Faites refleurir vos amaryllis !

2 janvier 2013 par  
Classé dans Cultures, Fiche Plante, Nature

montage-amaryllis.jpgL’Amaryllis ou Hippeastrum nous vient d’Amérique tropicale. Elle ne doit pas être confondue avec Amaryllis belladonna. Elle est non rustique et se cultive en pot sous nos latitudes. Elle est communément offerte pendant les périodes de Noël. La plupart des variétés fleurissent début du printemps mais elles peuvent être forcées pour fleurir les jours de fêtes de fin d’année si elles ont bénéficié d’une période de repos suffisante.

Ce bulbe en photo ci-dessus, m’a été offert fin septembre 2012 et a été planté en pot vers mi-octobre. Dès début novembre, les tiges ont commencé à sortir, et la pleine floraison a eu lieu pour mi-décembre. Soit environ 2 mois entre la plantation et l’apogée de la floraison! Par contre, je n’ai pas encore eu de feuilles. Quand on force les bulbes d’amaryllis, les fleurs apparaissent en premier.

montage-amaryllis.jpg

© Vert-Citron – Montage Amaryllis

Plantation

Selon la période de floraison souhaitée, vous planterez le bulbe entre octobre et février. Il vous faudra couper les racines desséchées avant toute plantation. Disposez le bulbe sur un plateau rempli d’un fond d’eau quelques jours avant la plantation. Prenez un pot un peu plus grand que la taille de votre bulbe (il vaut mieux un peu plus large que haut) , garnissez le fond d’une couche de drainage puis d’une couche de terre de plantation.

Posez votre bulbe et remplir de terre jusqu’aux 2/3 de ce dernier, afin d’éviter toute pourriture. (voir vignettes en haut à gauche du montage). Pour ma part, j’ai aussi surfacé avec du lombricompost.

Bien tasser pour stabiliser le bulbe car les hampes florales pourront devenir lourdes! Maintenir juste humide, dans une pièce un peu plus fraiche et à mi-ombre le pot jusqu’à ce que les premières pousses apparaissent.

✽ Floraison

Lorsque les pousses se développent, déplacez le pot à son endroit « définitif », à bonne luminosité et température ambiante. Maintenez le substrat humide mais non détrempé. Au bout de 6 à 8 semaines, commencez à admirer la superbe floraison!

Coupez les fleurs fanées au fur et à mesure pour éviter qu’elles ne montent en graines puis couper les hampes florales lorsque celles-ci n’ont plus de fleurs. Surtout, laissez les feuilles se développer car ces dernières, avec l’apport d’engrais, vont permettre de reconstituer les réserves du bulbe!

Entretien, repos et remise en végétation

Une fois les hampes florales coupées, maintenez le substrat modérément humide et apportez de l’engrais dilué, thé de lombricompost…etc. Une fois les gelées passées, lorsque les beaux jours sont revenus, placez le pot à l’extérieur à mi-ombre.

Quand les feuilles commencent à jaunir et sécher (vers le milieu/fin de l’été): le bulbe commence à rentrer en période de repos.  C’est seulement à partir de ce jaunissement des feuilles que vous pourrez les couper au fur et à mesure. Diminuez alors progessivement l’arrosage puis stoppez-le vers fin septembre – n’oubliez pas non plus de mettre le pot à l’abri de la pluie!

Il faut alors le laisser au repos complet pendant un temps suffisamment long (au moins 3 mois dans un endroit frais et sec 10-15°C) pour qu’il puisse de nouveau refleurir. Une fois le temps de repos passé, surfacez votre amaryllis avec un substrat « frais ». Vous pouvez aussi le changer de pot si celui-ci est devenu trop à l’étroit. Le processus de végétation sera alors de nouveau enclenché!

Si vous ne le forcez pas, votre bulbe d’amaryllis va refleurir, non pas à la période de Noël mais vers la mi-mars, pour la venue du printemps!

D’après www.amaryllidaceae.org: « Bien entretenue, changée de terre régulièrement, arrosée avec un peu d’engrais, l’amaryllis grossit d’année en année, puis des cayeux se forment, grossissent et fleurissent. On peut les séparer lors d’un rempotage, ou choisir de les laisser en une grosse potée. »

Bonus: Vidéo d’Hubert le Jardinier !


Amaryllis – hubert le jardinier par hubertlejardinier

 

 

70px blog vert citron

A propos de l'auteur

Je m’appelle Mélanie, green-girl et passionnée, je suis paysagiste-herbaliste et formatrice-coach en cosmétiques faits-maison. J'essaie de faire de l'écologie un art de vivre au quotidien, pour tous, selon une philosophie et une éthique en lesquelles je crois. Depuis 2010, à travers ce blog Vert-Citron et différents livres/magazines, je vous délivre des conseils et des astuces écolo-nomiques. J'anime des balades botaniques et des ateliers/formations sur les plantes : des cosmétiques faits-maison à l'entretien de la maison, de la saponification au maintien de la santé, du compostage à l'art d'aménager son jardin. Au plaisir d'échanger avec vous!


Vos plumes vertes

3 Réponses pour “Faites refleurir vos amaryllis !”
  1. sylvie dit :

    super, je n’ai plus qu’à attendre que l’on m’offre une amaryllis.. ;)

  2. anne dit :

    je ne suis pas d’accord pour le mettre au jardin après floraison

    c’est ce que j’ai fait cette année et hélas à mon retour de vacances , les longues feuilles verte et même le coeur du bulbe avaient été mangés par les limaces !  peut être faudrait il le
    poser sur un rebord de fenêtre à l’ombre

  3. vert.citron dit :

    bonjour Anne! oui sur un rebord de fenetre c’est bien aussi (mais pas trop exposé au vent!), c’est aussi ce qu’on peut appeler « mettre au jardin »! ;) le sortir à l’exterieur en fait! avez-vous vu
    les limaces sur l’amaryllis car ce pourrait etre aussi des chenilles du genre Spodoptera qui s’attaquent aux feuilles et pénétrent dans le bulbe..

Vos plumes vertes

N'hésitez pas à partager vos avis et vos questions greens!