[Lecture green] Je paille mes cultures – Terre Vivante

23 juillet 2013 par  
Classé dans Agriculture bio, Jardin, Livres

je paille mes cultures terre vivanteVert.Citron n’a toujours pas de jardin, juste quelques pots, mais elle s’y intéresse fortement: notamment au jardin « bio » avec des méthodes agro-écologiques et elle a découvert plus récemment la permaculture… Au jardin Bio, il est important que le sol ne soit pas laissé nu pour tout un tas de bonnes raisons. Le jardin sauvage, les couvre-sol et le paillage sont très intéressants pour arriver à cette fin. Il est question ici du livre « Je paille mes cultures » aux éditions Terre Vivante, édition que j’apprécie beaucoup (voir aussi mon article sur les 4 saisons au jardin bio)

Résumé: Pailler rime avec économiser

« Tout jardinier bio a de bonnes raisons de pailler : moins d’arrosage, moins d’herbes indésirables, moins de ravageurs et maladies et des légumes tout propres. Paille, herbes, feuilles, broyats végétaux, fanes de légumes… il existe de nombreux types de paillis qu’il faut savoir choisir et utiliser. Quand installer ses paillages, combien de temps les laisser (quelques semaines ou plus d’un an ?), comment arroser ses plantes ?… Entièrement dédié au paillage, ce livre n’omet aucune question. Et comme on ne paille pas de la même façon ses rosiers, ses tomates, ses salades…l’auteur propose une solution pour chacune de ces cultures ! »

Tarif: 12.00€
En savoir plus sur l’auteur: terrevivante – interview – blaise leclerc

L’avis de Vert.Citron

Je vous avais déjà parlé du principe et des avantages du paillage sur cet article: paillis en granulés et enrichi chez botanic (d’ailleurs, il faudra que je fasse un édit de ce post, car il s’avère à l’utilisation qu’il ne remplit pas tous ses rôles de paillage, notamment l’aération…). Grâce à ce livre, j’ai appris plein de nouvelles astuces et tout un tas de propriétés du paillage que je ne connaissais pas! A la fois décoratif et utile aux plantes, au sol et aux animaux du sol, protégeant des maladies, c’est un vrai livre de chevet à avoir sous la main pour son potager ou ses massifs!

Ludique, pédagogique et avec de jolies photographies (comme à peu près tous les livres des éditions Terre Vivante!), il est à la fois le Ba-ba du paillage et sa bible! ;)  C’est rare pour des manuels de ce genre! L’auteur nous livre aussi ses propres expériences. Les différentes types de matériaux sont explicités ainsi que des exemples avec des types de cultures. Bref, un petit livre que je recommande chaudement! Comment çà, vous laissez la terre apparente dans vos massifs ou potagers?! Aller zou, courez vous procurer « Je paille mes cultures » et venez me donner des nouvelles de vos plate-bandes!

pailler-ses-cultures-terre-vivante-4.jpg pailler ses cultures terre vivante
pailler-ses-cultures-terre-vivante-2.jpg pailler-ses-cultures-terre-vivante-3.jpg

 Interview de l’auteur

En Bonus: feuilleter quelques pages du livre!
(clic sur l’image)


je paille mes cultures terre vivante

by vert citron signature

[Lecture] 4 saisons du jardin bio – Le magazine de Terre Vivante

29 juin 2013 par  
Classé dans Agriculture bio, Jardin, Livres

Connaissez-vous le magazine 4 saisons au Jardin des éditions Terre Vivante? (Edition et association réputée) Sans doute, si vous êtes un passionné de jardinage, de l’agroécologie et de l’agriculture bio.  Le dernier numéro, nouvelle formule, m’a été offert par mon partenaire Botanic. Le lien entre l’enseigne de jardinage Bio et le centre Terre Vivante? Un partenariat basé sur des objectifs et une volonté d’agir en commun:

logo_terrevivante.gif- De contribuer à sensibiliser les clients botanic aux pratiques de jardinage écologique, et plus globalement de respect de la santé et de l’environnement, en prenant toutefois en compte la réalité des pratiques actuelles.
– Donner de la visibilité aux produits et aux activités de Terre Vivante.
– Accompagner botanic
dans sa démarche de développement durable.

Le magazine 4 saisons au Jardin

4-saisons-au-jardin-5.jpg

« En 1980, le parti Vert n’existe pas encore et la presse écolo est embryonnaire. Crée par 7 militants de l’écologie, les 4 saisons du Jardin bio est le premier magazine à expliquer aux particuliers comment jardiner sans produit chimique.

Potager, verger, ornement, basse-cour, portraits de jardiniers… au fil des saisons, la rédaction partage ses secrets et techniques pour un jardin productif et foisonnant. Parce que le jardin a des prolongements dans la vie quotidienne, la revue s’intéresse aussi au monde qui l’entoure: habitat écologique, consommation responsable, alimentation saine, santé naturelle… Située sur le site magnifique du Centre écologique Terre vivante, la rédaction profite de 5 hectares de jardins exclusivement cultivés en bio qu’elle retransmet dans son magazine, ses livres ou ses formations! »

L’avis de Vert-Citron

J’ai connu ce magazine il y’a quelques années grâce à un collègue paysagiste, écolo et passionné de jardinage… mais le magazine avait encore son ancien design, qui je dois l’avouer, était un peu moins glamour. Mais là, je suis complètement séduite par la nouvelle formule! Fraîche, gaie, optimiste, colorée et aérée, format de poche très pratique avec des dossiers et articles très intéressants et complètement dans la philosophie de Vert-Citron! Je ne dis pas que le magazine n’était pas intéressant auparavant, juste qu’il était peut être un peu moins attrayant… J’avais aussi souvenir d’un magazine très centré sur la jardinage « pleine terre » avec des vrais potagers et des vrais terrains… Ce que j’ai pu lire dans ce « nouveau » magazine est aussi destiné aux jardiniers qui possèdent un simple balcon, des jardinières, une terrasse… bref à toute personne qui veut un peu de vert chez soi! Et pour les articles concernant les « vrais » terrains: et bien, ils nous font rêver en attendant d’avoir nous-même notre propre jardin! ;)

Anecdote pour les cosméteurs(ses): une des collaboratrices du magazine est  Sylvie Hampikian…

4-saisons-au-jardin-6.jpg 4-saisons-au-jardin-4.jpg
4-saisons-au-jardin-2.jpg 4-saisons-au-jardin-3.jpg
4-saisons-au-jardin-1.jpg 4-saisons-au-jardin.jpg
4-saisons-au-jardin-7.jpg 4-saisons-au-jardin-8.jpg

Petit bonus:
Feuilletez quelques pages du magazine !


Les-4-saisons-du-jardin-bio-196_1.jpg

L’esprit 4 saisons? « Comment définir cet esprit que les lecteurs ont nommé spontanément ? En quelques mots : pratique, fait-maison, écolo, généreux, humaniste... Avec une bonne dose de simplicité volontaire et un brin de poésie, comme ces épouvantails dégingandés, faits de bric et de broc, au fond du potager. »

Un petit abonnement à prévoir pour Vert-Citron?!

by vert citron signature

Pause lecture pour…prendre son temps

Si vous ne savez pas quoi lire pour cette fin d’été, je vous fais part de quelques ouvrages que j’ai apprécié ces derniers temps, qui permettent de s’émerveiller, rêver, s’interroger… 3 d’entre eux sont à prendre avec dégustation tout en prenant son TEMPS….

VivrePlusLentement.jpg VIVRE PLUS LENTEMENTDe Pascale d’Erm, chez Ulmer, les nouvelles utopies

Résumé: Vivre plus lentement est une utopie majeure dans nos sociétés, où la vitesse impose un découpage frénétique de nos journées. Noyés dans le tourbillon fou des délais et des objectifs, convaincus du don d’ubiquité que nous confèrent les nouvelles technologies, nous avançons, le pied à fond sur la pédale de l’accélérateur, sans toujours réaliser les méfaits de ce rythme.

Pourtant, nous sommes nombreux à vouloir ralentir, pour retrouver une qualité de vie, la santé et le goût des relations humaines. Mais comment vivre plus lentement sans s’exclure des cercles amicaux, sociaux et professionnels?  Où est la pédale du frein ? Par quoi commence-t-on? La culture Slow a ses figures, ses emblèmes, ses valeurs et ses lieux culte. Vous découvrirez dans ce livre que pour tous ses adeptes, ralentir est la façon de vivre la plus moderne et la plus urgente qui soit.

confidences.jpg
CONFIDENCES D’UN MAITRE JARDINIER
De Jacques Vallin et Catherine de Silguy, chez Terre Vivante, Tous pour la planète
 
Résumé: Parce que le jardin c’est la vie !

Jacques Vallin a 95 ans, et son jardin c’est toute sa vie. Durant une année, il a ouvert ses portes à Catherine de Silguy. Chaque semaine, il lui a livré ses secrets de jardinier bio, et lui a fait partager sa passion pour la nature, le voyage et son implication dans le milieu associatif.
Une rencontre émouvante d’un homme qui nous lègue son histoire, ses savoir-faire dans une ambiance chaleureuse et poétique. Un témoignage qui donne une formidable envie de bien vivre et bien vieillir au jardin !

Les droits d’auteur de ce livre sont reversés à l’association Terre Fraternelle qui depuis 30 ans soutient des actions de développement en Amérique Latine. Association à laquelle adhérait Jacques Vallin.

dernier-jardin.jpg UN DERNIER JARDINDe Derek Jarman

Résumé: Derek Jarman figure importante du cinéma underground britannique, fut également un peintre et un homme de théâtre. En 1986, alors qu’il se sait malade du sida, il achète Prospect Cottage dans le Kent et y crée un jardin d’artiste très particulier. Le Paradis hante les jardins, écrit Derek Jarman, et il hante le mien. Il fut le créateur de son propre jardin-paradis dans un milieu que beaucoup qualifieraient d’infernal plutôt que de céleste – une immense étendue de galets le long de la mer, face à la centrale nucléaire de Dungeness, au sud de l’Angleterre. Jarman, passionné de botanique depuis son enfance, a su associer son regard de peintre, son savoir-faire horticole et ses convictions écologiques pour créer un paysage d’une rare magie, où fleurs, arbustes, silex, coquillages et bois flotté se mêlent à d’étranges sculptures associant pierres, vieux outils et bric-à-brac rouillé comme autant de petites oeuvres d’art serties dans un décor sans cesse changeant.  Dès l’acquisition, en 1986, de Prospect Cottage, où fut créé le jardin, Derek Jarman commence l’écriture d’un carnet de bord de jardinier qu’il tiendra jusqu’à sa mort, en 1994. La lecture de ce texte permet de suivre pas à pas l’histoire d’un lieu hors du commun – histoire magnifiquement illustrée par les photographies de Howard Sooley. Le jardin de Derek Jarman, ultime oeuvre d’un véritable metteur scène de la nature, n’est autre qu’un hymne à la vie.

livre-noir.jpg LE LIVRE NOIR DE L’AGRICULTURED’Isabelle Saporta chez Fayard

Résumé: Vous souvenez-vous des Shadoks, ces étranges oiseaux qui passaient leur vie à pomper, pomper, pomper et à inventer des machines toujours plus absurdes ? Les Shadoks, aujourd’hui, c’est nous, ou plutôt notre agriculture. Malgré son coût prohibitif, celle-ci ne respecte ni le pacte social qui la lie aux paysans, ni le pacte environnemental qui la lie aux générations futures, ni même le pacte de santé publique qui la lie à chacun de nous. Les ressources d’eau sont gaspillées, polluées. Nous recevons chaque jour dans nos assiettes notre dose de pesticides et autres résidus médicamenteux. L’agriculteur ne s’en sort plus, et il est injustement voué aux gémonies, lui qui n’est que le bouc émissaire d’un système qu’il subit. La confiance est rompue.
Pendant deux ans, Isabelle Saporta a parcouru les campagnes françaises. Dans cette enquête, elle met au jour l’absurdité du système, en le remontant de la fourche à la fourchette, du cours d’eau pollué aux cancers environnementaux provoqués par les pesticides, des animaux trop traités à l’antibiorésistance. La conclusion semble s’imposer : puisque notre agriculture pose plus de problèmes qu’elle n’en résout, il est urgent de changer de cap et de revenir à davantage de raison. Mais si tout le monde s’accorde sur le constat d’échec, aucun responsable politique ne veut prendre le risque de s’attaquer aux fondements de l’agriculture intensive. Loin de se contenter de brosser un tableau alarmiste, Isabelle Saporta avance des solutions simples. Pour les trouver, il suffit de savoir écouter ceux qui connaissaient le monde avant son délire productiviste. Ceux qui, aujourd’hui, travaillent d’arrache-pied à remettre les champs dans les sillons du bon sens paysan.

 

70px blog vert citron