Savon d’Alep fait maison – Saponification à froid

Le savon d’Alep? Je suppose que la majorité d’entre vous connait et en vante ses bienfaits! Et si je vous proposais de le fabriquer vous-même? Cela vous tente? Non pas avec la méthode traditionnelle au chaudron dite à chaud, mais avec la méthode de la saponification à froid qui permet de conserver toute la glycérine et les propriétés des huiles de première pression à froid utilisées: Olive et Baie de laurier.

Chez le fournisseur Alepia, le procédé à froid du savon d’Alep est aussi appelé « savon blanc premium  » et il est considéré comme « le savon des superlatifs, le joyau de la gamme Alepia. Le plus doux, le plus pur, le plus rare, le plus bénéfique. » Rien que çà! Il serait l’ancêtre du savon de Marseille, il convient à toutes les peaux même celles des bébés. Selon le pourcentage de baie de laurier, il est une aide précieuse dans les soins visant l’eczéma, les peaux sèches ou sensibles, le psoriasis, l’acné…

Ce savon traditionnel est originaire d’Alep en Syrie. Seulement avec les perturbations que subissent les Syriens depuis quelques temps, il est devenu très difficile de trouver des fournisseurs fabriquant encore du savon et les stocks ne sont pas infinis… Malheureusement ces productions faisaient vivre beaucoup de syriens…

Démêlez le vrai du faux concernant le savon d’Alep: vert-citron.fr – le savon d’alep. Attention, ce qui est décrit dans cet article connexe ne correspond pas tout à fait au savon que nous allons fabriquer ci-dessous avec la méthode à froid. Le rendu, l’odeur… diffèrent énormément entre un savon réalisé à chaud et un savon fabriqué à froid…

Ce savon est très facile à réaliser, même pour les débutants. Ici, nul colorant, nulle fragrance, juste de l’huile d’olive et de l’huile de baie de laurier. C’est cette dernière qui fait la différence avec le savon de Castille qui est un savon 100% Olive. L’huile de baie de Laurier est issue du laurier sauce -Laurus nobilis- et possède des propriétés médicinales sur les problèmes cutanés: elle est antibactérienne, astringente, nourrissante, cicatrisante, antioxydante. C’est l’huile de baies de Laurier qui donne au savon d’Alep son odeur aromatique caractéristique. Elle confère au savon un bon pouvoir moussant grâce à sa teneur en acide laurique.

Attention !

« Il ne faut pas confondre l’huile de baies de laurier avec l’huile de graines de laurier, interdite en cosmétique par la Directive européenne car elle contient des composés (prulaurasine et amygdaline) qui forment de l’acide cyanhydrique (toxique) en présence d’eau. Pour garantir l’absence de ces composés, l’huile de baies de laurier n’est pas obtenue par pression des baies (risque de presser les graines) mais par extraction à l’eau de la pulpe en faisant bouillir les baies. Des analyses sont réalisées sur l’huile par le producteur pour confirmer qu’elle ne contient pas de composé toxique. » (source: aroma zone)

Recette du savon d’Alep – Réalisation à froid

Ingrédients pour 500G d’huiles:

-75% d’huile d’olive soit 375G
-25% d’huile de baie de Laurier soit 125G
– Surgraissage à la trace de 5%  d’huile de baie de laurier soit 25G

– Lessive de soude à 30%, réduction de 3% pour un savon surgraissé à 8% au total: 221.8G

 

❧ Réalisation:

1. Peser les huiles d’olive et de laurier.  Les réchauffer doucement au bain-marie jusqu’à 30°C environ

2. Pendant ce temps, peser la lessive de soude

4. Lorsque les huiles sont arrivées à bonne température, les sortir du bain-marie, ajouter la lessive de soude aux huiles tout en mélangeant à la spatule en bois. La saponification commence.

5. Ajouter un coup de mixeur plongeant de temps en temps pour accélérer la trace. Cette dernière est assez longue à venir.

6. Lorsque la trace moyenne est arrivée (nous ne ferons pas de marbrage) : ajouter l’huile de baie de laurier prévue pour le surgraissage. Remuer à la spatule.

8. Redonner un coup de mixeur plongeant si nécessaire.

9. Couler la pâte à savon dans des moules appropriés.

10. Laisser durcir 48h environ, démouler et procéder à la découpe…

11. Un savon à froid sèche un mois au minimum. Ici, pour se rapprocher du « véritable » savon d’Alep, laissons-le se bonifier et sécher… 9 mois! Le savon que vous voyez sur les photos a déjà 6 mois…

12. Bonne douche! :)

Vous souhaitez réaliser ce savon en atelier?
RDV ici pour en savoir plus!

L’avis de Vert-Citron

Si vous pratiquez déjà le savon d’Alep « traditionnel », vous allez vite vous rendre compte qu’ils n’ont pas du tout le même aspect! Celui que nous venons de réaliser est vert pâle, lisse, doux au toucher et possède l’odeur fraîche caractéristique de l’huile de baie de laurier. Le « vrai » savon d’Alep est quant à lui plus rugueux, marron à l’extérieur et vert émeraude à l’intérieur, il est très léger (il possède moins de glycérine puisque celle-ci est relarguée dans le processus au chaudron) et possède une odeur un peu plus brute.

Ce savon d’Alep à froid est enrichi de 25% minimum en huile de baies de Laurier (+5% à la trace, soit près de 30%), il conviendra à toutes les peaux et jouera un véritable rôle purifiant. Il est aussi suffisamment surgraissé pour s’utiliser en soin quotidien pour le corps et le visage. Pour les visages ayant une peau réactive ou sèche, faites un essai. Si celui-ci se met à tirailler après rinçage, c’est que ce savon est trop décapant pour vous. Conservez-le pour le corps et la douche !

 

+ d’articles:

♧ Petit clin d’oeil à Chris, de mon p’tit bordel à moi, avec qui j’ai réalisé ce savon…
♧ Fiche de culture du laurier sauce: www.gerbeaud.com – laurier sauce
♧ Savon d’Alep : fr.wikipedia.org – Savon d’Alep
♧ Rue 89 : rue89.nouvelobs.com – Le savon d’Alep, miraculé de guerre en Syrie
♧ La Quotidienne: www.france5.fr – savon d’alep: attention aux arnaques
♧ Consoglobe: www.consoglobe.com – savon alep: quand la purete fait merveille

 

 

Rappel important

Si vous réalisez des recettes de cosmétiques ou autre DIY présentées sur ce blog, Vert.Citron décline toute responsabilité quant aux éventuelles allergies ou mauvaises manipulations. Veillez à prendre toutes les précautions de confection et d’usage. Les huiles essentielles et autres matières premières sont actives et ne sont pas anodines.

Vous souhaitez réaliser ce savon en atelier?
RDV ici pour en savoir plus!

 

70px blog vert citron

A propos de l'auteur

Je m’appelle Mélanie, green-girl et passionnée, je suis paysagiste-herbaliste et formatrice-coach en cosmétiques faits-maison. J'essaie de faire de l'écologie un art de vivre au quotidien, pour tous, selon une philosophie et une éthique en lesquelles je crois. Depuis 2010, à travers ce blog Vert-Citron et différents livres/magazines, je vous délivre des conseils et des astuces écolo-nomiques. J'anime des balades botaniques et des ateliers/formations sur les plantes : des cosmétiques faits-maison à l'entretien de la maison, de la saponification au maintien de la santé, du compostage à l'art d'aménager son jardin. Au plaisir d'échanger avec vous!


Vos plumes vertes

40 Réponses pour “Savon d’Alep fait maison – Saponification à froid”
  1. Chlorophylle dit :

    Deux questions (si un jour, je me risque à faire ce genre de choses, mais je ne suis pas prête à essayer tout de suite : trop peur de rater) :
    1. Où trouve-t-on l’huile de laurier ? Jamais vu nulle part.
    2. Que veut dire :  » Lessive de soude à 30%, réduction de 3% pour un savon surgraissé à 8% au total: 221.8G » ? Quand tu parles de « réduction » qu’est-ce que ça signifie exactement ? Merci.
    Jamais fait de savons, juste baumes et crèmes. Pas très experte par conséquent.
    Merci pour les tuyaux!

    • Bonjour Chlorophylle,
      Merci pour ce message! Oui, le savon peut faire peur à beaucoup de gens… ;) Mais, je propose aussi la saponification à froid dans mes ateliers ;)
      En réponse aux deux questions:
      1. l’huile de baie de laurier peut se trouver chez Aroma Zone par exemple…
      2. En fait, pour essayer de simplifier les choses: je veux un savon qui soit surgraissé à 8% au total. Or, je mets déjà 5% d’huile en surgraissage à la trace… Donc pour arriver à mes 8%, je dis à mon calculateur que je veux une réduction de soude de 3% (qui est en fait une sorte de surgraissage car on met moins de soude)= 5% + 3% = 8% ;)

      Est-ce plus clair?

  2. Ombeline dit :

    WOW !!

    C’est ça qu’on aurait dû faire avant de partir en voyage ! Ca nous aurait été bien utile ^^
    Beau boulot Mélanie, comme d’hab’ !

  3. Sophie dit :

    Bonjour, super la recette :-) Mais je n’ai jamais fait ça et … je me demande ce qu’est la « trace » …

    • Bonjour Sophie,
      Merci!
      La « trace », c’est le moment où lorsque tu sors le mixeur de la pâte à savon, celui ci laisse une trace… Tu as la trace fin, la moyenne et l’épaisse… selon l’empreinte laissée par le mixeur. Une trace épaisse signifie que le processus de saponification est déjà bien avancé :)
      Pour en savoir plus, je propose des ateliers autour de la saponification à froid… ;)

  4. Lys blanc dit :

    Merci pour cette recette, il faudra que je m’en fasse. Je n’ai fait des savons que 2 fois, je ne connais que la saponification à froid, cela me va très bien.
    Bises et belle soirée

    • Bonjour Lys Blanc,
      Oui la méthode de saponification à froid est celle qui me convient le mieux aussi ;) Elle permet des savons qui n’assèchent pas la peau et donne une belle qualité!
      N’hésite pas à me faire un petit retour si tu tentes cette recette!
      Bises! Belle jouréne

  5. mire dit :

    bonjour,
    c’est LA recette que j’attendais ! je prends note…
    j’ai récupéré des baies de laurier du laurier du jardin de mes parents…
    j’ai très envie d’en récupérer la matière grasse…
    ma lessive de soude est à 30.5% il va falloir que je recalcule…
    merci pour l’article.

    • Bonjour Mire,
      Merci pour ce message! :D
      mhhh, pour les baies de laurier récoltées… je ne sais pas si c’est si facile que çà de récupérer manuellement l’huile…?
      Il ne faut surtout pas prendre l’huile présente dans la graine, c’est un procédé un peu particulier… (cf l’article)
      Veux tu que je te donne des calculateurs pour recalculer la recette ou tu connais déjà?
      A bientôt

  6. sanmas dit :

    super recette, merci beaucoup!j’aime beaucoup ce savon!

  7. mylène dit :

    Salut Mélanie…
    Quand j’avais réalisé un savon d’Alep en SAF, il y a quelques temps, j’avais vraiment adoré le rendu, c’était un savon doux et vraiment respectueux pour la peau… un régal! bises

    • salut Mylène!
      oui, je pense bien que j’en referai!! Et il est moins asséchant que le savon d’Alep à chaud.
      le seul souci… c’est que je ne savonne presque plus! lol, sauf avec chris ou en atelier ! :D hihi!
      Tu l’avais mis sur ton blog?
      bises!

  8. Dalila dit :

    Hello Mélanie!
    Je suis fan de l’Alep et je viens de terminer mon 2ème.
    Je suis impressionnée par la couleur à 6 mois, magnifique vert!
    Si je puis me permettre, quel est ton fournisseur pour la HV de baie de Laurier? car j’en connais 2 mais le produit n’est pas identique…
    D’autre part, une question qui me taraude, en effet, les syriens attendent 9 mois pour leur Alep à chaud, pourquoi faudrait il attendre autant pour notre Alep à froid ?
    Merci !

    • Bonjour Dalila,
      Merci pour ton message! C’est vrai que ce ce vert est très doux! on verra comment il évoluera ces prochains mois ;)
      Cette HV de baie de laurier a été achetée chez aroma zone. Mais marie de secrets-cosmetiques m’apprend qu’elle en vend aussi. Et je ne doute pas de sa qualité! ;)
      pour la cure plus longue, tu n’es pas obligée d’attendre si longtemps. Personnellement je le fais à la fois pour la « tradition » et parce que je sais qu’un savon qui sèche plus longtemps est un savon qui se bonifie! D’autant plus avec les savons riches en huile d’olive qui mettent un peu plus longtemps à sécher.
      Les savons d’alep que tu utilises sont des savons que tu as acheté ou que tu as fabriqué?
      A bientôt!

      • Dalila dit :

        Oui, Mélanie, c’est du entièrement « fait maison » ;-)
        je l’adore, ce savon, je ne saurais t’expliquer la raison…
        Nous n’avons ici aucun problème de peaux pourtant mais je suis prête à en refaire car je le trouve beau dans sa simplicité.
        Et pourquoi pas avec la HV de Marie de Secrets Cosmétiques que je ne connaissais pas et faire ainsi une comparaison avec les 2 précédentes que j’ai utilisées.
        A bientôt !

        • oui ce serait une idée de comparer les Huiles! :D
          Je n’ai pas résisté, j’ai testé un savon avant sa cure des 9 mois ! je l’aime vraiment beaucoup, enfin ma peau à problèmes l’aime ;) ! par contre, je dois vraiment bien le laisser sécher entre 2 utilisations. Donc le séchage des 9 mois, voire 1 an, n’est à mon avis pas de trop! :D

          C’est vraiment un « slow savon » !!! hihi

  9. catherine dit :

    Merci pour ce partage.
    Cela me tente depuis un moment de m’y mettre et je le ferais bien avec cette recette. Peut on trouver l’huile de laurier autrement que par le net (parapharmacie, biocoop,…)?

    • Bonjour Catherine,
      mmmh, je doute que tu trouves de l’huile de baie de laurier en parapharmacie… en biocoop pourquoi pas, mais elle reste tout de même relativement rare… Si tu es sur Paris, Aroma Zone en vend dans sa boutique par exemple…
      Et le jour où tu réalises ce savon, n’hésite pas à venir me donner des nouvelles! :)

  10. sandrine dit :

    Coucou,
    je n’ai pas savonné depuis mon départ de Vitry. Ca me donne vraiment envie de m’y remettre. et puis mes stocks s’épuisent! Je crois que ce sera ma prochaine recette. bisous

  11. Coucou Mélanie

    très sympa ton article et bien expliqué, avec de jolies photos qui donnent envie !

    l’huile de laurier on la trouve aussi dans ma boutique, ici en flacon verre pour éviter les polluants plastiques ;-)

    http://secrets-cosmetiques.com/boutique/huiles-vegetales-beurres/171-huile-de-baies-de-laurier.html

    bon savonnage !

    • Coucou Marie!
      Merci de ton passage ici et de ton commentaire très sympathique! Tu fais bien de rajouter que tu vends de l’huile de baie de laurier car comme tu peux le voir, beaucoup me le demandent! Je peux donc aussi les diriger vers toi maintenant!
      Tu l’as déjà testé le savon d’Alep?
      Bisous!

  12. rappe blondine dit :

    bonjour,qu’est-ce que la lessive de soude???merci!

    • Bonjour Blondine,
      la lessive de soude est une solution d’hydroxyde de sodium: c’est un mélange d’eau et de soude, elle est déjà diluée. On la trouve en supermarché ou en magasin de bricolage au rayon entretien. Attention à ne pas confondre avec les cristaux de soude ou le bicarbonate de sodium!
      De même, veillez à bien vérifier que la lessive de soude choisie ne contient que de la soude et pas d’autres ingrédients! ;)

  13. eau de rose dit :

    Coucou Mélanie,

    Un petit coucou après notre formation cosméto du week-end dernier.

    En tant que savonnière professionnelle, je me permets de préciser deux points:

    – pas de spatule en bois qui s’imprègne de lessive de soude mais du matériel en inox et en plastique (réservé bien entendu à la savonnerie exclusivement).

    – la réduction de soude à 3% n’est pas une « sorte » de surgraissage : c’est un surgraissage de 3%.

    On peut aussi trouver de l’huile de baies de laurier également chez Aromaroc (qui ne vend pas exclusivement aux professionnels).

    bon, je vais aller faire un petit tour dans ton « chez toi ».

    A bientôt

    Nathalie

    • Coucou!
      Merci de ton passage ici!
      Et merci pour tes précisions! Je t’avouerai que j’aime bien travailler avec ma spatule en bois spécial savonnerie ;) Mais tu as raison, c’est plus pro avec l’inox ou plastique!
      Pour la réduction de soude, tu as aussi raison bien entendu… En fait, c’était surtout pour le faire comprendre à mes lecteurs car je ne ne fonctionne pas d’habitude dans mes recette en réduction de soude à proprement parler.
      J’espère que tu vas bien et que tu as passé une bonne semaine et un bon week end!
      Aujourd’hui nous avons eu une conférence slow cosmétique, j’ai pensé à toi car il y’avait pas mal de savonniers qui étaient là qui ont recu la mention slow. Je ne sais pas si tu es allée voir le site internet de l’assoc’?
      Bises et à bientôt!

  14. Alexia dit :

    Coucou les filles,

    Merci pour cet article, je suis tombée dessus par hasard en cherchant d’autres utilisation au savon d’Alep. Je ne savais pas qu’on pouvait le faire soit même. Je pense essayer ta recette prochainement car vraiment marre de ces savons dit « hypoallergenique » à tout va et après de nombreuses tentatives pour trouver lessives et gel douche qui nous conviennent (mon fils de 2 ans et demi et moi) le savon d’Alep est vraiment miraculeux !
    Merci pour les commentaires j’ai pu trouver de lHV de baie de laurier du coup et très bel article. Très jolies photos qui donnent vraiment envie.
    Si tu me permets je vais continuer mon petit tour sur ton blog ;-)

    A bientôt !

    • Bonjour Alexia.
      Merci beaucoup pour ton joli commentaire! Et surtout bienvenue sur vert-citron!
      Si tu aimes déjà le savon d’alep « normal », ta peau et celle de ton fils devraient beaucoup apprécier le savon d’alep « à froid »!
      Par contre, sache que ce savon a besoin de beaucoup sécher et qu’il ne sera jamais aussi dur que le savon d’alep « à chaud ». Le fort pourcentage d’huile d’olive rend ce savon plus mou et moins moussant, avec la technique « à froid ». Par contre, il est vraiment très doux pour la peau!
      Si cela te gêne, il est possible de contrecarrer cela en mettant de la coprah par exemple… mais il ne s’agira alors plus d’un véritable alep ;) et il te faudra recalculer la quantité de soude.
      A bientôt!

  15. Cédric dit :

    Bonjour

    Pouvez-vous indiquer la quantité exacte de soude ET d’eau pour réaliser la lessive de soude ?

    • Bonjour Cédric,
      Je travaille essentiellement avec de la lessive de soude déjà diluée. Et dans tous les cas, il est toujours fortement conseillé de recalculer la quantité de soude nécessaire. N’hésitez donc pas à aller vérifier sur un calculateur spécifique comme the sage ou soap calc.
      belle journée

      • Cedric dit :

        Je fais toujours mes savons avec de la soude en poudre (auquel j’ajoute de l’eau) d’où ma question.
        Merci pour l’info sur les calculateurs.
        la cure commence… :)

        a bientôt

  16. decitre dit :

    Bonjour,
    Très intéressant tout ça…
    J’ai un laurier noble j’ai récupéré les baies pour les faire bouillir 6 à 7heures on m’avait dit que le « beurre » remonterait en surface ça n’a pas été le cas… J’ai maintenant une espèce de purée de beurre de baies de laurier avec les noyan … Comment puis je récupérer ce « beurre » … Quelle est la différence avec l’huile ?
    A quel endroit se font les ateliers ???
    Merci

  17. vroom dit :

    Bonjour à vous et merci pour cet article vraiment détaillé sur la fabrication du savon d’alep, j’ai une question est-ce que le savon d’alep est fabriqué avec la soude caustique ou avec la soude naturelle comme les cendres ? autre question ça veut dire quoi le pourcentage de 30% quand vous parlez de soude ?

    Vous avez parlé de calculateurs, j’ai cherché SoapCalc mais au premier regard ça semble compliqué, si la soude est non dilluée comment savoir quel quantité utiliser ?

    Je ne trouve pas le savon d’alep au marché dans mon pays ni le savon de Marseille original je dois donc faire ça moi même avec de l’huile d’olive.

    • Bonjour, merci pour votre message.Le savon d’alep est bien fabrique avec la soude caustique (qui est elle aussi d’origine naturelle… ;) il ne faut pas la confondre avec le « destop ».)
      Le pourcentage de 30% signifie que c’est une soude déjà diluée qui est utilisée ici (lessive de soude). c’est une solution à 30%.

      Il vous faudra de toute façon un calculateur car les calculs à la main sont longs et compliqués. C’est pour cela que je propose aussi des formations (moi ou d’autres ;) ) pour apprendre tout cela, notamment sur les calculateurs ;)

      Le savon de marseille et d’alep sont très ressemblants. Le savon d’alep possède de l’huile de baie de laurier en plus. Ce qui en fait un savon plus médicinal.

      Belle journée

      salutations green

  18. Rose dit :

    Très belle recette. J’aime beaucoup le rendu.
    Bonne continuation.

  19. leuleu dit :

    bonjour, j’ai fait d’autres savons à froid maintenant je voudrais faire du savon d’ Alep. dans la recette vous parlez de lessive à la soude, d’habitude j’utilise de la soude caustique pure (NAOH. ^Parle t-on de la même chose ?

    • bonjour, oui c’est la même chose ;)
      Sauf que la lessive de soude est déjà diluée. Elle est vendue telle quelle en supermarché ou dans les magasins de bricolage. Cela évite d’avoir à manipuler les grains de soude. :)

Vos plumes vertes

N'hésitez pas à partager vos avis et vos questions greens!