[Extrait de plante] Le tepezcohuite ou Mimosa Tenuiflora

ou encore… l’ingrédient végétal cosmétique pour la régénération cutanée….

Je suis chaque jour un peu plus fascinée par le pouvoir des plantes sur la santé/bien-être des hommes, et tous les bienfaits qu’elles peuvent nous apporter. Aujourd’hui, c’est du Mimosa tenuiflora dont j’aimerais vous parler. Cet arbre n’est pas d’origine locale et nous vient du Mexique, du Brésil et de la médecine maya. Aussi appelé arbre à peau, il possède des vertus tout à fait exceptionnelles de cicatrisation. Je vous en avais déjà parlé dans cet article sur la « Crème au mimosa ».

Tepezcohuite ou Mimosa tenuiflora

INCI : mimosa tenuiflora bark extract

tepezcohuite.jpgJe vous mets ici la composition de la poudre de Tepezcohuite. Ce paragraphe est extrait de la fiche technique du site Aroma-Zone: […]  » L’écorce de Tépezcohuite est extrêmement riche en tanins et en saponosides. Les tannins sont des polyphénols. Ils sont solubles dans l’eau et lui donne une coloration rouge.  A l’origine les tannins étaient utilisés pour « tanner » le cuir c’est-à-dire le rendre imputrescible. Ces composés ont donc de très fortes propriétés antibactériennes et antifongiques. […] Enfin, l’action combinée des saponosides (régénérants cellulaires) et des tanins (stimulants de la microcirculation) font de cette poudre d’écorce un puissant cicatrisant. Appliqués sur la peau, ces actifs ont un très fort pouvoir régénérant et peuvent être utilisés pour le soin des cicatrices, des vergetures. »

Le tepezcohuite, ou plutôt son écorce réduite en poudre, est donc un puissant cicatrisant et régénérant cutané, il est un véritable soin des cicatrices jeunes ou anciennes et permet une cicatrisation assez remarquables des plaies, brulures, irritations… Il s’utilise en cataplasmes, macérats à intégrer dans des lotions, crèmes, baumes…

L’expérience de Vert-Citron

Contexte: peau sensible, assez réactive et ayant du mal à cicatriser. Depuis presque 2 ans, j’ai essayé de me guérir d’irritations qui sont devenues des plaies impossibles à guérir par la suite. Elles étaient situées au niveau de plis cutanés, ce qui n’arrangeaient pas les choses… Je vous en avais parlé dans cet article sur la crème CICAMOSA prescrite par mon médecin. Je suis passée par plusieurs phases et différents diagnostics personnels: intolérance alimentaire, allergie cosmétique, mycose, stress… et j’ai donc essayé différents « traitements » naturels symptomatiques et holistiques de ma propre initiative.
J’ai changé (un peu) de régime alimentaire, hygiène irréprochable sur la zone irritée,  testé différentes huiles essentielles cicatrisantes, bactéricides ou fongicides, essayer d’assécher la zone lésée ou au contraire de l’adoucir avec des huiles végétales ou beurres, essayer le talc, l’allantoine, l’oxyde de zinc, l’argile seule et la fameuse cicamosa.

Chacun de ces essais me donnèrent espoir au début des applications mais rapidement les irritations incessantes et les plaies revenaient. La dépression me guettait et je désespérais de venir à bout de ces désagréments fâcheux. Jusqu’au jour où je me suis enfin procurée cette fameuse poudre de tepezcohuite en juin dernier…  Avec cet actif directement en main, je savais qu’il serait plus efficace qu’intégré dans une crème conventionnelle en avant-dernière position de la liste INCI et accompagné uniquement d’ingrédients inactifs et polluants!

Pour rappel, voici la composition de la crème cicamosa:

Aqua, propylene glycol dicaprylate, dicaprate ethylhexyl palmitate, PEG-8, propylene glycol, hydrogenated coco glycerides, glyceryl stearate, PEG-100 stearate, cetyl alcohol, myreth-3 myristate, phenoxyethanol, mimosa tenuiflora bark extract, tocopherol, carbomer,  methylparaben, propylparaben, sodium hydroxide, ethylparaben, butylparaben, isobutylparaben.

Mon utilisation: En cataplasme avec de l’argile, 2 fois par jour

tepezcohuite2.jpg

Dans le creux de la main, je mélange:

- 2 pincées d’argile blanche ( douce, grand pouvoir couvrant, hémostatique et cicatrisante)
– 1 pincée de tepezcohuite
– quelques gouttes d’eau pour former une pate ni trop épaisse, ni trop liquide! D’après Aroma-zone, les actifs du tepezcohuite sont solubles dans l’eau. Mais j’ai aussi pu lire sur d’autres sites qu’on pouvait aussi réaliser des mâcérats huileux…

A appliquer sur la zone concernée en couche épaisse. (Ne pas laisser sécher) Suite aux premières applications, les 2/3 premiers jours, j’ai cru que ce mélange ne faisait pas effet. Mais, il s’est avéré que je n’étais pas assez patiente! En effet, par la suite, la guérison est allée vitesse grand « V »: en une semaine, je n’avais plus ni irritation ni plaie! Cette poudre mérite bien la réputation qu’on lui prête! Aujourd’hui, je fais encore un cataplasme sur la zone concernée une fois par jour, en prévention. Et je pense que je pourrai bientôt m’en passer!

En savoir plus:
- Faire un macérât hydrogylécriné: www.aroma-zone.com – fiche tepezcohuite
- www.beaute-test.com – poudre de tepezcohuite avis
- www.lacosmetodemaman.com – creme 100% tepezcohuite pour peau tres lesee
- www.voyage-de-toutes-beautes.fr – le tepezcohuite plante vertueuse des mayas

Remarque: Cet article a but informatif ne remplace aucunement l’avis d’un médecin, spécialiste ou pharmacien! Je vous rappelle que ce blog n’a pas de visée thérapeutique! L’usage des plantes doit être vigilante et consciente. Prenez conseil auprès de praticiens compétents dans ce domaine! Tout mauvais usage en auto-médication, toute allergie ou autre désagrément causé à une tierce personne après lecture de ce blog, ne saurait en aucun cas engager la responsabilité de Vert.Citron. Veillez à consulter un professionnel, croiser les informations des ouvrages spécialisés et respecter les doses prescrites!

by vert citron signature

A propos de l'auteur

Je m’appelle Mélanie, green-girl et passionnée, je suis paysagiste-herbaliste et formatrice-coach en cosmétiques faits-maison. J'essaie de faire de l'écologie un art de vivre au quotidien, pour tous, selon une philosophie et une éthique en lesquelles je crois. Depuis 2010, à travers ce blog Vert-Citron et différents livres/magazines, je vous délivre des conseils et des astuces écolo-nomiques. J'anime des balades botaniques et des ateliers/formations sur les plantes : des cosmétiques faits-maison à l'entretien de la maison, de la saponification au maintien de la santé, du compostage à l'art d'aménager son jardin. Au plaisir d'échanger avec vous!


Vos plumes vertes

6 Réponses pour “[Extrait de plante] Le tepezcohuite ou Mimosa Tenuiflora”
  1. golawok dit :

    Très intéressant ! J’ai de l’eczéma récalitrant sur les mains, je n’arrive pas à m’en défaire.

    Tu l’appliques et tu laisses poser sans rien mettre dessus ou tu mets une gaze stérile dessus ? Et tu laisses poser combien de temps ?

  2. violette dit :

    alors oui et encore oui a son efficacité

    sur une brulure au 2 eme degré elle a fais des miracles couplées avec du miel du psyllium de l’aloe vera et des HE cicatrisantes de la rose musquée en 3 semaines c’etait finit !!

    j’en ai fais un cerat magique que j’utilse sur toutes les plaies que je me fais j’adore !!

  3. Sylvie dit :

    Concernant les macérats huileux, j’avais posé la question à AZ (vu que les actifs sont solubles dans l’eau ou eau-glycérine). Voici la réponse:  »

    En effet, la plupart de ces plantes contiennent des principes actifs
    solubles dans l’eau. Nous conseillons donc la plupart du temps des macérâts
    aqueux ou infusions si vous souhaitez bénéficier au maximum des propriétés.
    Dans l’huile, il y aura en effet peu de composés actifs, avec cependant et
    selon la plante considéré quelques principes actifs solubles dans l’huile
    (composés colorants…)
    En médecine ayurvédique, les huiles de plantes sont connues pour avoir des
    propriétés sur le plan énergétique. »
    Voilà ;-)
  4. Nelly dit :

    A force de recherches, je suis tombée sur ce blog et plus précisément ce billet, et… wow ! J’en suis vraiment ravie, un grand merci pour le tuyau !!!

    J’ai des plaques d’eczéma persistantes sur les jambes depuis cet été, que je désespérais de voir cicatriser un jour sans avoir recours à la cortisone.
    Adepte des traitements naturels (qui demandent parfois énormément de patience, ce qui n’est pas toujours évident), j’ai essayé toutes sortes de formules HV + HE, ainsi que tout un tas d’autres ingrédients naturels tels que l’aloe vera, etc. sans grand succès, j’étais découragée…

    Et là, ça fait seulement 2 jours que j’utilise le mélange tépezcohuite + argile et elles ont déjà éclairci ! Et commencent à peler légèrement… l’espoir renaît, j’espère que ça va continuer dans cette voie ! :D

    Encore merci !!

    • Bonjour Nelly,
      Merci pour ce témoignage! C’est vraiment super!!
      Il me fait penser à ma propre expérience et je vois que tu as été autant bluffée que moi par les propriétés de cette poudre!
      Par contre, pense aussi à ton eczéma en amont… il faut regarder d’une façon holistique et pas seulement les symptômes ;) Est-il dû au stress? à une allergie? …etc? Est-il suintant? à tendance sèche? (ce qui pourra t’orienter aussi vers d’autres plantes spécifiques) Pense aussi à bien nourrir cet endroit pour ne pas trop l’assécher.

      tu as aussi des HE qui sont dites « cortison-like » sans les désavantages de la cortisone.

      Bonne journée! :)

  5. vert.citron dit :

    merci beaucoup sylvie pour ce complément de reponse! Il faudra que je le rajoute dans l’article!

Vos plumes vertes

N'hésitez pas à partager vos avis et vos questions greens!