Les meilleurs oeufs sont-ils bio?

5 septembre 2013 par  
Classé dans Green washing, Tribulations

Voici un titre d’article qui m’a interpellée et que je me suis empressée de lire: j’étais curieuse de savoir ce qu’il allait ressortir en conclusion…

Article extrait de « ça m’intéresse – avril 2005″ -

Pic_0823_033.jpg

Je dois bien avouer que même si je suis d’accord sur le fond de certaines phrases de cet article, le « rien n’est moins sûr » en phrase d’accroche m’a un peu fait tilter dès le début de la lecture… Plusieurs points ici me mettent en rogne:

1°_ La logique de supermarché: Commençons par ce qui m’a fait le plus bondir: avez-vous lu le petit coeur bien rouge à la fin de l’article… où l’on doute de l’intégrité et de l’indépendance du magazine? Oui, oui, ils font bien de la publicité pour Carrefour…. Supermarché, qui on le sait, est reconnu pour son éthique, sa bio-attitude, sa production locale, sa production de qualité! Laissez-moi rire! Ce coup de coeur ne précise pas bien entendu si ces poules  » de race » sont élevées en batterie ou en plein air… Et qui parle vraiment de poule de race?  Car il est indiqué « poule porteuse d’un peu de sang de marans »… Ah bon? Et pourquoi elle n’a qu’un PEU de sang de poule de race? Ils ne peuvent pas avoir des vraies marans? De plus, comme un des points que nous verrons par la suite: ils ne précisent pas le prix de ces oeufs et je suis sûre qu’ils sont aussi chers, voire plus, que les oeufs bio… Et enfin, sur la quantité de marques d’oeuf vendus chez Carrefour, combien sont des marques qui possèdent « une plus-value gustative »?!

En terminant cet article avec ce point, je suis certaine que beaucoup de lecteurs « non-initiés » et/ou ne se posant pas trop de questions, se disent que forcément ces oeufs de carrefour sont top! Dans ces quelques lignes, le journaliste ne parle que des oeufs vendus en supermarché et n’évalue pas les autres modes de vente.

2°_Seulement une histoire de goût? Ici, le journaliste mentionne par le terme « meilleur » seulement le goût des oeufs… Cela entraîne une confusion chez les « non initiés » qui préfèrent alors aller acheter chez carrefour des oeufs meilleurs au goût (sans en être certains) mais aussi sans doute couverts d’antibiotiques et autres choses désagréables.

3°_Conditions d’élevage et prix: un des nerfs de la guerre dans la course du « toujours moins cher »: Dixit le journaliste, les oeufs bio sont vendus jusqu’à « 5 fois plus cher »… Mais 5 fois plus cher par rapport à quoi? Par rapport à la douzaine d’oeufs prix discount d’oeufs de poule élevées en batterie disposant en tout et pour tout d’une feuille A4 pour seul espace et auxquelles le bout de bec a été coupé?! D’ailleurs qu’en est-il des fameux oeufs de la marque « Noirans »? (prix payé au producteur, prix payé par le consommateur et élevage?)

4°_La fraîcheur: Encore une allégation perverse qui insinue le doute dans l’esprit du consommateur non averti: est ce que le journaliste est en train de dire que tous les oeufs bio ne sont pas frais mais qu’en revanche les conventionnels le sont? Arrêtons de rire un peu! On peut retrouver ce constat  aussi bien en bio qu’en conventionnel ! Surtout chez les oeufs de poules « bio industrielles » qui contrairement à ce qu’on pense, ne sont pas produits dans de petits élevages, bien au contraire! Il est rare qu’un « petit » producteur vende ses oeufs au supermarché: il préfèrera les marchés locaux ou vente directe: ses oeufs seront alors souvent pondus du jour même ou de la veille! De plus, je connais certains « petits » producteurs qui affichent très bien la date de ponte sur leurs oeufs…

Astuce: si vous doutez de la fraicheur d’un oeuf: il suffit d’avoir à portée de main un saladier rempli d’eau. Plongez-y l’oeuf: si celui-ci coule bien au fond: vous pouvez le consommer sans crainte! A voir en image: www.marmiton.org/diaporamiam: mes oeufs sont-ils frais ?

5°_« Il ne suffit pas de manger bio pour changer le monde » (Pierre Rabhi) Voila une phrase qui résume bien ma pensée sur cet article… Et si on cessait de choisir entre « bon au gout » ou « bon pour la santé » ?! Il serait plus logique de pouvoir consommer à la fois « bon et sain »! Il n’y a pas de concessions à faire entre l’un ou l’autre! De même, si nous ne voulons pas payer nos oeufs jusqu’à 5 fois plus cher en supermarché (sans garantie que le producteur soit bien payé, bien au contraire): cherchons autour de nous: il y’a sans doute un producteur bio, local, diversifiant ses poules, agissant en toute transparence et les nourrissant « naturellement » qui nous attend!

La bio, telle qu’elle a été conçue au départ est une philosophie globale: respect des variétés/race anciennes, respect de l’animal, équité producteur/consommateur, valeurs sociales, respect de la terre et de l’environnement…etc

Et vous, que vous inspire ce court article?

by vert citron signature

A propos de l'auteur

Je m’appelle Mélanie, green-girl et passionnée, je suis paysagiste-herbaliste et formatrice-coach en cosmétiques faits-maison. J'essaie de faire de l'écologie un art de vivre au quotidien, pour tous, selon une philosophie et une éthique en lesquelles je crois. Depuis 2010, à travers ce blog Vert-Citron et différents livres/magazines, je vous délivre des conseils et des astuces écolo-nomiques. J'anime des balades botaniques et des ateliers/formations sur les plantes : des cosmétiques faits-maison à l'entretien de la maison, de la saponification au maintien de la santé, du compostage à l'art d'aménager son jardin. Au plaisir d'échanger avec vous!


Vos plumes vertes

8 Réponses pour “Les meilleurs oeufs sont-ils bio?”
  1. Sandrine dit :

    J’ai alluciné quand j’ai lu cet article ! Il vaut vraiment le détours pour le nombre de betises qu’il est dit. Le
    journaliste qui a écrit ça est vraiment à côté de la plaque… il ne parle même pas des antibiotiqus qui sont ingérés aux poules, et alors il ne fait absolument pas mention du bien-être animal,
    l’un des critères du bio, si je ne me trompe pas ! Ralala qu’est ce que les marketeurs n’inventent pas pour vendre plus !

  2. Effectivement, ce ramassis d’âneries ressemble plus à un publi-communiqué, qu’à un article de fond…. Je reviens sur le choix de la race, car je suis avicultrice en bio!

    Je travaille avec la souche Isabrown suscitée, c’est effectivement un hybride. C’est une poule dite » légère », par opposition aux « lourdes » qui sont en général privilégiées pour la chair. Elle
    n’est pas concue uniquement pour la batterie, mais en fait pour l’élevage professionnel. Je m’explique : une marans (race lourde) pond en moyenne 160 oeufs par an et mange 150g de céréales/jour,
    une isabrown pond en moyenne 300 oeufs/an et mange 120g de céréales/jour.
    La Marans est très bien pour un particulier qui souhaite avoir de belles poules, et des oeufs. Le professionnel a besoin d’une poule de race légère et qui pond beaucoup… En tant que producteur,
    on gère une entreprise, et si on veut pouvoir proposer un prix correct au consommateur, il faut bien gérer. A titre informatif, l’aliment pondeuses certifié AB est à 0,74 euros/kg…. Et pour ma
    part, j’ai fait le choix de ne faire que de la vente directe.

     

    Pour info, l’oeuf est extra-frais pendant 7 jours après ponte, et la DLUO est de 28 jours. Les GMS et les boutiques bio, ne peuvent vendre que des oeufs qui sont passés par un centre d’emballage
    (donc industriels), et ils n’ont pas le droit de vous les vendre au delà du 21ème jour!

  3. Christine dit :

    Plus que d’accord avec toi sur l’ensemble! 
    Comme toi le coeur rouge m’a attaqué l’oeil!
    Enfin au delà même du goût ou du prix, moi je suis tout de même contente de savoir que la poulette qui a pondu a le droit de se dégourdir les pattes! :-)))
    Il faut essayer de trouver à acheter en direct même si ce n’est pas toujours évident… Samedi je vais récupérer un colis de 20Kg de blonde d’aquitaine chez un éleveur rencontré lors de mon
    souper yoga ;-) Je suis ravie de pouvoir aller à sa rencontre dans sa ferme!
    Et enfin je te remercie de m’avoir fait découvrir Pierre Rabhi. Je me suis commandé le DVD « Au nom de la terre » après avoir lu mon article! C’est énorme… Je termine un peu de littérature
    classique et je m’attaque à ses livres ;-)

  4. elodie dit :

    Je suis d’accord avec toi, sur le fond. Après, l’article a été écrit en 2005, donc les mentalités ont évoluées également depuis même si niveau intégrité logiquement un journaliste est sensé être
    « clean »…

  5. Je suis bien contente d’avoir mes poules pour manger des oeufs ultra-frais !! Je trouve un tel article révoltant. On ne parle pas du bien être et du respect de l’animal, des antibiotiques et
    autres ogm dont on les nourris. Le prix, le gout. Voilà tout. J’ai toujours recherché à acheter des oeufs de « poules heureuses » tant pis si leurs oeufs sont un peu plus chers, j’aime qu’elles se
    dégourdissent un peu les pattes…

  6. Cécile dit :

    Cette personne a fait un résumé des plus simplistes concernant les oeufs bios…
    En gros mieux vaut bannir les bios pour des oeufs ayant plus de goût de batteries mais avec des conditions de vie lamentables.
    Je n’achète pas tout le temps des oeufs bio, mais au minimum des oeufs de poules élevées en plein air! J’avais d’ailleurs fait un article il y a peu sur mon blog la dessus!
    Vive les articles payés par les marques sans que l’auteur ne se posent les bonnes questions…

  7. J’espere que les poules bio ne mangent pas de l’alimentation standard parce que les granules sont pelines d’ogm et qu’elles ne devraient alors pas avoir le label… ou je me trompe. Je me
    renseigne la prochaine fois que je vais en acheter… Il est destabilisant cet artcile… c’est un peu comme les climatosceptiques, ils sont 2 % mais on a l’impression qu’ils sont beaucoup plus

  8. vert.citron dit :

    question OGM, le nature N&P est beaucoup plus strict par exemple que le label bio européen….

Vos plumes vertes

N'hésitez pas à partager vos avis et vos questions greens!