[DIY] Fabrication de cônes d’encens faits-maison

20 décembre 2013 par  
Classé dans Encens, Parfums-Bougies, Santé-Maison

541px-Encens-vert-citron.jpgL’ambiance de nos intérieurs passe, entre autres, par les parfums. Ils varient selon nos humeurs, nos envies, la saison, les indications thérapeutiques…. Mais pas question d’acheter des produits du commerce conventionnels bourrés de trucs de synthèse et polluants, qui nous font plus de mal que de bien! Non, apprenons plutôt de façon ludique à fabriquer nos propres cônes d’encens, avec des matières premières de qualité et ancestrales!

L’année dernière, je vous avais parlé de mon premier atelier de fabrication de bâtonnets d’encens avec l’Atelier du Parfumeur. Par contre, je dois vous avouer que mon bâton d’encens n’a jamais très bien brûlé ni les cônes que j’ai fabriqué par la suite…  Aujourd’hui, je comprends mieux pourquoi: je mettais trop de résines et trop de gomme d’acacia (liant). Une recette à recommander? Celle de Faites Maison dont je vous avais déjà parlé dans mon précédent article et dont je conserve maintenant les proportions pour toutes mes préparations (pour environ 3-4 petits cônes):
encens-faites-maison.jpg- 1/4 à 1/2 part de résines: encens, myrrhe, benjoin…
2 parts 1/4 de poudre de poudres de bois ou de plantes: santal, cèdre, cade, badiane, cannelle…
Un peu d’eau (à ajuster en fonction)

Encens, Kézako?

541px-Encens-vert-citron.jpg

On nomme indifféremment « encens » tous les bâtonnets, cônes qui se brûlent. Pourtant certains ne contiennent pas du tout d’encens… Et on peut retrouver ce dernier sous forme d’huile essentielle.  Le véritable encens est appelé aussi oliban et c’est une résine aromatique produite par un arbuste : le Boswellia. « L’écorce est incisée en enlevant un lambeau étroit et long, on racle ensuite l’endroit dégagé, et on récolte les concrétions de gomme-résine en les faisant tomber dans un récipient. Les sécrétions de résine, durcies au contact de l’air, sont collectées deux à trois semaines plus tard. On dit que la meilleure résine est recueillie en automne, à la suite d’incisions pratiquées pendant l’été. C’est ce qu’on appelle l’encens blanc par opposition à l’encens roux, recueilli au printemps après des incisions hivernales. » (source : fr.wikipedia.org – Encens-résine oliban)

L’encens a toujours été utilisé dans des rites religieux, sacrés, ou de purification. Il possède aussi des vertus médicinales intéressantes: « Longtemps délaissée par les médecins et les phytothérapeutes européens, la résine du boswellia a été redécouverte […] à la fin du XXème siècle. […] Depuis peu, de nouveaux essais cliniques ont prouvé l’action efficace du Boswellia serrata dans le traitement des voies respiratoires et plus particulièrement dans la prévention des crises d’asthme. Les traités de médecine ayurvédique accordent une large place à la résine de boswellia. […] Les praticiens la recommandent pour le traitement des douleurs rhumatismales, de l’inflammation du tube digestif et des voies respiratoires. En usage externe, il est prescrit pour les problèmes d’acné, les infections fongiques et les furoncles. On utilise également les fumigations à base de cette résine pour purifier les vêtements, les maisons et les cheveux. » (source: soignez-vous.com – boswellia serrata; l’encens bénit des asthmatiques)

Recettes et Confection

Recette de Cônes d’encens et myrrhe, poudres de cade, santal et badiane Recette de Cônes de myrrhe, poudres de cade et santal
- 1/2 part de myrrhe (résine) réduite en poudre- 1/2 part d’encens (résine) réduit en poudre- 2 parts de poudre de cade- 2 parts de poudre de santal blanc- 1/2 part de badiane en poudre - 1/4 part de myrrhe réduite en poudre- 1 part 1/4 de poudre de santal- 1 part de poudre de cade

 

1000pxEncens-vert-citron-3.jpg

1°- Bien homogénéiser les résines et les poudres ensemble

2°- Ajouter l’eau goutte après goutte jusqu’à la formation d’une pâte ferme mais encore un peu friable.

3°- Former des petits boudins dans votre paume puis former  des petits cônes (voir la vidéo ci-dessous)

4°- Laisser sécher au minimum 2 jours avant de pouvoir brûler les cônes.

5°- Faire brûler la pointe du cône quelques instants puis le laisser se consumer sur un support adapté

nb: si vous n’utilisez pas de résine, vous pouvez remplacer par de la gomme d’acacia (non odoriférante) afin de lier vos poudres. Ayez toujours la main légère!
nb2: Faites Maison propose de remplacer l’eau par de l’huile essentielle: à tester!
nb3: N’oubliez pas d’aérer vos pièces. Rien ne vaut l’aération naturelle pour « purifier » sa maison!
nb4: Variez les plaisirs et les ambiances! Chaque poudre ou résine possède des propriétés différentes: concentration, dynamisme, mémoire, …etc!

Apprendre à confectionner des cônes d’encens en vidéo!

Quelques images…1000pxEncens-vert-citron-2.jpg

1000pxEncens-vert-citron.jpg

Mes prochains cônes d’encens à tester?
A la résine de myrrhe, benjoin, poudres de réglisse, orange et sauge…

70px blog vert citron

A propos de l'auteur

Je m’appelle Mélanie, green-girl et passionnée, je suis paysagiste-herbaliste et formatrice-coach en cosmétiques faits-maison. J'essaie de faire de l'écologie un art de vivre au quotidien, pour tous, selon une philosophie et une éthique en lesquelles je crois. Depuis 2010, à travers ce blog Vert-Citron et différents livres/magazines, je vous délivre des conseils et des astuces écolo-nomiques. J'anime des balades botaniques et des ateliers/formations sur les plantes : des cosmétiques faits-maison à l'entretien de la maison, de la saponification au maintien de la santé, du compostage à l'art d'aménager son jardin. Au plaisir d'échanger avec vous!


Vos plumes vertes

23 Réponses pour “[DIY] Fabrication de cônes d’encens faits-maison”
  1. violette dit :

    ah je redécouvre cette recette sur ton nouveau blog il n’y a pas possibilité d’agrandir les photos??

    • Vert-Citron dit :

      Bonjour Violette, Pour l’instant non car les images sont en train d’être rapatriées. Mais tu ne les trouves pas assez grandes déjà? Bonne journée

  2. mltitilulu dit :

    bonjour, j’ai réalisé des cônes ce week end j’ai mis
    1 part de résine de benjoin + 1 part de poudre de tonka +1 part de poudre de fleurs d’hibiscus 1 peu de cannelle mais ça me brule pas je vais encore attendre encore un peu mais il me semble que c’est sec. Est-ce que ce sont les fleurs d’hibiscus qui empêchent les cônes de bruler ou dois je ajouter encore de la résine ? Merci pour ton aide. Marie-Laure

    • Vert-Citron dit :

      coucou!
      D’après ce que tu me dis:

      1 part de résine de benjoin + 1 part de poudre de tonka +1 part de poudre de fleurs d’hibiscus 1 peu de cannelle mais ça me brule pas

      lol, tu as mal suivi la recette et les proportions ;) je pense que tu rencontres exactement le même problème que moi au départ et que j’indique en haut de l’article: tu as trop mis de resine de benjoin voire peut etre l’as tu mal broyée. tu as une part de benjoin pour 2 de poudre…c’est trop, et c’est donc normal que cela ne brule pas bien.

      Depuis quand sechent-ils? Car 48h est aussi le minimum de chez minimum!

  3. cricri974 dit :

    Coucou toi ! j’espère que tu va bien . Bon après avoir trier mes affaires de tambouilles j’ai enfin retrouver mon sachet de myrrhe ! je vais tenter de faire cette recette, en espérant que sa marche.
    Par contre c’est pas trop dure de rendre en poudre la myrrhe ? la mienne est plutot dure !!

    bisous de la Réunion

    • coucou,
      ca va et toi? contente de te revoir par ici!
      Si tu suis les proportions, il n’y a pas de raisons que cela ne marche pas! car c’est vraiment une histoire de proportions puis de temps de séchage selon la quantité d’eau…
      Pour réduire en poudre la myrrhe, il te faut obligatoirement un petit pilon et la faire aussi fine que tu peux. Avec celle d’aroma zone, cela se réalise assez facilement.
      N’hésite pas à me faire un petit retour de ton test!
      Bisous de la métropole ;)

  4. cricri974 dit :

    Oui sa fait longtemps que je ne suis pas passé par chez toi ..Mais tu sais je ne t’oublie pas,j’oublie pas la fois où tu ma offert cette superbe huile de monoi,je me suis promis a moi même de te rendre l’appareil quand je le pourrai ! Sinon a vrai dire sa pourrait aller mieux de mon côté, mais bon je garde le moral … :D

    sinon part rapport a ta recette, j’ai pas trop compris les proportions justement^^
    les quarts trop compliqué pour moi hi hi

    du coup en regardant d’autres recettes j’ai fais ça :
    1cc myrrhe
    1cc poudre d’orange
    1cc poudre de cannelle
    1cc poudre de rose
    5 gouttes fragrance nag champa
    et un peu d’hydrolat d’eucalyptus citronné

    j’ai réussi a faire un cône seulement, et comme je le pensais c’était un petit peu dure a bien pilé la myrrhe mais bon j’avais pas de mortier, j’ai pris un bol ^^

    je te dirai dans quelques jours le résultat..

    bisous bisous

    • ne t’inquiète pas il n’y a rien de compliqué avec les quarts: au lieu de prendre 1 cuillère à café complète par exemple, tu vas diviser cette cuillère en 4 et donc ne prendre qu’1 seul quart par exemple.
      Concernant tes proportions, tu me rediras, mais je pense justement que les proportions ne sont pas respectées et j’ai peur que tes cônes aient du mal à bruler.
      Si je convertis ma propre recette, tu devrais avoir: 1 cuillère de résine (max) pour 4 et 1/2 de poudre. Or toi, tu as 1 cuillère de résine pour 3 de poudre. Je pense donc que c’est un peu trop chargé en résine…
      bisous
      tu me tiendras au courant!

  5. Grimaldi d'Esdra dit :

    Bonjour Madame,
    Je voudrais fabriquer des cônes d’encens mais j’ignore dans quelle boutique je peux acheter de la gomme arabique ou un substitue. J’habite à paris.
    Auriez-vous des adresses ou je pourrais trouver mon bonheur ?
    Très cordialement

  6. les tambouilles de nana dit :

    bonjour je tombe par hasard sur cet article et je compte bien tester :-)
    peut-on ajouter quelques gouttes de fragrance?
    merci

    • Bonjour Sandra,
      oui tu peux bien entendu ajouter quelques gouttes de fragrances ou d’HE ! Par contre, regarde, à mon avis les points éclairs de celles que tu comptes incorporer afin que rien ne s’enflamme ;)
      N’hésite pas à me faire un retour de tes essais!
      bonne journée

      • cricri974 dit :

        Coucou, j’ai oublié de te le dire, mais en effet la dernière fois mon encens n’a pas bruler ^^ par contre il sentait très bon .. faut que je prenne le temps d’essayer de nouveau !
        bisous de La Réunion

      • les tambouilles de nana dit :

        oui justement c’était pour le point éclair que je me posais la question, vu qu’il n’ai pas indiqué sur la ft de la résine (comme c’est le cas pour la cire utilisée pour une bougie) je ne sais pas trop quelle « tranche » de chiffre je ne dois pas dépasser :-/

        • Je pense que tu peux conserver sans risque les données pour les bougies car la cire doit fondre avant les résines. Par contre, là où je suis plus sceptique, c’est que je pense que la « fumée » doit dénaturer la fragrance… au contraire de la cire qui elle « fond » et ne se transforme pas en cendre. Si tu essaies, je veux bien que tu me tiennes au courant!
          Bonne soirée!

  7. Laurent dit :

    Bonjour Mélanie,

    Je me pemet de t’écrire après être passé sur ton site qui est très instructif!

    J’organise un atelier avec des enfants pour le nouvel an vietnamien qui arrive et je souhaiterai réaliser avec eux des encens en conne!
    mais voila il me faudrait une recette et sur ta page je vois plusieurs mélangé de pafums.

    Est il possible de réaliser avec un seul parfum et quelles sont les dosés?
    Par ailleurs j’ai vu ici et là qu’il fallait de la gomma arabique pour la fabrique mais je ne la vois pas dans ta recette. Peux tu m’en dire plus?

    Merci d’avance pour ta précieuse aide

    Ben

    • Bonjour Ben,

      Merci pour ton commentaire et bienvenue sur vert-citron!
      Super! Quelle belle idée! Les enfants adorent fabriquer l’encens en plus! c’est super pédagogique!

      Je ne saurai trop te conseiller 2 parfums: 1 pour la résine (pour le liant) et 1 pour la poudre. Par exemple (les proportions seront toujours les mêmes pour résine et poudre, c’est celle qui est indiquée dans la recette en haut de l’article):
      – 1/4 à 1/2 part de résines: encens, myrrhe, benjoin…
      – 2 parts 1/4 de poudre de poudres de bois ou de plantes: santal, cèdre, cade, badiane, cannelle…
      – Un peu d’eau (à ajuster en fonction)

      soit: 1/4 part de myrrhe réduite en poudre avec 2 parts 1/4 de poudre de santal

      Ensuite, pour la gomme arabique, j’en parle aussi dans l’article. Elle est aussi appelée gomme d’acacia. Elle sert de liant. Tu pourrais remplacer la résine par la gomme arabique par exemple. Mais c’est moins drôle pour les enfants car cela ne sent rien et il n’y a pas besoin d’écraser au mortier car c’est déjà de la poudre.

      Et puis… pour ma part, je trouve que la gomme arabique est très difficile à doser… si on en met trop, les cônes bruleront moins bien voire… pas du tout… (idem si on met trop de résine)

      Voila, j’espère avoir répondu à tes questions!

      A bientôt

      Salutations green

      • laurent dit :

        Merci pour ta réponse rapide Mélanie,
        Pourrais tu me joindre au 06 76 43 20 37? J’aurais besoin de quelques éclaircissements
        Merci

        Ben

  8. Raphdeuncomo dit :

    MA FAÇON DE FAIRE ;)

    Prenez une bouteille et remplissez jusqu’à 2 cm avant la fin de la partie supérieure avec des huiles parfumées que vous avez choisies. Mettez ensuite les bâtons d’encens dans l’huile, les uns après les autres. Une fois que vous avez trempé tous les bâtons d’encens dans l’huile, laissez-les reposer ensemble pendant 3-4 minutes pour bien absorber le parfum.

    Sortez-les un par un et mettez-les sur une grille pour qu’ils sèchent pendant environ 3 heures, en n’oubliant de pas de disposer des serviettes en papier sous la grille pour absorber les gouttes. Lorsque vous prenez les bâtons imprégnés d’huile, assurez-vous de bien égoutter vos bâtons dans une bouteille avant de les placer sur la grille, et vous aurez moins de chose à nettoyer. Une fois que vos bâtons sont secs, regroupez-les en paquets et enveloppez-les dans du plastique. Laissez reposer une nuit à température ambiante.

Vos plumes vertes

N'hésitez pas à partager vos avis et vos questions greens!