(Interview + concours) Christophe Bernard d’Althea Provence

150px VC althea provence 2015

Vous le savez, j’apprécie tout particulièrement Christophe Bernard, du célèbre blog Althea Provence. Et je sais que beaucoup d’entre vous, lecteurs vert-citronnés, sont aussi des fans inconditionnels! Alors, je vous ai préparé deux petites surprises! Une interview de Christophe pour qu’il nous en dévoile un peu plus sur lui et…. un petit concours avec un joli cadeau à la clef!

Je vous préviens, je ne suis pas radine en questions et Christophe n’est pas avare en réponses! ;) Alors, préparez-vous une petite tasse d’infusion et…. bonne lecture! Et n’oubliez pas, si vous arrivez en bas de l’article, il y’aura un heureux élu parmi les lecteurs de vert-citron… Nous vous proposons de remporter un cadeau made in Christophe! Merci beaucoup, Christophe, pour ta générosité et ton amitié ! :D

Avant de lire l’interview, allez (re)visiter le jardin de Christophe avec Vert-Citron! (Juillet 2015): un tour au jardin médicinal d’althea provence

SOMMAIRE (cliquable)

- Peux-tu nous rappeler rapidement ton parcours?
- Tu as participé au dernier congrès des herboristes: quel était le thème de ton discours?
- Comment perçois-tu ce regain d’intérêt pour l’herboristerie?
- Tes savoirs semblent illimités même si, je suppose, tu apprends chaque jour?
- Tu es humble, généreux et tu offres gratuitement sur ton site des conseils toujours avisés…
- Tu as ton propre jardin, où tu n’hésites pas à mettre les mains à la terre…
- Pour aller jusqu’au bout de ta démarche, tu récoltes tes propres graines….
- Dans ton jardin, y intègres-tu des notions d’agro-écologie? de permaculture?
- Lors de tes cueillettes plus sauvages, comment abordes-tu les plantes que tu croises?
- Tu as rejoints le mouvement des femmes semencières, pourquoi?
- Tu as crée ta propre formation de plantes médicinales. Peux tu nous en dire plus?
- Enfin, tu as aussi écris des livres et tu participes à plusieurs magazines.
- Et maintenant place au concours!

christophe bernard 2016 - ivan olivier photographies 4


- Peux-tu nous rappeler rapidement ton parcours? Comment es tu devenu herbaliste ?

Je suis ingénieur de formation. J’ai suivi un parcours traditionnel à la française – classes préparatoires, école d’ingénieur. Puis je suis parti travailler aux Etats-Unis. Entre temps, les plantes médicinales, qui étaient jusque là enfouies dans mon passé de gamin provençal, ont refait surface. Pendant que je travaillais dans un cube de béton et que je passais la moitié de mon temps dans des avions, les plantes prenaient de plus en plus d’ampleur dans mon esprit. Je commençais à acheter un livre, deux livres, vingt livres. Je commençais à ramasser des plantes sauvages, à les transformer. Il n’y avait plus assez de placards dans la maison pour entreposer les bouteilles de teinture. J’ai ensuite entrepris une reconversion, d’abord au travers d’études d’herbalismes, puis très rapidement au travers d’une petite pratique de conseil le week-end. Cette pratique du week-end se transformera plus tard en une pratique à plein temps et en la naissance d’Althea Provence, mon site principal me permettant d’exprimer mes vues sur la toile. En parallèle, en 2010, je quitte les Etats-Unis et décide de retourner à mes sources, la Provence, afin de retrouver le thym, le romarin et les villages de mon enfance. Je sais, ça fait cliché, mais c’est vraiment comme ça que j’ai vu les choses.

550px VC fete simples 2014 20

⇈ Retour en haut ⇈


- Tu as participé au dernier congrès des herboristes, qui a eu lieu à Paris en avril, en tant que conférencier. Quel était le thème de ton discours?

J’ai fait une présentation sur les plantes qui peuvent nous aider à combattre les infections résistantes aux antibiotiques. C’est un sujet que je trouve fascinant. Ce problème est de plus en plus inquiétant en particulier dans les milieux hospitaliers (maladies nosocomiales résistantes). Les plantes ont évoluées avec les bactéries pendant bien plus longtemps que nous, et elles ont développé des mécanismes de défense très sophistiqués. Lorsque la molécule seule, l’antibiotique, ne fonctionne plus, il faut se tourner vers la plante, un être vivant contenant des centaines de composants agissant en synergie. J’ai parlé de quelques plantes très intéressantes comme celles qui sont riches en berbérine (épine-vinette, mahonia). J’ai parlé du genévrier, de l’usnée, des bidens. Ceci est un début de réflexion, une invitation à explorer ce sujet qui pourrait bien sauver des millions de vies dans le futur.

christophe bernard 2016 - ivan olivier photographies 1

⇈ Retour en haut ⇈


- Comment perçois-tu ce regain d’intérêt pour l’herboristerie autant par le public amateur que par les professionnels?

Je pense qu’il y a plusieurs facteurs qui contribuent à ce regain d’intérêt.
Tout d’abord la nostalgie d’une période révolue ou tout paraissait plus simple, plus paisible. On ramassait encore les plantes pour les petits problèmes de santé. Certains d’entre nous ont connu l’infusion préparée par la grand-mère lorsqu’on avait un rhume, le cataplasme lorsqu’on s’était donné un coup. Bref, le retour à la plante nous reconnecte avec cette simplicité du passé.
Ensuite et bien plus important, le fait que les problèmes de santé ont évolué de l’aigu au chronique. Le médicament nous a permis de régler de nombreux problèmes mortels, il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas si longtemps, une simple bronchite pouvait s’avérer mortelle. Mais voila, nous rentrons dans une nouvelle ère de problèmes chroniques dégénératifs et là, le médicament a beaucoup plus de mal et n’est pas sans risque lorsque pris sur le long terme. La plante, elle, peut nous accompagner sans effet indésirable. Elle arrive souvent à agir à la source du problème si l’on se donne le temps de se poser et de faire un bilan sur ce que nous dit notre corps, ce qui n’est pas facile car nous ne savons plus nous écouter. La plante est très ancienne et pourtant, elle est beaucoup plus adaptée à la problématique moderne.
Enfin, il y a une rébellion contre un système qui veut nous interdire un monde végétal qui nous appartient à tous. De quel droit m’interdirait-on l’épine-vinette, une plante utilisée dans quasiment tous les pays du monde et interdite chez nous sous prétexte qu’elle n’est « pas assez inoffensive » ? Qui a décidé cela ? Basé sur quoi ? Notre gouvernement continue à faire fermer des herboristeries. Aujourd’hui, on va commander des plantes en Angleterre, en Belgique, au Luxembourg pendant que nos herboristes passent au tribunal, pendant que nos petits producteurs et cueilleurs peinent à trouver des débouchés ! Ces interdits empiètent sur nos libertés fondamentales. Heureusement, les gens sont prêt à se battre aujourd’hui pour rétablir le savoir et l’accès à la plante.
christophe bernard 2016 - ivan olivier photographies 5

⇈ Retour en haut ⇈


- Ton site est une véritable mine d’informations très bien documentées. Tu es intarissable sur n’importe quelle plante médicinale. Un vrai passionné?! Tes savoirs semblent illimités même si, je suppose, tu apprends chaque jour davantage?

C’est un processus d’apprentissage constant, et chaque jour apporte une leçon. La leçon, c’est lorsque je vais en nature, que je cueille de la reine des prés et que je m’aperçois qu’elle est moins aromatique cette année que l’an dernier. Pourquoi ? La leçon, c’est lorsque je fabrique une teinture de racines d’aunée et qu’elle tourne quelques mois plus tard alors que celle de l’an dernier était stable. Pourquoi ? La leçon, c’est lorsqu’un mélange de plantes qui fonctionnait très bien il y a 6 mois pour un problème d’eczéma ne fonctionne plus pour la même personne. Pourquoi ?
Je fais des recherches, j’émets des hypothèses, je n’ai pas peur de dire « je croyais que je savais mais en fait je ne savais rien« . J’accepte les commentaires, les critiques, les autres points de vue. J’essaye de « garder ma coupe vide » comme disent les praticiens zen. Sinon ça déborde très vite. Et puis surtout, comme tu le dis, les plantes médicinales sont pour moi une grande passion. J’adore ce que je fais, ce qui facilite l’apprentissage.

⇈ Retour en haut ⇈


- Tu es humble, généreux et tu offres gratuitement sur ton site, à chacun d’entre nous, des conseils toujours avisés. Est-ce notre chère Gaïa, de nature, elle aussi, très généreuse qui te guide dans cette voie?

J’ai surtout deux objectifs qui me guident dans tout ce que je fais :
- que l’on sache régler les petits déséquilibres de terrain par nous-même, déséquilibres qui plus tard se transformeront en problèmes plus sérieux si on les ignore. Que l’on rebâtisse une indépendance pour les petits problèmes de tous les jours. Que l’on passe ce patrimoine à nos enfants.
- que l’on développe un savoir « de la graine à la tasse« . Connaitre la plante sous toutes ses coutures. La ramasser, la cultiver, la transformer, la conseiller. Chaque étape est essentielle pour notre connaissance et notre indépendance. Si l’on étudie l’une au détriment de l’autre, il manque un maillon à la chaîne.
christophe bernard 2016 - ivan olivier photographies

⇈ Retour en haut ⇈


- Tu as d’ailleurs ton propre jardin, où tu n’hésites pas à mettre les mains à la terre, à semer, « expérimenter ». C’est un véritable atout d’être « jardinier-herbaliste », de voir grandir une plante, d’essayer de la comprendre…..

Le jardin est une pièce maitresse vers notre indépendance. Au moyen-âge, nous avions les jardins de monastères dans lesquels les moines cultivaient une multitude de médicinales pour rendre service à la communauté locale. Aujourd’hui, on peut créer sa petite herboristerie vivante. Chacun peut réfléchir à ses déséquilibres et créer un jardin adapté. De plus, cela nous connecte à la plante, l’être vivant. La plante ne pousse pas dans un livre. Lorsque l’on commence à s’intéresser aux plantes, on achète des livres et tout semble si simple. Problèmes de sommeil ? Valériane. Dépression ? Millepertuis. En réalité, pas si simple. Il faut prendre le temps, se poser, réfléchir à notre santé d’une manière globale, puis commencer l’expérimentation d’une manière prudente bien sûr. Valériane ? Pourquoi pas. Mais plutôt que d’acheter une boite de gélules, plantons quelques pieds de valériane au jardin. Ramassons la racine à l’automne, imprégnons nous de cette odeur si caractéristique. Tiens, d’ailleurs, pourquoi certaines gélules n’ont pas cette odeur forte ? Transformons la racine en teinture, prenons-en pendant quelques semaines, notons les changements. Ca, c’est un apprentissage qui nous servira au long terme, qui servira à nos enfants. Ce savoir, personne ne peut nous le prendre. Et le jardin est une pièce maitresse de cette stratégie.

⇈ Retour en haut ⇈


- Pour aller jusqu’au bout de ta démarche, tu récoltes tes propres graines et tu les proposes à la vente. Dans une certaine mesure, tu participes à la (r)évolution du métier d’herbaliste et de celle des graines….

Au départ, j’ai créé un jardin pour mes propres expérimentations. Ensuite mes lecteurs ont commencé à me demander des graines. J’ai donc créé une petite boutique pour les vendre. La plupart des graines viennent de mon petit jardin, les autres de la nature environnante. J’explique aussi, au passage, que semer une graine de plante sauvage n’a rien à voir avec semer une graine de tomate. Les semences potagères ont été croisées et recroisées pour une germination et une croissance optimale. La graine de médicinale, elle, est une sauvageonne. Personne ne peut la forcer. Elle prend son temps. Il faut souvent utiliser des astuces comme la stratification à froid pour la réveiller. Et surtout, il faut s’attendre à un taux de germination faible. C’est normal. Mais c’est parfois dur à accepter dans un monde ou tout doit être obtenu tout de suite.
Chez nous tout est fait à la main. Je m’occupe des plantes, je ramasse les graines et je les nettoie. Mon épouse réceptionne les commandes. Ma mère, la personne la plus minutieuse que je connaisse, sélectionne les graines une par une afin de les empaqueter dans de petites enveloppes. L’effort investi dans chaque petite enveloppe est donc énorme, mais nous pensons tous les trois que c’est de la sueur bien investie !
christophe bernard 2016 - ivan olivier photographies 7

⇈ Retour en haut ⇈


- Le cycle de la Nature, de la Vie, de la Santé…. nous voyons que tout est lié dans le métier d’herbaliste. Dans ton jardin, y intègres-tu des notions d’agro-écologie? de permaculture?

Je m’y suis mis il n’y a pas si longtemps, mais j’y crois fermement. Pendant mes premières années au jardin, j’ai passé mon temps à essayer de maitriser la base. Comment bien faire germer une graine de plante sauvage ? Une terre qui draine ça veut dire quoi ? Quelles sont les plantes qui aiment l’ombre ? Le soleil ? Puis je me suis mis aux concepts de permaculture. Je paille, je réfléchis à la diversité du jardin, aux écosystèmes, à la gestion de l’eau. Il me faudra encore plusieurs années pour bien établir ces concepts au jardin. Depuis mes débuts par contre, je n’utilise que des produits naturels : compost fait maison, fumier du berger du coin, etc.

⇈ Retour en haut ⇈


- Et lors de tes cueillettes plus sauvages, comment abordes-tu les plantes que tu croises?

A mes débuts, j’aurais tout ramassé. La soif du débutant. Mes premières années, j’ai préparé des litres de teinture que je n’ai jamais utilisé. Je le regrette aujourd’hui. J’ai appris à cueillir d’une manière raisonnée et surtout je ramasse par petite quantité, uniquement ce dont j’ai besoin. J’ai d’ailleurs écrit une charte éthique de la cueillette sur mon site. C’est important car si nous nous remettons tous à la cueillette, il faudra être très prudent, respecter la plante afin qu’elle puisse nous servir pendant des générations. Aujourd’hui, je prends beaucoup de photos, je touche la plante, je la goûte, j’écrase quelques feuilles pour humer sa force mais je cueille beaucoup moins qu’avant. Simplement regarder la plante dans son habitat, me dire que ce petit bout de vie contient toute une alchimie qui peut soigner nos maux, je trouve toujours cela fascinant.

christophe bernard 2016 - ivan olivier photographies 3

⇈ Retour en haut ⇈


- Tu as rejoints le mouvement des femmes semencières, initié par Pierre Rabhi et Claire Chanut. Pourquoi?

Claire est une personne qui m’inspire. Elle est droite, vraie, c’est une femme de principe. C’est très rare de nos jours. Elle dégage aussi une force, une détermination hors du commun. Claire m’a fait l’honneur de me rendre visite plusieurs fois avec d’autres femmes semencières, et au fil des discussions, j’ai été convaincu par leur initiative. Notre indépendance commence au jardin, et cette indépendance dépend des graines que l’on veut nous interdire. On nous manipule sous un prétexte de protection. Il faut que l’on se batte pour la graine, pour la garder libre d’accès. Tout commence par l’alimentation, les graines potagères. Nous devons pouvoir nous nourrir seul, c’est notre droit. Mais la deuxième priorité est la graine de médicinales. De savoir que l’on veut nous interdire l’accès au végétal me semble tellement injuste. Le combat en vaut la chandelle, pour nous, pour nos enfants.

christophe bernard 2016 - ivan olivier photographies 6

⇈ Retour en haut ⇈


- Tu as crée ta propre formation de plantes médicinales de qualité professionnelle, ouverte à tous. Peux tu nous en dire plus? Quels sont tes souhaits en tant qu’enseignant?

Au fil des années, j’ai reçu de nombreuses demandes. Je suis donc passé à l’action en 2015 et j’ai annoncé un programme complet qui comportera une quinzaine de modules. Tout se fait en-ligne sous format vidéo, accompagné de groupes de discussions facebook et de webinaires. En effet, mes lecteurs se trouvent aux quatre coins de la planète et j’ai très vite réalisé qu’une formation sur place ne pourrait pas répondre à leurs attentes.
Le premier module enseigne la fondation : cueillir la plante, la faire sécher, la transformer, les stratégies de dosages, les contrindications et précautions, les grandes familles de constituants des plantes, etc. Le module 2 couvre tout le système digestif. Le prochain module couvrira le système nerveux. Il me faudra encore un peu de temps pour finir tout cela. Jusque là les témoignages de ceux qui suivent les modules sont excellents. Je livre toutes mes stratégies de travail, sans retenue. Mes souhaits en tant qu’enseignant recoupent mes objectifs globaux :
- Retrouver notre indépendance pour nos petits problèmes de santé et passer cette connaissance à nos enfants et petits enfants
- Réapprendre la plante de la graine à la tasse
christophe bernard 2016 - ivan olivier photographies 8

⇈ Retour en haut ⇈


- Enfin, tu as aussi écris des livres et tu participes à plusieurs magazines. Peux tu nous donner envie de les lire?

J’écris régulièrement pour deux magazines consacrés aux plantes médicinales : Plantes et Santé et Plantes et Bien-Etre.
Du coté livre, mon premier, intitulé « Recettes secrètes de mon herbaliste » est un livre consacré à la fabrication de produits à base de plante, à toute la partie transformation en d’autres termes. Infusions, décoctions, teintures par macération, par percolation, sirops, macérats huileux, onguents, crèmes, etc. Là encore, des préparations essentielles pour retrouver notre indépendance.
Le deuxième livre, intitulé « Vins et élixirs médicinaux« , aborde la plante d’une manière un peu plus ludique vu que c’est un livre de recettes sur des liqueurs et vins médicinaux, recettes que j’ai accumulé au fil des années. Il n’y a pas de mal à se faire du bien comme on dit !
christophe bernard 2016 - ivan olivier photographies 2

⇈ Retour en haut ⇈


- Et maintenant place au concours!

Tentez de remporter le livre « Les recettes secrètes de mon herbaliste » de Christophe! Et si vous l’avez déjà, pourquoi ne pas tenter de le gagner pour l’offrir à quelqu’un que vous aimez? Petit bonus très sympathique: il sera dédicacé à votre nom! 

Pour cela rien de plus simple, il vous suffit de répondre (en commentaire sous cet article) correctement aux 3 questions ci-dessous:

1° Quel est le nom latin de la verveine avec laquelle Christophe fabrique sa liqueur? (indice)

2° En énergétique, quelle est la propriété de la gentiane? (indice)

3° Quelles sont les 2 variétés de verveines que propose Christophe à la vente (en semences) ? (indice)

Conditions de participation:

-  ce jeu est ouvert du 30 juillet au 19 aout 2016 minuit. Toute inscription plus tardive sera considérée comme nulle.
– ce jeu est ouvert aux habitants de France métropolitaine et limitrophes.
– un seul livre dédicacé est mis en jeu et il ne sera désigné qu’un seul gagnant
– si une réponse d’un participant n’est pas juste, sa participation sera jugée comme nulle
– 1 seul commentaire sera accordé par participant afin de ne pas fausser le tirage au sort
– les réponses laissées par mail, sur un autre article que celui concerné par ce concours ou par tout autre moyen, seront considérées comme nulles.
– les commentaires sont modérés jusqu’à la fin du concours et n’apparaitront donc pas sous l’article afin que tout le monde puisse jouer le jeu ;).
– n’hésitez pas à partager cet article autour de vous!

Bonne chance! 

⇈ Retour en haut ⇈

Droits d’images – Ivan Olivier Photographies

 

70px blog vert citron

A propos de l'auteur

Je m’appelle Mélanie, green-girl et passionnée, je suis paysagiste-herbaliste et formatrice-coach en cosmétiques faits-maison. J'essaie de faire de l'écologie un art de vivre au quotidien, pour tous, selon une philosophie et une éthique en lesquelles je crois. Depuis 2010, à travers ce blog Vert-Citron et différents livres/magazines, je vous délivre des conseils et des astuces écolo-nomiques. J'anime des balades botaniques et des ateliers/formations sur les plantes : des cosmétiques faits-maison à l'entretien de la maison, de la saponification au maintien de la santé, du compostage à l'art d'aménager son jardin. Au plaisir d'échanger avec vous!


Vos plumes vertes

43 Réponses pour “(Interview + concours) Christophe Bernard d’Althea Provence”
  1. Ninou écolo dit :

    Bonjour Mélanie,

    quelle superbe interview, Christophe est vraiment quelqu’un que j’aimerai rencontrer un jour, il a un tel amour pour les plantes, j’adore.
    Je participe donc avec grand plaisir ce magnifique concours et je croise lles doigts :

    1°) Le nom latin de la verveine utilisée pour la liqueur de verveine est Aloysia citrodora

    2°) En énergétique, la gentiane est refroidissant.

    3°) Les 2 variétés de verveine proposées à la vente sont la verveine hastée et la verveine officinale

    J’espère avoir répondu correctement. Encore merci à toi pour cette belle rencontre avec Christophe et ce concours.

    Je t’embrasse :-)

  2. Muriel dit :

    Bonjour,

    Voici mes réponses :
    1) Aloysia citrodora
    2) Refroidissant
    3) Verveine hastée (Verbena hastata)et la Verveine officinale(Verbena officinalis).

    Et maintenant, je croise les doigts…
    Bien cordialement

    Muriel

  3. Ysaline dit :

    Bonjour,

    C’est avec plaisir que je participe à ce concours.

    Le nom latin de la verveine avec laquelle Christophe fabrique sa liqueur est Aloysia citrodora.
    En énergétique, la propriété de la gentiane est : refroidissant.
    Les 2 variétés de verveines que propose Christophe à la vente (en semences) sont la verveine hastée (Verbena hastata) et la verveine officinale (Verbena officinalis).

    Merci beaucoup pour ce concours et pour l’interview, très intéressante et enrichissante, de Christophe.

    Bon dimanche et bel été !

    Cordialement.

  4. Ysaline dit :

    A priori, le commentaire n’est pas « modéré », comme indiqué dans votre message, et mes réponses apparaissent à la fin de votre message…

    Cordialement.

  5. Couttier dit :

    1- Nom latin de la verveine avec laquelle Christophe fait sa liqueur : Alyosa citrodora

    2- En énergétique, quelle est la propriété de la gentiane? : Refroidissante

    3- Quelles sont les 2 variétés de verveines que propose Christophe à la vente (en semences) ? : Verveine hastée (Verbena hastata); Verveine officinale (Verbena officinalis)

  6. prat dit :

    Bonjour et merci beaucoup pour ce concours en effet j’adore passer du temps sur le blog d’althea qui est très enrichissant . voici mes réponses
    1/ (Aloysia citrodora)
    2/ refroidissant
    3/ la verveine officinale ( verbena officinalis) et la verveine hastée ( verbena hastata)

    J’espère que j’aurai la chance d’être tiré au sort pour gagner ce superbe livre si intéressant. Merci

  7. Muriel dit :

    Bonjour Mélanie,
    Je viens de découvrir ton dernier article, le concours que tu proposes est sympa ☺
    Je suis une lectrice inconditionnelle de Christophe, je réalise beaucoup de ces recettes, je suis ces conseils,et lorsque j’ai besoin de renseignements, je n’hésite pas à le contacter.
    C’est par son intermédiaire que j’ai connu ton blog ☺
    Je butine avec délectation ton blog, car j’adore la nature, les plantes, les fleurs, réaliser des recettes. Pour moi, c’est indispensable d’être en harmonie avec la nature. Bravo de nous faire partager cette richesse qui nous entoure
    Place au jeu.

    Le nom latin de la verveine avec laquelle Christophe fabrique sa liqueur, est : – Aloysia

  8. Muriel dit :

    Une mauvaise manip’ sniff
    Je continue quand même.

    La verveine utilisée par Christophe pour fabriquer sa liqueur, est :
    – Aloysia Citrodora

    En énergétique, la propriété de la gentiane est :
    – Refroidissant

    Les deux variétés de verveine que Christophe propose à la vente (en semences)sont :

    – Verveine astérisque, (Verbena hastata )
    – Verveine officinale, (Verbena officinalis).

    Cela m’a fait très plaisir de participer.

    Muriel
    -

  9. Joelle KUBKA dit :

    Réponse question n°1 : Aloysia citrodora
    Réponse question n°2 : Refroidissant
    Réponse question n°3 : Verveine Hastée (verbena hastata) et Verveine officinale ( verbena officinalis)

  10. Graff dit :

    Bonjour
    Suivant Christophe depuis qqes mois seulement , j ‘ aiencore beaucoup a apprendre ! Mais je m’ y emploie .
    Je participe avec plaisir et dans l ‘ espoir de gagner !
    1: Aloysia citrodora
    2: Refroidissant
    3:Verveine hastée :Verbena hastata et Verveine officinale:Verbena officinalis.
    Merci pour votre blog si sympathique et bonne continuation .
    Cordialement
    Veronique Graff

  11. Claire dit :

    Bonjour,

    Première fois que je participe à un jeu concours, certainement parce que le sujet m’intéresse :D

    1.Verveine citronnelle, Aloysia citrodora
    2.Refroidissant
    3.Verbena hastata et Verbena officinalis

    Bonne fin de weekend

    Claire

  12. Florie dit :

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant (vous êtes passionnés et passionnants !).
    Je tente ma chance pour le concours, étant depuis de nombreuses années passionnée de botanique et phytothérapie (prénom pré-destiné ?). J’ai fait des études dans le domaine de la biodiversité et aujourd’hui je travaille dans le tourisme, j’aimerais mieux faire connaître le monde végétal et les richesses dont il regorge ! Grâce à ce livre je pourrais apprendre les méthodes de transformation des plantes… je prépare déjà mes cosmétiques mais pas encore mes teintures mères et autres sirops… j’en rêve déjà ! Merci !

    Voici les réponses :

    Aloysia citrodora
    Refroidissant
    Verveine hastée et Verveine officinale

  13. Béa dit :

    Coucou Mélanie, merci pour ce très bel article.
    C’est un vrai plaisir que découvrir davantage Christophe. Quel chouette parcours plein de sens !

    Je participe avec joie au concours :
    1- Aloysia citrodora
    2- refroidissant
    3- Verveine hastée (Verbena hastata) et Verveine officinale (Verbena officinalis)

    Beau mois d’août à tous les deux

  14. Nathalie MOISY dit :

    Bonjour, ci-dessous les réponses aux questions :
    1° Quel est le nom latin de la verveine avec laquelle Christophe fabrique sa liqueur?
    Verveine citronnée : Aloysia citrodora
    2° En énergétique, quelle est la propriété de la gentiane?
    Refroidissant
    3° Quelles sont les 2 variétés de verveines que propose Christophe à la vente (en semences) ?
    Verveine hastée (Verbena hastata) et Verveine officinale (Verbena officinalis)

    Merci encore pour ce précieux partage au naturel ! Mon seul regret actuel, habiter en Afrique et ne pas avoir accès à tous ces merveilleux ingrédients…

    Nathalie

  15. Nadege B dit :

    Bonjour Mélanie

    Merci pour ce super article et le concours. Je découvre ton site et en même temps celui d’althea provence et c’est un vrai plaisir.
    Je suis paysagiste aussi et je me réveille gentiment à une culture plus éthique. Ton parcours est très motivant et inspirant. Merci à toi de le partager avec nous.

    Je tente ma chance pour le concours évidemment!

    1: la verveine citronée: Aloysia citrodora
    2: la propriété energetique de la gentiane est : refroidissante
    3: les deux verveines en vente sur le site Althea Provence sont
    Verbena officinalis et Verbena hastata

    Voilà

    Merci encore et au plaisir de te lire

    Nadege

  16. Merci pour cette interview passionnante, Mélanie. Je me suis régalée.

    Merci aussi pour le concours. Je joue avec joie:

    – Aloysia citrodora
    – Refroisissant
    – Verveine hastée et Verveine officinale

  17. Cathie dit :

    Bonjour,
    Je n’ai pas vu / lu / su / comment s’inscrire au concours sympathique sur/ avec Christophe Bernard !…

  18. Cathie dit :

    Merci de votre réponse, je n’avais pas compris effectivement.
    Sympa ce concours !
    Je tente donc ma chance et donne les réponses suivantes :
    1) verveine citronnelle : aloysa citriodora ;
    2) gentiane jaune : gentiana lutea, plante énergétique – refroidissant et calmant le système nerveux central ;
    3) les deux variétés de verveine :
    a) verveine hastée – verbena hastata
    b) verveine officinale ; verbena officinalis

    A quand un prochain jeu « découverte » des multi-talents !?

  19. Zaza Lismartagon (Isabelle Jacquier) dit :

    Bonjour Mélanie,
    merci pour cette interview passionnante et ce petit jeux sympa auquel je participe avec joie.
    1- Aloysia citrodora
    2- Refroidissant
    3- Verveine hastée (Verbena hastata) et Verveine officinale (Verbena officinalis)
    Je te souhaite un beau dimanche.
    Bises

  20. Patron Cathy dit :

    1) Le nom latin de la verveine avec laquelle Christophe fabrique sa liqueur est  » Aloysia citrodora »

    2) En énergétique,la propriété de la gentiane est refroidissant.

    3)les 2 variétés de verveines que propose Christophe à la vente (en semences)sont la verveine hastée (verbena hastata) et la verveine officinale (verbena officinalis)

  21. marlène soret dit :

    1° Quel est le nom latin de la verveine avec laquelle Christophe fabrique sa liqueur?Aloysia citrodora

    2° En énergétique, quelle est la propriété de la gentiane? Refroidissant

    3° Quelles sont les 2 variétés de verveines que propose Christophe à la vente (en semences) ? La verveine hastée et la verveine officinale
    Chère Mélanie, merci pour ce concours, un énorme bisou de tendresse <3 Marlène

  22. Marie dit :

    Bonjour,
    Merci pour ce blog, cet article super intéressant et ce concours cerise sur le gâteau ! Je me suis abonnée à sa newsletter:)
    Les réponses sont
    1. Verveine citronnelle Aloysia citrodora
    2. C’est un refroidissant
    3. La verveine hastée et la verveine officinale
    Plus qu’à croiser les doigts !!
    Merci encore

  23. corinne dit :

    super !je tente ma chance …

    1/ la verveine citronnée ou verveine citronnelle (Aloysia citrodora)
    2/ en énergétique la gentiane est un refroidissant
    3/ les 2 variétés sont la verveine hastée et la verveine officinale

    merci !

  24. Marjolaine Bezeau dit :

    Bonjour!
    Voici mes réponses au concours:

    1° Quel est le nom latin de la verveine avec laquelle Christophe fabrique sa liqueur? Aloysia citrodora

    2° En énergétique, quelle est la propriété de la gentiane? Refroidissant

    3° Quelles sont les 2 variétés de verveines que propose Christophe à la vente (en semences) ?
    1)Verveine hastée (Verbena hastata)
    2) Verveine officinal (Verbena officinalis)

  25. Miguel Patricia dit :

    1)Le nom latin de la verveine avec laquelle Christophe fabrique sa liqueur est Aloysia citrodora. 2) La propriété énergétique de la gentiane est la stimulation digestive 3) Les 2 variétés de verveine que Christophe propose à la vente sont : verveine hastée ( verbena hastata ) et verveine officinale ( verbena officinalis )

  26. Sib dit :

    Bonjour !

    C’est un beau concours auquel je tente ma chance avec plaisir !

    1° Le nom latin de la verveine avec laquelle Christophe fabrique sa liqueur est la verveine citronnée ou verveine citronnelle (Aloysia citrodora) (je l’adore en tisane ^^).
    2° En énergétique, la propriété de la gentiane est qu’elle est un refroidissant.
    3° Les 2 variétés de verveines que propose Christophe à la vente sont la Verveine hastée et la Verveine officinale.

    Merci de nous gâter et bonne journée !

  27. Scheuerman Constance dit :

    Bonjour,

    1. Christophe fabrique sa liqueur de Verveine avec la verveine citronnée (Aloysia citrodora)

    2. En énergétique la Gentiane est refroidissante

    3. Les deux variétés de verveines proposées par Christophe sont : Verveine hastée (Verbena hastata) et Verveine officinale (Verbena officinalis)

  28. Vanou Valica dit :

    Bonjour !
    Je participe avec plaisir !

    1 : le nom latin de la verveine avec laquelle Christophe fabrique sa liqueur est Aloysia citrodora.

    2 : en énergétique, la propriété de la gentiane est refroidissante.

    3 : les deux variétés de verveines que propose Christophe à la vente (en semences) sont la verveine hastée et la verveine officinale.

    Je croise les doigts !
    Merci pour cette interview et ce concours !
    Bises et bonne soirée !

  29. Sandrine DESROUSSEAUX dit :

    1° verveine citronnée ou verveine citronnelle (Aloysia citrodora)
    2° propriété refroidissante
    3° verveine hastée (Verbena hastata) et verveine officinale (Verbena officinalis)
    Bravo pour la clarté et la qualité votre site !!! Cordialement, Sandrine

  30. Jacqueline FALCON dit :

    Bonjour, tout cela est passionnant, je participe volontiers en répondant:
    1/Aloysia citrodora
    2/Refroidissant
    3/Verveine hastée (Verbena hastata) et Verveine officinale (Verbena officinalis)
    MERCI

  31. Lucille dit :

    Coucou Mélanie

    trop sympa cet article et le livre à l’air extra, alors je tente ma chance !!

    1° Quel est le nom latin de la verveine avec laquelle Christophe fabrique sa liqueur? Aloysia citrodora

    2° En énergétique, quelle est la propriété de la gentiane? Refroidissant

    3° Quelles sont les 2 variétés de verveines que propose Christophe à la vente (en semences) ?
    les verveines hastée et officinale

    gros bisous et prends soin de toi <3

  32. Steff dit :

    Bonjour Mélanie!
    J’espère tout d’abord que cette chimio sera la dernière! Que tu vas du mieux que tu peux l’être dans cette épreuve que la vie te donne. Je suis sûre que tu en sortiras plus forte!
    Je te laisse donc, avec ce message, toutes mes pensées les plus positives!
    Je pense toujours beaucoup à toi!
    Je t’embrasse !!
    Et je tente ma chance…

    Réponse 1: verveine citronnée ou verveine citronnelle : aloysia citrodora.
    Réponse 2: en énergétique, la gentiane est un refroidissant.
    Réponse 3: Christophe propose de la verveine hastée ( verbena hastata) et de la verveine officinale ( verbena officinalis .

    En espérant que ce dernier jour me porte chance!

    Mais le plus important : porte toi bien!
    Stéphanie

  33. PERRET dit :

    Bonjour, j’ai beaucoup aimé votre article et je vais tenter ma chance au concours.
    Voici mes réponses
    1- Aloysia citrodora
    2- Refroidissant
    3- Verveine hastée (Verbena hastata) et Verveine officinale (Verbena officinalis)
    Merci pour ce concours ;)

  34. Mathieu Henon dit :

    Bonjour,
    je souhaite tenter ma chance et voici mes réponses :
    1) Aloysia Citrodora
    2) Refroidissant
    3) Verveine hastée (Verbena hastata) et Verveine officinale (Verbena officinalis)
    Merci

  35. val602 dit :

    bonjour,

    voici mes réponses pour le jeu concours :

    1) Aloysia citrodora,
    2) Refroidissant,
    3) Verveine hastée (Verbena hastata) et Verveine officinale (Verbena officinalis)

    merci pour le jeu et une bonne journée

  36. DEMARET CHRISTELLE dit :

    Bonjour, c’est avec grand plaisir que je tente ma chance en y participant bonne chance a tous ;-) merci

    Aloysia citrodora

    Refroidissant

    Verveine hastée (Verbena hastata) et Verveine officinale (Verbena officinalis)

  37. stephanie ribau dit :

    bonjour,

    je participe et voici mes reponses

    1) Aloysia citrodora
    2) Refroidissant
    3) Verveine hastée (Verbena hastata) et Verveine officinale (Verbena officinalis)

    merci

  38. Michel Ribau dit :

    bonsoir,je participe avec plaisir ,je tente et je reponds

    1) Aloysia citrodora
    2) Refroidissant
    3) Verveine hastée (Verbena hastata) et Verveine officinale (Verbena officinalis)

    merci

  39. Matthieu JAHAN dit :

    Bonjour,
    Voici mes réponses :
    – Aloysia citrodora
    – Refroidissant
    – Verveine hastée (Verbena hastata) et Verveine officinale (Verbena officinalis)

  40. stephane even dit :

    Bonjour, oui je souhaite participer à ce concours , voici mes réponses :

    1 – Aloysia citrodora
    2 – Refroidissant
    3 – Verveine hastée et Verveine officinale

  41. Sylvie SCHMITT dit :

    Bonjour et merci pour ce beau concours.
    Concernant mes réponses, je propose :
    1) Aloysia citrodora
    2) Refroidissant
    3) Verveine Officinale et hastée

    Encore merci :)

  42. Julie SALMON dit :

    Bonjour,
    Je tente ma chance à ce jeu (s’il n’est pas trop tard…)
    Mes réponses sont :
    1. Aloysia citrodora
    2. refroidissant
    3. Verveine hastée (Verbena hastata) et Verveine officinale (Verbena officinalis)
    Je croise les doigts!
    Merci!

  43. Ysaline dit :

    Bonjour,

    Le livre est arrivé hier. Un grand merci !

    Cordialement.

Vos plumes vertes

N'hésitez pas à partager vos avis et vos questions greens!