Formation sur le compostage: astuces et fausses rumeurs

Un compost récolté ne pue pas! il n'est ni trop sec, ni trop humide. Faire le test de la poignée

Ce 27 octobre 2012, j’ai pu participer à une « formation » sur le compostage. Cette intervention est l’initiative de la ville de Vitry sur Seine et d’un de ses prestatiare: Organéo. En échange de 10 euros et de votre participation à une des formations gratuites proposées, la ville de Vitry vous remet un composteur ou lombricomposteur selon votre type d’habitat: appartement ou pavillon. Personnellement, j’ai déjà un lombricomposteur et j’habite en appartement donc… je n’ai fais qu’assister à la conférence qui fut très enrichissante. Astuces à découvrir ci-dessous!

Cette intervention a été menée par M. Alan Le Jeloux, directeur d’Organéo (entreprise spécialisée dans le conseil et l’ingénierie de la gestion des matières organiques) et Maître Composteur. Bien que je tienne déjà un lombricomposteur depuis début 2010, j’avais quelques questions de bon fonctionnement mais j’ai surtout appris tout un tas d’astuces et de contre-vérités sur le compostage! Sachez premièrement que le fait de composter vos déchets organiques vous permettra de diminuer jusqu’à 30% du poids de vos poubelles! De plus cela vous permettra d’avoir du compost home-made et meme de l’engrais liquide pour le cas du lombricomposteur! Tout bénéf’ pour vos plantes, jardin…! Mais je vous ai deja parlé plusieurs fois du lombricompostage, alors n’hésitez pas à aller lire mon expérience sur les articles le concernant sur cette page dédiée au lombricompostage.

Qu’est ce que le compostage? Comment ça fonctionne?

débuter un compost ou lombricompost doucement! ne pas mettre trop de déchets au départ!

Démarrage d’un lombricomposteur

Le compost est une fermentation des déchets organiques activée par l’oxygène: fermentation aérobie. Cela se fait naturellement sur tous sols non travaillé par l’homme: on appelle cela l’humus: en forêt vous pourrez trouver jusqu’à 30 cm d’humus… Sur un sol agricole conventionnel? Euh et bien à peu près 0… avec à peu près autant de mico-organismes nécessaires à la vie du sol et à son maintien…

Cette fermentation est aussi dûe à 95% grâce à des bactéries aérobies (d’où l’oxygène) et à des champignons microscopiques. En lombricompostage, il y’a en plus une colonisation par des vers de compost (et non de « ver de terre ») qui va accélérer le processus. Un compost de jardin se récoltera au bout d’environ 6 à 8 mois alors que le lombricompost se récoltera entre 2 et 4 mois.

C’est l’association en bonnes proportions de l’air, des bactéries/champignons, de l’humidité et de l’ajout de VERT et de BRUN qui sera déterminante pour un bon compost. Le VERT (déchets « vivants ») apporte l’eau et l’azote nécessaire aux bactéries et le BRUN (feuilles mortes, carton, paille, branchages…) sera source de fibres et de bonne aération.

Quoi mettre dans son composteur?

Il faut mettre 50% de vert et 50% de brun. S’il y’a excès de vert, cela provoquera un manque d’air et un putréfaction. Votre compost va se mettre à sentir mauvais, il aura alors un fonctionnement anaérobie… S’il y’a excès de brun, votre compost va se dessécher et sera constitué de grandes poches d’air.

- OUI: déchets du potager, fleurs, jeunes adventices (non montées en graines), cru ou cuit, fruits, sachets de thé et tisane, mouchoirs usagés, essuie tout, boite d’oeufs, rouleaux de papier wc, carton ondulé (pas de papier glacé imprimé: chimique!), litières de lapin et gerbilles(…), feuilles mortes …etc
—->bref tout ce qui est d’origine végétale

- NON: ce qui d’origine animale, les coquilles de fruits de mer et coquilles d’oeufs qui ne se dégradent pas (même dans le cas du lombricompostage! il faudrait les réduire en poudre fine pour que cela soit efficace), les litières de chat (et potentiellement pathogène avec les excréments), les grosses branches, les cendres (directement en couches fines au jardin, sinon cela destabilise le compost), les épaisseurs de gazon supérieures à 10cm (préférer s’en servir en tant que paillage au jardin en couches fines: il apportera aussi de l’azote à vos plantes), les agrumes (non pas pour leur épaisseur de peau ou leur acidité mais pour les huiles essentielles bactéricides que leur zeste contient…. oui, oui, le citron est un super désinfectant entre autres!!)

 

Astuces en vrac

Un compost récolté ne pue pas! il n'est ni trop sec, ni trop humide. Faire le test de la poignée

Lombricompost récolté de qualité

- Chose, dont je me suis fait moi-même avoir: on ne confond pas SVP les larves de Hannetons avec des larves de Cétoines, si vous en trouvez dans votre compost! Ne les tuez pas! Vous ne trouverez jamais de larves de hannetons dans votre compost car celles ci se nourrissent uniquement de végétal vivant! Alors que vous pourrez trouver des larves de cétoines qui sont des auxiliaires du jardin!

- Lorsque vous remplissez votre composteur: ne laissez pas de poches d’air notamment dans les angles, le but n’étant pas de créer une jolie pyramide mais quelque chose d’homogène

- A chaque rajout de matière organique, il faut mélanger avec la matière déjà présente un peu en dessous.

- Vous pouvez, en règle générale mettre les plantes malades au compost. Le compostage est une sorte de stérilisation naturelle et sachez que les maladies se développent sur  les plantes vivantes et nons plus mortes…

- Astuce pour le lombricomposteur: ne pas conserver trop longtemps le bac du dessous si celui ci est est bien composté: en effet, petit à petit, il va se lessiver et perdre tous ses bons minéraux…

Utilisation du compost récolté

 

Le compost est mûr une fois qu’il est brun foncé et bien décomposé, qu’il sent le sous-bois et que sa structure est grumeleuse.

Vous pouvez faire le test de la poignée: il ne doit pas s’effriter: il serait alors trop sec et il ne doit pas etre non plus spongieux! Vous devez pouvoir faire des petits boudins avec entre vos doigts (un peu comme les tests avec la terre de jardin pour déterminer si elle est plutôt sableuse ou argileuse). Si vote compost est trop humide (et a beaucoup de moucherons): il faudra décompacter votre compost et ajouter du BRUN. Si au contraire, il est trop sec, il vous suffira, non pas d’arroser votre compost (tout va partir ou créer des poches détrempées) mais de faire tremper de la matière brune puis de l’incorporer à votre compost avec du VERT. N’oublier d’ajouter un couvercle: cela conserve mieux l’humidité…

Le compost ainsi récolté est un excellent fertilisant pour les plantes! De plus, il vous permettra d‘améliorer la structure de votre sol! Par exemple, pour utiliser le compost, il suffit de retirer les premiers centimètres de terre de vos plantes en pot et de les remplacer par du compost, les arrosages feront le reste: les éléments nutritifs descendront petit à petit.

Le terreau n’est pas du compost! Ne pas utiliser du compost pur si vous souhaitez rempoter complètement vos plantes!

Au jardin, vous procéderez aussi par surfaçage (ne pas en mettre au fond d’un trou de plantation: cela ne sert à rien et vous risqueriez de brûler les racines) sinon gare à l‘asphyxie et aux dégagements de gaz nocifs aux plantes! Rappelez-vous le compost est crée à partir de bactéries aérobies qui ont besoin d’oxygène!! Hors à partir d’une certaine profondeur, l’oxygène est de moins en moins présente dans le sol!

Plus d’informations et contacts utiles :

- Formations Maitre/Guide Composteur : http://organeo.com/formation.html

- Des questions sur votre compost? Service environnement de la ville de Vitry:
01 46 82 80 00 et/ou environnement(at)mairie-vitry94.fr

 

70px blog vert citron

A propos de l'auteur

Je m’appelle Mélanie, green-girl et passionnée, je suis paysagiste-herbaliste et formatrice-coach en cosmétiques faits-maison. J'essaie de faire de l'écologie un art de vivre au quotidien, pour tous, selon une philosophie et une éthique en lesquelles je crois. Depuis 2010, à travers ce blog Vert-Citron et différents livres/magazines, je vous délivre des conseils et des astuces écolo-nomiques. J'anime des balades botaniques et des ateliers/formations sur les plantes : des cosmétiques faits-maison à l'entretien de la maison, de la saponification au maintien de la santé, du compostage à l'art d'aménager son jardin. Au plaisir d'échanger avec vous!


Vos plumes vertes

10 Réponses pour “Formation sur le compostage: astuces et fausses rumeurs”
  1. Agothtale dit :

    Merci pour ces infos intéressantes ! comment tu fais en appartement ? tu le met dans quelle pièce ? 

  2. Pascaline dit :

    Merci pour ces infos précieuses.

    Pour mon experience  : je mets aussi les coupes de cheveux (on coupe les cheveux à la tondeuse des neuveux, des enfants, du papa) mais en grattant avant le compost afin de faire une petite
    cuvette et rabat dessus la matière à coté afin de faire une autre cuvette pour le prochain arrivage de matière  à composter. Ainsi mon tas n’est jamais une pyramide !

    Mais il est vrais que j’ai un souci de poche d’aire avec les coins….mais pas tellement grave car dans l’ensemble, mon composteur me fournit une belle matière noire et d’une odeur naturelle
    magnifique !

  3. nathalie dit :

    Très bel article, dans ma famille, on connait bien le compost:) Sinon, je me suis promenée dans la nature et j’y ai trouvée des girolles pour ce week end <3 <3 <3

     

  4. Lucille dit :

    Tu as raison, il ne faut pas confondre les cétoines et les hannetons !! Et c’est tellement beau un cétoine doré adulte !!
    J’ai pas eu le temps de passer sur le salon aujourd »hui, mais j’espère qu’on va pouvoir se voir bientôt :-D

  5. ninoou dit :

    Il faut absolument que je me renseigne sur le compostage à Montreuil… je crois qu’il y a un compost dans le parc à côté de mon (encore futur) appart. est-ce que du coup, tu crois que ça vaut le
    coup d’avoir un compost chez moi? bises… à bientôt

  6. Valérie dit :

    La production de déchêts alimentaires d’une famille de 4 personnes est assez conséquente. Quelle taille de bac utilises-tu ?

  7. possédant un grand terrain j’ai plusieurs composteurs; mais du coup j’oublie de les entretenir ..

    en tout cas ce que j’apprécie le plus d’abord c’est de réduire ma quantité de poubelles (mais j’ai encore du boulot à faire sur les emballages)

    ensuite de récupérer du compost pour mes plate bandes

  8. vert.citron dit :

    les emballages, c’est une vraie calamité…pffff dur dur de les éliminer tous! voir impossible!

Vos plumes vertes

N'hésitez pas à partager vos avis et vos questions greens!