, on tire un peu dessus, jusqu’à avoir la base et… on arrive à la retirer…. et même qu’on dirait qu’on vient de courir un 100m tellement on est essouflée!

Le soir même après la douche, je la remets et je file me coucher. Si je me rappelle bien: pas de fuites le lendemain matin… mais c’est avec appréhension qu’est venu le moment de la retirer… Et là rebelote, 20 minutes pour la retirer… (« bouhou j’y arriverai jamais!! » « Dis donc, t’as réussi hier soir alors encore une fois tu te détends et tu vas y arriver » ). Le jour même, je suis allée fouiner pendant des heures sur les forums de cuppeuses, à la recherche d’astuces pour retirer cette satanée coupe facilement et là, j’ai trouvé mon bonheur, l’astuce qui m’allait bien!

lunacopine4.jpg lunacopine3.jpg

 

Mes astuces pour retirer la coupe !

Déjà: s’accroupir, car celà raccourcit le vagin en longueur, donc automatiquement, la coupe se rapproche de la « sortie », on peut aussi pousser avec les muscles vagin (comme si on allait à la selle), cela permet de faire descendre encore un peu plus la coupe ! Puis, pour celles qui comme moi n’arrivent pas à attraper la base, l’astuce consiste à attraper la tige avec le pouce et l’index d’une main, de tirer légèrement dessus, puis avec l’index de l’autre main appuyer sur le coté de la coupe pour supprimer l’effet ventouse et en profiter pour la retirer facilement! Ces petites astuces sont, sur moi, inratables et simplissimes!

2e cycle

Pour une fois, j’avais presque hâte d’avoir mes règles, histoire de pouvoir retenter! La première journée s’est très bien déroulée mais dès la 1ère nuit (et règles abondantes), les ennuis ont commencé… En effet, en me levant le matin, je vous passe les détails, mais la coupe avait fuit… Et le pire, c’est qu’il n’y avait quasiment pas de sang dans la coupe! Et là, mon ami le forum Easycup.fr et ses cuppeuses m’ont remonté le moral et m’ont conseillée sur la marche à suivre. Pour elles, il était clair que ma coupe avait mal été placée: le sang est donc passé à coté et non recueilli dedans. La plupart m’ont conseillée de trouver mon col de l’uterus, pour pouvoir la placer correctement…(euh, ca ressemble à quoi le col de l’utérus???) Enfin, tout çà pour vous dire qu’effectivement, on apprend à mieux connaitre son corps qu’avec un tampon ou une serviette et donc à être un peu plus à l’aise avec lui!

Anecdote de la Gygy qui te prend pour une grosse naze

lunacopine2.jpg

Une coupe? C’est quoi une coupe?

Entre mon 2e et 3e cycle, j’ai dû faire mon petit RDV annuel chez ma gynéco et bien décidée à lui parler de ces coupes menstruelles, en espérant qu’elle connaisse et qu’elle puisse m’aiguiller sur la situation de mon col de l’utérus… (surtout que ce petit malin « bouge » tout au long du cycle…) Première déception, elle ne connaissait pas les cups… et quand je lui ai expliqué le principe elle est restée complètement sceptique! 

Elle ne comprenait pas comment ca pouvait fonctionner et quand je lui ai dit que c’était possible et que d’autres avaient déjà passer le cap sans fuites, elle m’a sorti: « attendez je vais vous montrer des images pour vous montrer que ce n’est pas possible« … Oui, oui, elle m’a sorti des images d’anatomie, genre le truc que tu vois au collège, en m’expliquant où était le vagin et patati et patata… ! Mais le pire c’est que pendant l’auscultation à proprement parler, elle ne m’a meme pas aidé à savoir comment je pourrai essayer de trouver mon col! Le seul truc qu’elle a su me dire:  » Il faudra que vous alliez loin dans le vagin et apres c’est un renflement… » Et le summum a été quand je lui ai dis que j’avais deja essayé de farfouiller pour essayer de le trouver… mais à part me regarder avec des grands yeux « comment ca elle va farfouiller pour trouver son col?! » et me redire qu’elle etait sceptique et qu’elle ne comprenait pas ma demarche…. j’ai laissé tomber!! Il y’en a qui sont vraiment hermétiques! (Vive l’ouverture d’esprit chez la médecine conventionnelle!))

Pendant ce 2e cycle, j’ai aussi eu un problème que je n’avais pas eu pour le 1er.. je n’arrivais plus à faire se déplier facilement et correctement la cup!Et j’avais beau essayer differents pliages: le C, le pushdown, E fold, labia fold…, passer un doigt le long, appuyer sur la paroi vaginale, essayer de la tourner… rien à faire, elle ne voulait pas se deployer correctement!

3e cycle

Je l’ai aussi attendu avec impatience, même si je commençais à désespérer d’y arriver parfaitement un jour! Apparemment, il faut environ 2 à 3 cycles en moyenne pour maitriser la cup (certaines femmes y arrivent tres bien dès la première utilisation mais il y’a les autres… comme moi!) et surtout apparemment, les muscles du vagin se « font » à cette coupe au bout du 2e ou 3e cycle. Je ne sais pas comment ca peut être le cas, mais je commence à le croire, car maintenant(5e cycle passé) la coupe se met quasiment « toute seule » en place et suit la bonne « trajectoire » sans presque aucune manipulation supplémentaire…

Pour ce 3e cycle, j’ai changé plein de choses sur ma coupe… j’ai agrandi très légèrement les trous pour éviter qu’ils ne se bouchent trop rapidement par du sang épais et que des fuites apparaissent. Et surtout, chose impensable au début… j’ai rétréci la tige! De temps en temps je la sentais et du coup, j’ai pris mon courage à 2 mains, une paire de ciseaux et je l’ai rétrécie de 2 crans…

Mes astuces pour la placer correctement

Pour que la coupe se déploie très facilement: faire un pliage entre le pushdown et le C-folder, (voir ci-dessous) et placer la partie « creuse » (où il y’a la pliure), du coté « dos » et non coté « ventre ». Il faut aussi l’insérer bien à l’horizontal car si on la met un tant soit peu verticale, elle ne se positionnera pas bien et le risque de fuites est là! Avec ces 2 conseils, elle se déploie alors correctement et facilement.  Si ce n’est pas le cas, il suffit d’appuyer un peu sur la base coté pliure et on sent nettement qu’elle se déploie! Puis vérifier  qu’elle est bien dans la « bonne trajectoire » et c’est tout bon!

Je la vide 2 à 3 fois par jour, en règle générale, le matin au lever, puis le soir en rentrant du boulot, et enfin avant de me coucher. Je n’ai donc plus le problème d’aller chez des amis ou au boulot, en demandant la poubelle… Et surtout, une fois mise en place, on ne la sent vraiment plus et çà c’est top!

lunacopine-pliage-origami2.jpg

Pliage mêlé de « Pushdown » et de « C-folder »

lunacopine-pliage-origami.jpg

Pliage mêlé de « Pushdown » et de « C-folder »

Astuce stérilisation

Pour stériliser ma cup, je la place 5 min dans l’eau bouillante. Afin d’éviter qu’elle ne touche les parois de ma casserole et que le silicone ne se détériore, j’ai trouvé une autre petite astuce sur un forum je crois… Il suffit de glisser la cup dans un fouet de cuisine et hop, plus de crainte qu’elle ne touche les parois!

La conclusion de Vert-Citron

Je viens de finir mon 5e cycle avec la Cup et comme beaucoup de Cuppeuses, je ne reviendrai plus en « arrière » aujourd’hui! En terme de confort (pas d’odeur et on ne la sent pas du tout physiquement et surtout :  oubliées les sensation d’être humide dans les serviettes, et les sensations de sécheresse, surtout en fin de regles avec les tampons!), d’écologie, d’économies financières et d’hygiène, il n’y a rien de comparable! Je l’ai complètement adoptée!  Non le sang des règles n’est pas plus « crade » qu’un autre sang (et puis il est maintenu dans la coupe), il n’y a
rien de « dégueu » comme peuvent nous le faire croire quelques pub’ mal-intentionnées et de plus, cette cup permet de mieux se connaitre soi-même anatomiquement parlant. Elle permet de se réapproprier cette période féminine qui est souvent vécue de façon uniquement obligatoire et contrainte. Cela fait peut être un peu cliché mais franchement, d’autres cuppeuses vous le diront et c’est comme çà que je le ressens!

Si je n’avais qu’un seul conseil à donner?! A votre tour, mesdames, utilisatrices de tampons et/ou de serviettes, d’essayer les cup! Et si vous franchissez le pas, surtout n’abandonnez pas dès le 1er cycle même si c’est un peu laborieux au début pour vous! On prend très vite le « coup de main » et c’est un réel « bonheur » par la suite! Revenez donc m’en parler!

tableau-100.jpg

Une dernière petite image du site Fleurcup

Des sites très très pratiques à visiter:
Lunacopine: www.lunacopine.fr
Une mine d’or: http://www.easycup.fr/index.php
Pour poser toutes vos questions: http://forum.easycup.fr/
Quelques pliages en image: www.fleurcup.com/fr/fleurcup/questionsanswers#pliages
Toujours des pliages: http://menstrual-cups.livejournal.com/453392.html

 

70px blog vert citron

A propos de l'auteur

Je m’appelle Mélanie, green-girl et passionnée, je suis paysagiste-herbaliste et formatrice-coach en cosmétiques faits-maison. J'essaie de faire de l'écologie un art de vivre au quotidien, pour tous, selon une philosophie et une éthique en lesquelles je crois. Depuis 2010, à travers ce blog Vert-Citron et différents livres/magazines, je vous délivre des conseils et des astuces écolo-nomiques. J'anime des balades botaniques et des ateliers/formations sur les plantes : des cosmétiques faits-maison à l'entretien de la maison, de la saponification au maintien de la santé, du compostage à l'art d'aménager son jardin. Au plaisir d'échanger avec vous!


Vos plumes vertes

37 Réponses pour “[Coupe menstruelle] « C’est ma (Luna)copine à moi !”
  1. Florence dit :

    Bravo pour ce super article. Je soupconnais que cela ne devait pas être très facile à mettre en place mais ton partage donne non seulement envie d’essayer mais de percévérer.

    J’ai un stérilet qui empêche les règles (pas très naturel mais bon il est posé …) mais je passerai vraiment à la cup lorsque je les aurai à nouveau.

     

  2. ninoou dit :

    Ahaha… moi aussi j’ai sauté le pas il y a pas longtemps… mais je suis encore dans la phase d’apprivoisement de la « bête » et j’ai opté pour une fleurcup, fabriquée en France!!bises (a tout à
    l’heure…!)

  3. Tinùviel dit :

    Très bon article !

    Je me souviens des galères que j’ai eu au début aussi, j’ai même failli abandonner mais après avoir goûté au bonheur de la cup (même avec des fuites) impossible de remettre un tampon ou une
    serviette… du coup pas le choix, j’ai persévéré et j’ai fini par y arriver (et c’était pas facile, je venais de me faire poser mon DIU et j’avais un flux hémorragique, une cup me tenait moins
    d’une heure avant qu’elle soit pleine -_-‘ ) 

    Aujourd »hui je suis hyper contente et j’oublie complètement que j’ai mes règles !

    Pour les douleurs par contre si la cup est un peu de travers c’est vraiment pire, et quand elle est bien mise il n’y a pas de différence. 

  4. Lucille dit :

    Merci pour cet article, très bien rédigé et drôle ! Et merci de partager ton expérience !
    Bisous :-)

  5. cricri33 dit :

    houaa merci pour ton avis !!! pour l’instant je peux pas l’essayer mais j’ai hate !

  6. Stéphanie dit :

    Mon dieu, je l’ai essayée il y a quelques années, et j’ai tellement galéré à l’enlever que j’ai laissé tomber. Pour le coup des urgences, je me suis retrouvée en toi lol J’essayais de l’enlever
    et je me disais : « la honte, je vais devoir aller aux urgences pour me faire enlever ça… ». Je n’ai pas persévéré malgré les nombreux témoignages qui m’incitaient à le faire. Peut-être plus
    tard, quand l’idée aura à nouveau fait son chemin :) Merci pour ton témoignange drôle et instructif en tout cas ;)

  7. cricri dit :

    oui c’est bien moi qui pense que la mode slow cosmetique est commercial ^^ enfin je sais pas vraiment comme l’expliquer mais sa en devient un mouvement de mode c’est comme ça que je le ressens
    bizarrement… moi j’ai toujours était une pro de la slow cosmetique sans le savoir pour autant, pour moi tout ce que je lis sur la slow cosmetique est tellement évident sa ne m’apprends rien
    donc du coup je comprends pas pourquoi en faire autant ^^

    mais bon apparement y a pleins de personnes qui fonctionnent différement ..si sa peut rendre les gens plus respectueux de la nature,et de leur corps je trouve ça bien

    bisous

  8. cricri dit :

    je viens d’aller voir ta réponse . C’est vrai que moi j’entends beaucoup parler de ça parce que je vais sur des sites en rapport avec cette philosophie .

    peut etre qu’il aurait fallut donner un nom plus simple que la slow cosmetique sa aurait peut etre mieux parler aux gens je sais pas .je suis pas une pro mais je prone autour de moi les produits
    naturels,non seulement d’un point de vue de la cosmetique , mais sur l’alimentation,la médecine douce aussi. ya tellement de produits chimiques qu’on peut éviter ^^

    Sa consiste en quoi de faire partir de l’assos ? sa me plaerai pourquoi pas :)

  9. cricri dit :

    ok mais je connais même pas la slow food,slow life ^^ je suis pas très mouvement américain ..

    merci pour le lien !

  10. cricri dit :

    ha bon ?? oh ça fait pourtant tellement américain n’est ce pas ^^

  11. Stéphanie dit :

    Je suis sûre de ré-essayer :) Je m’en commanderai une le mois prochain, il faut que je consulte un peu tout pour voir quelle taille et quelle marque… Le truc qui me motive c’est de ne plus
    avoir à me dire : « Oh mais noooooon pas maintenant, j’ai plus de tampoooooon !!! » :)

  12. Monica dit :

    Euh… Comme toi, je regarde tout ça mais je n’ai pas franchi le pas. Et j’avoue que malgré que ma cop’s ait essayé et le conseille… J’ai assez peur. Et oh!! J’ai accouché, moi! :p (à ce
    propos, avec la rééduc périnéale, tu situeras mieux pas mal de muscles bien cachés!! ….) Décidément, j’ai trop peur…. Pas encore prête :s

  13. peppermint dit :

    Ahlala franchement une gynécologue comme ça–> il faut fuir! C’est honteux tu lui a demandé de te montrer comment t’approprier ton corps et elle a refusé et je ne trouve pas ça normal quand un
    medecin refuse d’aller dans une démarche d’autonomie du patient… j’imagine que ça doit être le genre qui est contre la pose d’un DIU à une nullipare (pose lui la question tiens ça t’en
    apprendra surement beaucoup sur sa mentalité). par ailleurs sauf problème on a pas besoin d’un rendez-vous annuel chez le gynécologue! pour ceux et celles qui ne connaissent pas je ne peut que
    vous recommander d’aller sur le site du célèbre Martin Winckler, gynécologue reconnu qui lutte contre beaucoup d’idées reçues et qui nous incite à plus d’autonomie. Si tu veux je vais chez une
    gynéco à Paris : jeune, pose des DIU à des nullipares, ne juge pas et ne te prend pas pour une débile profonde…

  14. Stéphanie dit :

    Malgré tout, je vais chez ma gynéco une fois par an. Il est arrivé, lors de cette consultation annuelle, qu’un champignon soit détecté alors que je ne sentais rien. Cette consultation permet
    aussi de vérifier qu’aucun kyste ou aucune grosseur n’est apparue, que ce soit dans l’organe génital ou dans les seins. On ne « sent » pas toujours ce qui se passe à l’intérieur. Pour moi, cette
    consultation annuelle est vraiment indispensable.

  15. peppermint dit :

    Biensur chacune fait ce qu’il veut…Il faut juste être informée et avoir la liberté de choisir, c’est tout ce que je dis, si tu choisis d’avoir des examens invasifs et unutiles, libre à toi bien
    sur, tant que tu le sais et le décide, encore une fois tout le monde fait comme il veut! Informe toi
    http://www.acontrario.net/2011/06/28/seins-et-organes-sexuels-pas-d%E2%80%99examen-systematique/

  16. Stéphanie dit :

    J’ai lu l’article que tu me mets en lien et ça me conforte dans l’idée de l’examen annuel. Ma gynéco me demande toujours si je suis d’accord pour la palpation des seins. Pour info, c’est lors
    d’une visite de routine qu’une grosseur a été détectée sur le sein gauche d’une de mes amies. Or elle ne sentait rien elle-même. Si elle avait attendu des symptômes, ça aurait pu être plus grave.
    Chacune fait comme elle le souhaite en effet, mais s’il faut attendre que l’examen gynéco soit agréable pour aller consulter, les gynécos peuvent pointer au Pôle Emploi dès demain. Je suis
    informée, et je ne juge cet examen ni intrusif, ni inutile, ni abusif.

  17. Monica dit :

    Oui, justement… Une telle « dilatation » du corps, y compris (surtout!!) psychologiquement, laisse des séquelles… M’enfin… je vais pas raconter ma vie ici, hein! ;)

  18. Minette dit :

    Ca a l’air pas mal. Merci pour cet article complet, je viens de voir qu’un magasin près de chez moi les vendent, je vais aller voir.

  19. valérie dit :

    coucou

    j’utilise une coupe menstruelle depuis très très longtemps, au tout début de la mooncup UK.

    Je n’ai jamais eu de fuite sauf quand la coupe était pleine (règles hémorragiques) et je ne me souviens pas avoir galéré du tout au premier essai.

    Mais j’étais déjà très à l’aise avec mon vagin.. je pense que c’est la clé.. si on a du mal à farfouiller, on a plus de mal à comprendre comment la mettre, à bien sentir, etc.

    mes deux filles utilisent aussi une coupe..c’est surtout pour le confort et la santé que c’est mieux.. pas question de retrouver les serviettes ou les tampons.

  20. odile dit :

    Coucou,

    J’utilise aussi la cup (fleurcup) depuis 1 an et demi (pas depuis 6 mois vu que j’ai un petit habitant qui squatte ^^), sauf que le premier jour des règles, j’ai toujours quelques fuites (mais
    pas énorme) donc je met toujours une serviette pour le 1er jour.

    Mais je crois qu’après l’accouchement je vais faire d’autres tests avec une autre marque, ou alors la taille au-dessus.

    Sinon, pas eu de soucie pour la mettre, l’enlever… mais je connais bien mon corps, ce qui aide effectivement.

    En parlant de gynéco, le mien est pas mieux, pour mon premier, j’ai discuté avec lui d’un accouchement physiologique (pas de péri, pouvoir circuler, pas de voie veineuse, pas d’épisio…), ben
    tout ce qu’il a réussi à me dire, c’était que j’allais avoir très mal et ne tiendrai pas, que si on ne sondait pas la vessie elle allait exploser…

    Malgré tout, j’en ai fait qu’à ma tête, j’ai brieffé mon mari pour qu’il me soutienne ce jour là, et tout c’est passé nickel (avec des super sage-femmes).

    Bref, les gynéco c’est des médecins, et j’ai de plus en plus de mal avec eux^^

  21. angélique dit :

    je decouvre ton blog, et ça fait un moment que je me tatae pour acheter une cup, ton témoignage fait un peu peur au début, mais je me dis qu’il faut essayer, et surtout perseverer si c’est un peu
    difficile au début, donc je vais sauter le pas. Merci pour ton témoignage

  22. Corinne dit :

    Bonjour Mélanie ! eh dire que j’étais passée à côté de ce billet ( déménagement oblige …grrrr) !!! je suis contente de te lire car je suis en plein « questionnement » pour « tout ça » et pour en
    avoir discuté avec une utilisatrice… je suis restée sceptique. Pas à cause du côté utilisation ( car je me souviens de mes débuts, jeunette, avec les tampons… je crois que c’était à peu près
    lesmêms questions en fait !) mais du côté pratique. En fait, mon amie me disait que c’est pratique lorqu’on travaille à la maison, parce que sinon elle se voyait mal sortir des toilettes
    collectifs du bureau pour aller rincer sa cup et la replacer … enfin bref, je passe les détails ! mais en te lisant je me dis qu’elle a peut être mal choisi sa taille… et comment être sûre
    ?!! ( de sa taille !) Et moi je suis comme toi, ( même si je suis maman… rien à voir avec la choucroute !), pas très à l’aise avec mon corps, merci les applicateurs si tu vois ce que je veux
    dire… Bref, j’aimerais bien … mais j’peux point !

    (Sinon, en tant qu’ex parisienne, j’avais repéré des gygy qui pratiquent les médecines alternatives,homéopathie, acupunture, et sont même regroupés dans un centre médical… j’avais trouvé ça
    pour ma soeur qui est à Paris )

  23. lulu dit :

    Moi aussi envie de tester depuis un moment, voilà une expérience qui rassure dans son réalisme ! Merci !!

    Mélanie et Corinne : maintenant que vous les avez testés (ou plutôt ta soeur) vous en pensez quoi de vos nouveaux gygy, vous recommandez ? Ce centre il est dans quel arrondissement ? Je dois m’en
    trouver un donc si je pouvais en choisir un dont l’éthique est sympa plutôt que le premier de l’annuaire ce serait top !

    Bonne journée !

  24. angélique dit :

    Je reviens vers toi pour te faire part de ma première expérience. Donc j’ai commandé ma cup, j’ai pris une YUKKi, il y avait promo sur leur site la grande et la petite pour meme prix, du coup je
    me suis pas posé question, j’ai pris les 2, car malgré le fait d’avoir 2 enfants je pensais que petite taille me suffirai. Donc j’ai fais premiers essai avec la petite et j’en suis ravie.
    Effectivement première tentatives m’ont fait penser à premières expérience avec tampons (moi aussi tampon avec applicateur car pas trop a l’aise avec cette partie de mon corps) et finalement
    agréable surprise car j’ai réussi à m’en sortir sans trop de difficultés. Je me suis dis pourquoi ne pas avoir sauter le pas plus tot, en meme temps si j’ai réussi c’est peut etre que j’etais
    prete, si j’avais essayé plus tot est  ce que j’aurais aussi bien réussi. Maintenant plus qu’a attendre prochain cycle pour voir si ça continue aussi bien- ya pas de raison. Merci encore
    pour ton billet, et un seul mot n’hésitez plus les filles sauter le pas!

  25. jarka dit :

    Merci Mélanie pour ce super article. ma cup est arrivé, je suis au 1 cycle et là, pas encore convaincu…. je me demande si elle n’est pas trop grande pour moi (fleurcup, taille 2 – vu que je suis 175cm et apres 2 accouchements…)… j’ai le sentiment mitigé, il y avait des moments sans les fuites et sentiments bizarre, mais aussi, j’ai sentie la cup descendre vraiment bas.
    je ne perds pas d’espoir et comme tu dis, il faut 3 cycles pour s’y habituer.
    merci encore pour ce partage

  26. Aura dit :

    Coucou ! Merci pour ton article, ça donne envie d’opter pour la cup ! Un jour sûrement… Pour le moment je me pose encore trop de questions. Peut être que tu pourrais m’éclairer ? De mon côté j’ai un flux abondant pendant les deux premiers jours et les deux jours qui suivent, le flux se divise presque de moitié je dirais. Du coup, je me demandais si je dois prendre deux cup de tailles différentes pour m’adapter au flux ? :/
    Et sinon j’ai vu sur le site de vente qu’on pouvait garder la cup pour uriner. Je ne comprends vraiment pas comment c’est possible ! L’urine ne va pas se stocker dans la cup ??!
    En tous cas, merci pour ton article et merci par avance également si tu prends le temps de me répondre :)

    • Vert-Citron dit :

      Bonjour Aura! Merci pour ton sympathique message auquel je vais essayer de répondre!
      Je vais commencer par ta deuxieme question: la cup et les toilettes! Non l’urine ne vas pas se stocker dans la cup ;) tout simplement parce que l’urine ne provient pas du vagin, or, tu insères la cup dans le vagin comme les tampons. Si tu mets déjà des tampons tu dois savoir, que tu n’as pas besoin de les retirer pour aller aux toilettes ;) . Le seul petit souci peut provenir lorsque tu vas à la selle. Car en « poussant », tu contractes aussi les muscles du vagin et cette contraction peut faire descendre la cup. Il faut donc juste penser à la faire remonter un peu si c’est le cas sinon… gare aux fuites!
      concernant ton flux, tout dépend de ce que tu appelles « important les 2 premiers jours ». Pour ma part, lorsque j’ai écris cet article, j’étais encore sous pilule, je n’avais pas accouché et j’utilisais avant la cup des tampons « super » les premiers jours puis des « normaux ». J’avais la taille 1 et elle allait très bien, elle tenait toute la journée. Aujourd’hui, je suis sous stérilet (depuis 3 mois), je n’ai toujours pas accouché mais avec le stérilet mon flux a considérablement augmenté (ou a retrouvé son flux « d’avant pilule » plutôt…) J’ai toujours la taille 1, mais contrairement à avant, elle est pleine après ma journée de travail. Il peut aussi arriver que je doive la vider avant la fin de ma journée de boulot les 2-3 premiers jours sous peine de fuites. Je pourrai essayer la taille 2 mais finalement je pense garder la taille 1 pour me moment car ce n’est pas non plus dramatique! Selon les marques de cup, ils te renseignent sur la taille à choisir: age, grossesses, volume du flux (exemple des tampons)…. etc.
      Voila, n’hésite pas si tu as d’autres interrogations ou si tu n’as pas tout compris à ma réponse!
      A bientôt!

  27. Libellule dit :

    Bonjour à tous et à toutes,

    Je rejoins le commentaire de « Cri Cri » ces produits associés à la slow cosmétique sont une forme de pub commerciale comme une autre. Je suis assez surprise des commentaires qui se dégagent pour la plupart positifs. Personnellement cela ne me donne pas du tout envie, et je me vois mal rincer dans des toilettes publiques que ce soit au restaurant ou dans le cadre professionnel mon sang menstruel et je n’aimerai pas du tout d’ailleurs voir une autre personne le faire. Ah là là, ce que l’on ne fait pas faire aux femmes et sous des prétextes fallacieux qui les culpabilisent ! La culpabilité d’utiliser des produits qui ne sont pas « écolos » « verts »… après que nos grands-mères se soient battues pour libérer la femme, je suis atterrée que sous d’autres prétextes associés à l’écologie, la femme et son corps soient (une nouvelle fois) manipulés… Bon c’est mon humble avis ;-)
    Bien que votre article soit bien rédigé et que vous aillez le mérite de l’avoir publié, cela ne me donne pas du tout envie d’utiliser ce produit. Hagr ! l’inconscient collectif féminin a encore du chemin à parcourir pour se libérer !
    Il faut être libre de ses choix et ce, même s’ ils ne sont pas en accord avec le bien pensant actuel qui nous fait faire tout et (à peu près) n’importe quoi au nom de la consommation « slow » « verte » et tout le tintouin. Je suis également surprise (mais bon je m’y fais à force) car sur plein de blogs les commentaires sont « chouette » « super » et vous voyez les mêmes personnes faire tout le contraire dans leur vie de tous les jours ! Bonne soirée à toutes

    • Bonjour libellule, laissez moi reprendre votre commentaire pour vous répondre:
      Je rejoins le commentaire de « Cri Cri » ces produits associés à la slow cosmétique sont une forme de pub commerciale comme une autre. Je suis assez surprise des commentaires qui se dégagent pour la plupart positifs.
      Je pense que vous n’avez pas bien saisi le concept de la slow cosmétique et de la cup… Les 2 sont à priori anti-commerciales, car sinon…vous pensez bien que toutes les grandes marques de tampons ou de cosmétiques les aurez récupérées… D’ailleurs, la slow cosmétique est une association à but non lucratif qui prône une autre cosmétique plus sensée… où est le commercial? La cup est « garantie » 10 ans… où est le commercial?? Et pour info, même si c’est dans la même mouvance, slow cosmétique ne signifie pas cup menstruelle…Quant à cricri, qui n’avait pas compris ce qu’était la slow cosmétique, je lui ai expliquée depuis…

      Personnellement cela ne me donne pas du tout envie, et je me vois mal rincer dans des toilettes publiques que ce soit au restaurant ou dans le cadre professionnel mon sang menstruel et je n’aimerai pas du tout d’ailleurs voir une autre personne le faire.
      Que cela ne vous donne pas envie et que vous ne soyez pas à l’aise avec vos menstruations, cela est compréhensible, dans nos société où tout est tabou… surtout envers la femme… il n’y a rien de sale dans le sang… mais cela reste compréhensible. Vous n’êtes pas la seule dans ce cas là. Par contre, je vous rassure, je ne vais pas dans les toilettes avec d’autres cuppeuses pour se donner rdv et se tenir conversation et regarder les autres faire… Qu’allez-vous imaginer? Personne ne m’a jamais vu faire et je n’ai jamais vu faire qui que ce soit…. Et ensuite, pour mon cas personnel, je ne le fais jamais au bureau ou au restaurant, toujours chez moi, car je n’ai besoin de l’enlever que 2 fois par jour…

      Ah là là, ce que l’on ne fait pas faire aux femmes et sous des prétextes fallacieux qui les culpabilisent ! La culpabilité d’utiliser des produits qui ne sont pas « écolos » « verts »… après que nos grands-mères se soient battues pour libérer la femme, je suis atterrée que sous d’autres prétextes associés à l’écologie, la femme et son corps soient (une nouvelle fois) manipulés…
      La culpabilité? Ne croyez-vous pas qu’elle est plutôt du coté de celles qui n’osent pas parler des règles et du sang? Moi je ne culpabilise pas au contraire… nos grands mères se sont battues pour libérer la femme? Oui et c’est tant mieux… mais encore une fois que croyez-vous? A cette époque, les menstruations étaient encore plus taboues… l’homme a toujours méprisé cela (dans notre civilisation en tout cas). Alors, non, la cup ne fait pas revenir en arrière bien au contraire! C’est écolo, certes, mais aussi moins toxique, moins contraignant, je dépense moins d’argent et je suis plus à l’aise avec mon corps… où est le retour en arrière, où est la manipulation? Posez-vous la question pour les tampons ou les serviettes par contre…

      Bon c’est mon humble avis ;-)
      Bien que votre article soit bien rédigé et que vous aillez le mérite de l’avoir publié, cela ne me donne pas du tout envie d’utiliser ce produit. Hagr ! l’inconscient collectif féminin a encore du chemin à parcourir pour se libérer !
      Il faut être libre de ses choix et ce, même s’ ils ne sont pas en accord avec le bien pensant actuel qui nous fait faire tout et (à peu près) n’importe quoi au nom de la consommation « slow » « verte » et tout le tintouin. Je suis également surprise (mais bon je m’y fais à force) car sur plein de blogs les commentaires sont « chouette » « super » et vous voyez les mêmes personnes faire tout le contraire dans leur vie de tous les jours ! Bonne soirée à toutes

      Oui et je respecte votre choix de ne pas utiliser de cup, libre à chacune… Personnellement, je me sens beaucoup plus libre maintenant que je l’utilise… mais là aussi, chacune est libre de penser ce qu’elle veut… Ensuite les blogs soi-disant verts où les auteurs font l’inverse dans de ce qu’ils prônent, oui ca existe mais chacun des lecteurs est libre de prendre ce qu’il veut ou pas… pour ma part, je ne me sens pas du tout visée, et ce blog relate mes expériences personnelles!

      bonne soirée

      • Libellule dit :

        Bonjour,

        Merci de votre réponse. Loin de moi l’idée de vous « viser » ou vous juger et tel n’est pas mon intention. Juste un échange courtois, sur différents façons de penser, c’est ce qui fait que ce monde n’est pas uniforme.
        Je pense n’avoir pas de soucis avec mes règles, ni mon sang et ce n’est pas parce que je n’utilise pas un produit de ce type, que tout de suite je dois être taxée d’avoir une problématique avec mon corps…. Et c’est là que je ne suis pas du tout d’accord ! Il faut arrêter de faire de la psychologie à tout va et tout de suite dire « ouh ! là là elle doit avoir un problème avec son corps celle-là » si elle refuse de se trifouiller le vagin, se tordre en 4 pour pouvoir insérer une coupe correctement, la retirer tant bien que mal en espérant ne pas en mettre partout, la rincer (sans donner r.v à des copines pour le faire, hein ;-) je ne suis pas demeurée tout de même…. Bref ! je ne vais pas en faire un roman, mais je suis assez méfiante parce que je sens un « créneau » commercial qu’au nom de l’écologie, petit à petit, s’installe, bien sûr quand j’écris cela, je ne vise pas la coupe en particulier, c’est beaucoup plus vaste que cela. Bien Cordialement

        • Merci de votre réponse. Loin de moi l’idée de vous « viser » ou vous juger et tel n’est pas mon intention. Juste un échange courtois, sur différents façons de penser, c’est ce qui fait que ce monde n’est pas uniforme.
          Ne vous inquiétez pas, je suis ouverte au débat! Effectivement, tant que cela reste dans des termes courtois! ;) Car oui, notre monde n’est pas uniforme, les individus non plus et c’est ce qui fait sa belle diversité!

          Je pense n’avoir pas de soucis avec mes règles, ni mon sang et ce n’est pas parce que je n’utilise pas un produit de ce type, que tout de suite je dois être taxée d’avoir une problématique avec mon corps…. Et c’est là que je ne suis pas du tout d’accord ! Il faut arrêter de faire de la psychologie à tout va et tout de suite dire « ouh ! là là elle doit avoir un problème avec son corps celle-là » si elle refuse de se trifouiller le vagin, se tordre en 4 pour pouvoir insérer une coupe correctement, la retirer tant bien que mal en espérant ne pas en mettre partout, la rincer (sans donner r.v à des copines pour le faire, hein ;-) je ne suis pas demeurée tout de même….
          Je pense que nous nous sommes mal comprises. Pour ma part, ce n’est pas parce qu’une fille n’utilise pas de cup que je vais penser qu’elle a un pb avec son corps… Par contre dans certains cas, comme le mien, oui cela peut aider… Mais il faut franchir le pas… Et je voudrais aussi rajouter qu’à part les premières fois pour essayer de mettre la coupe en place, personnellement, je ne me trifouille pas plus le vagin que quelqu’un qui met un tampon… Quant à se tordre en 4, renverser la coupe, idem, ce n’est plus mon cas (d’ailleurs je ne l’ai jamais renversée…). Même si le début a été difficile pour moi, je connais des femmes qui y arrivent du premier coup. Enfin quant au rinçage, personnellement, mais là encore tout est personnel, je préfère vider ma coupe, même chez moi, discrètement que de mettre des tampons à la poubelle, des serviettes jetables ou mettre à tremper des serviettes lavables. Je connais tout ca puisque j’y étais moi même avant. (sans compter le coté potentiellement toxique et polluant des tampons et serviettes conventionnels…)

          Bref ! je ne vais pas en faire un roman, mais je suis assez méfiante parce que je sens un « créneau » commercial qu’au nom de l’écologie, petit à petit, s’installe, bien sûr quand j’écris cela, je ne vise pas la coupe en particulier, c’est beaucoup plus vaste que cela. Bien Cordialement
          Que vous soyez méfiante, c’est tout à fait compréhensible, mais je me répète à propos du « créneau commercial »: réfléchissez-y: une cup coute moins cher à son utilisatrice que des tampons ou des serviettes… et donc…rentrent moins d’argent pour les industriels… De plus, la cup a été inventé au 19e s… donc vous voyez, c’est quelle ne rapporte pas si bien que ca, sinon, tout le monde l’aurait développé! Pour des sujets plus vastes, effectivement, malheureusement, le greenwashing existe dans tous les domaines, les industriels ont bien compris qu’il y’avait un créneau à prendre quitte à pervertir l’écologie…. C’est pour cela qu’il faut toujours bien se renseigner. Ce que j’essaie de faire avec ce blog à mon humble niveau mais aussi avec l’association de la slow cosmétique: bénévolement, nous apprenons aux gens à décrypter les étiquettes, à utiliser des alternatives, à consommer d’une autre manière…
          Bien cordialement

  28. Karine dit :

    Ton article est très bien fait et rassure la vielle maman que je suis ! En effet, ma fille est passée à la cup. Mais avant elle est venue me voir pour avoir mon avis. Je ne connaissais pas ! Nous avons fait le tour des différents sites et forums sur le sujet :et je me suis sentie rassurée. Ma fille, elle était déjà conquise ! Je pensais le produit novateur. Mais ma fille, qui avait bien potassé le sujet m’a dit que les baba cool des années 60 l’utilisaient déjà ! Je n’ai pas trouvé d’inconvénient à la cup et je lui ai conseillé d’essayer. Je pense effectivement que c’est une bonne alternative aux tampons et serviettes. Pour ma part, c’est un peu tard et j’avoue que j’ai apprécié pendant longtemps la liberté gagnée grace au tampon ( j’ai acheté mes premiers tampons sans en parler à ma mère, à l’époque on parlait peu de ces choses !) Mais les temps changent et je suis ravie d’avoir découvert la cup par ma fille. Cette cup a un bel avenir ! Bises et bonne journée

    • coucou Karine,
      merci pour ton message! et je suis surtout contente s’il a pu te « rassurer » parmi les autres témoignages que tu as pu lire sur la toile! C’est qu’il y’en a de plus en plus, et souvent, ils sont très positifs aussi! Quel âge à ta fille? car c’est vraiment top, si les jeunes peuvent s’y mettre rapidement (si c’est leur choix bien entendu!). hihi, moi j’avais un peu rigolé avec ma mère: je lui avais montré ce que c’était… mais bien sur ne connaissait pas… j’avais essayé de lui faire deviné… c’était très drôle! ;)
      hihi, oui les baba cool l’utilisaient déjà et elle a été inventée, il y’a même un peu plus longtemps que ca! Même si elle n’était pas tout à fait pareil, le principe était le même… j’avais commencé avec les serviettes quand j’étais plus jeune et comme toi, j’ai acheté mes premiers tampons sans en parler à ma mère! du coup, j’avais aussi galéré avec les tampons à l’époque au début car, je ne connaissais pas et je n’avais pas internet pour m’éclairer sur le sujet! Mais j’avais apprécié aussi le fait que ce soit plus empreint de liberté qu’avec les serviettes! (et moins humide aussi! :p )
      A très bientôt Karine! et j’espère que ta fille appréciera sa cup!

  29. vert.citron dit :

    merci beaucoup angélique pour ce retour de commentaire positif et joyeux!! j’attends de tes nouvelles pour le prochain cycle alors! ;) pour ma part, cela va maintenant presque faire un an! ca
    passe! et j’en suis toujours aussi contente! quelle libération! vraiment!

Vos plumes vertes

N'hésitez pas à partager vos avis et vos questions greens!