Le corps s’en-mêle: vers une complémentarité médicinale?

25 mai 2015 par  
Classé dans Bla bla, Tribulations

150px VC lotus boutonJ’ai longtemps hésité avant de commencer à rédiger cet article. Je ne voulais pas d’un post voyeuriste, je voulais encore moins d’un article qui paraitrait tiré d’un journal intime… D’un autre coté, je vous devais bien quelques explications de ma longue absence sur Vert-Citron.  Et surtout, cette histoire vous relate une expérience qui peut-être vous servira un jour ainsi que ma vision d’une complémentarité d’une certaine médecine…

Si vous lisez cet article, c’est que vous connaissez déjà Vert-Citron, sa philosophie, son éthique et surtout sa passion pour les plantes et les médicinales. Je suis pour le renouveau du métier d’herboriste en France. Je vis ma formation d’herbaliste à l’école Lyonnaise des Plantes médicinales avec passion, j’apprends tous les jours et je suis persuadée que les végétaux seront notre futur, comme ils ont été notre passé. Ils sont apparus sur Terre bien avant nous et ils nous survivront toujours.

Cependant, contrairement à ce que pourraient penser certains, je ne suis pas fermée à la médecine « moderne ». Beaucoup de choses me déçoivent certes, les lobbyings pharmaceutiques et laborantins font régner une loi financière impitoyable, des scandales éclatent tous les jours, les gens se déresponsabilisent de leur santé…. Oui je pense tout cela… mais je reconnais aussi que les « progrès » de la médecine, non celle des lobbyings, mais celle des vrais chercheurs, ont permis de sauver des vies, d’améliorer des conditions ou de soigner des maladies, pour certaines liées à cette médecine mais pas que: l’hygiène a aussi sa part belle.

medicinales et medecine

Une onde de choc que nous envoie la Vie

Prendre en main son bien-être, sa santé, c’est ce que j’essaie de vous transmettre lors des formations et ateliers que j’anime. Cependant, nous avons tous besoin de coups de pouce, d’avis extérieurs, cela peut être compliqué de s’auto-analyser, de savoir s’écouter et de répondre présent à tous les signaux que peut nous envoyer notre corps.

Pour ma part, je fais confiance à certains professionnels « alternatifs » tels que les naturopathes. Une « médecine » holistique qui prend en compte toutes les sphères: alimentation, psy, hygiène de vie, massages, réflexothérapie…

Oui mais..
Oui mais, pour une fois, c’est moi qui me suis dé-responsabilisée de ma santé… c’est moi qui me suis remis en toute confiance à une naturopathe, qui, à mes yeux a fait une faute professionnelle. Je ne remettrai pas sur son dos tout ce qui m’est arrivé, loin de là, je pense qu’elle avait voulu bien faire et moi, je n’ai plus su écouter mon propre corps qui était en détresse…

medicinales et medecine 1

Janvier 2015, le début d’une épopée de plusieurs mois…

En burn-out professionnel depuis 2013, je compensais et je vivais à fond mes passions. Sauf que… ce burn-out augmentant et ne sachant pas m’arrêter, j’en faisais toujours plus, j’étais prise dans un engrenage qui allait de plus en plus m’épuiser sans jamais oser me l’avouer totalement. Remettant tout sur ce malaise professionnel.

Un soir de Janvier, des problèmes physiques ont commencé à apparaître. Au début, en alternance, puis les mois ont passé et les symptômes n’ont fait qu’empirer. Au début, je me suis prise en main, mais je ne pensais pas être MaLaDe (le « mal a dit »…), non je pensais surtout à un problème de circulation veineuse qui avec l’aide de quelques plantes, HE, massages allaient bien vite me rétablir. Rapidement, j’en ai tout de même parlé à la naturopathe qui me suivait. Très orientée vers l’alimentation, elle a rectifié ma façon de manger. J’ai eu droit à beaucoup de compléments alimentaires, des drainages, de l’auriculothérapie et beaucoup d’argent dépensé… non remboursé par la Sécurité Sociale. ;) Petit à petit, elle a soupçonné des intolérances alimentaires et mon régime alimentaire s’est durci. Mais jamais, non jamais, elle ne m’a envoyée voir mon médecin généraliste (homéopathe je précise) pour me faire prélever quelques prises de sang qui auraient pu nous aiguiller. Les forces que je perdais déjà se sont alors bien vite retrouvées épuisées. Mon vélo quotidien était devenu fatigant, les moindres marches d’escalier m’essoufflaient… et surtout mon corps avait pris 5 kgs en moins de 3 mois…

Mais je tenais bon, je me disais qu’on allait trouver cette intolérance et qu’après tout irait mieux… Et puis surtout, j’étais dopée à une certaine hormone du bonheur car à coté, ma vie toute entière était en train de basculer, d’évoluer vers mes rêves d’enfant, vers mon vrai rêve de vie, vers de nouvelles aventures: changement de cadre, de rythme de vie, de paysage, de région, de boulot, de romance. Des années de remise en question qui étaient en train de se résumer en quelques semaines.  Beaucoup de choses en très peu de temps mais tellement stimulantes et suivant une logique parfaite… Prête à tourner de nouvelles pages blanches et à écrire une « nouvelle » histoire.

medicinales et medecine 2

Mai 2015… la santé qui dérape pour de bon.

Lundi 4 mai, j’ai un sursaut d’écoute de mon corps, une sourde inquiétude m’envahit. Je me décide ENFIN, de moi-même, à aller voir mon médecin généraliste avant de retourner voir pour la énième fois ma naturopathe. En lui exposant mes symptômes et voyant mon état, il me fait réaliser rapidement des analyses de sang, et me recommande à une consoeur phlébologue pour 2 jours après… Système veineux au top, par contre, cette dernière veut que je revoie rapidement mon médecin pour qu’il m’oriente vers un néphrologue…

Lundi 11 mai, j’ai RDV à midi avec mon généraliste, le matin au boulot une douleur s’intensifie tout au long de la matinée, je prends tout de même le vélo pour me rendre au RDV. En arrivant, je n’arrivais déjà presque plus à poser le pied droit par terre. Douleur? Psy? Autre? Quoiqu’il en soit, j’ai réussi à atteindre la porte de mon médecin avant de m’évanouir à moitié devant son cabinet...

A partir de ce moment, tout s’est enchainé très vite, avec absolument aucun contrôle sur les évènements qui se passaient. A moitié en tachycardie, frigorifiée et cette douleur qui ne passait pas… Mon médecin a regardé mes analyses, a appelé la néphrologue des urgences et 1/4 d’heure après, je me retrouvais avec le SAMU, les pompiers autour de moi… Tests en tous genres et me voila transportée aux Urgences…

Comme dirait ma petite souris préférée, c’était le coup ultime de mère Gaïa qui te lance un dernier SOS parce que tu n’as pas compris jusque là. L’électrochoc qui te fait comprendre que tu as trop forcé, que ton corps n’est pas une machine et que lui aussi a son mot à dire… Une bouée de sauvetage lancée en dernier recours…

medicinales et medecine 3

Résultats, je suis restée 2 jours aux Urgences puis 1 semaine hospitalisée en néphrologie. Car non, décidément non, je ne faisais pas d’intolérance alimentaire. Oui, j’étais vraiment malade et depuis le mois de janvier voire avant, mes reins faisaient des leurs et laissaient passer toutes les protéines. Résultats: prise de poids avec l’eau qui s’accumule dans les tissus, affaiblissement général, moins de résistance aux infections, risque de thrombose, bref….  J’étais vraiment malade et pendant tous ces mois à enchainer les RDV chez ma naturopathe, je ne faisais que m’affaiblir davantage…

Aujourd’hui, même si les médecins m’ont dit et répété que j’aurai dû venir bien avant, je m’en sors plutôt bien, j’ai une des maladies les moins graves qu’il peut y’avoir au niveau des reins. Cette maladie se soigne bien dans 90% des cas…. Elle se soigne bien avec… des diurétiques (non naturels), des anticoagulants et surtout des corticoïdes et un suivi médical strict pendant quelques mois… Rien de bien naturel la-dedans. Oui, mais c’est ce qui va me soigner et qui va me remettre sur pieds.

Cette année, en formation d’herbaliste, nous avons étudié le système rénal: le syndrome néphrotique et les atteintes glomérulaires ne font pas partie des choses qui se traitent avec les plantes. Cela est bien indiqué dans le cours. Ce n’est pas juste une question de bien-être, de confort ou de maintien de la santé. Il s’agit d’une « vraie » maladie, sérieuse, et qui aurait pu se compliquer bien davantage, si je n’avais pas eu cet évanouissement devant la porte de mon médecin. L’herboristerie sait laisser sa place. Aujourd’hui, je remercie vraiment mon médecin qui a fait tout le nécessaire, ainsi que l’équipe de l’hôpital qui a réalisé un super boulot. J’ai vécu des hauts mais aussi beaucoup de bas pendant une semaine et demi. Moi qui suis une fille qui s’ennivre de nature, rester enfermée, alitée, pendant une bonne partie du temps était juste assez insupportables.

Spéciale dédicace: je ne remercierai jamais assez les quelques personnes qui m’ont énormément soutenue et qui m’ont apporté des rayons de soleil, des sourires et des tas de bonnes ondes positives: notamment mon petit écureuil <3 <3 <3 sans qui j’aurai lâchement abandonné tout optimisme, ses chers colocs, mes 2 drôles de dames, mon alter ego au masculin: mon petit dupdup’, certains collègues et… ma voisine de chambre!

medicinales et medecine 4

Retour au flexitarisme …

Ceux qui me suivent depuis un certain temps sur Vert-Citron savent que j’étais passé végétarienne depuis près de 2 ans… Le problème de l’hôpital? Si tu es végétarien, tu n’as pas beaucoup d’alternatives… Alors moi qui manquais déjà de protéines dans le sang car mes reins ne les gardaient pas, si je voulais en avoir un minimum avec le régime de l’hôpital et bien… j’ai dû remanger de la viande et du poisson… tous les jours…

Bref, depuis mon retour, je suis donc repassée à un flexitarisme doté de 90% de végétarisme et 10% de viande/poisson. Non pas que je manquais de protéines avec mon ancien régime mais que j’ai décidé de ne plus me compliquer la vie et si je dois manger de temps en temps de la viande avec des amis, au restaurant ou autres, alors je le ferai. Tout en n’oubliant pas de conserver mon éthique et ma philosophie envers l’animal qui a donné sa vie.

medicinales et medecine 5

 

Un équilibre à trouver pour la médecine du futur

Voili, voilou, nous arrivons à la fin de cet article un peu spécial. Un peu autobiographique. Une expérience qui m’aura servie de leçon. Une leçon de vie.

Et surtout, vous l’aurez compris, j’aimerais que l’on arrête cette improbable dualité entre « médecine traditionnelle » et « médecine moderne ». Les deux sont complémentaires, j’en suis persuadée, d’autant plus avec cette histoire. Ne pas s’entêter dans des carcans, ni dans une voie, ni dans l’autre.

Je suis pour le maintien de la santé, de façon holistique, la plus naturelle possible. Mais lorsque notre capital santé est entamé, la main doit être passée, ou du moins complétée, avec d’autres méthodes, d’autres alternatives, d’autres spécialistes.

Et pour recopier une citation que ma petite souris m’a envoyée: « L’arrêt, le calme et le repos sont les conditions nécessaires pour que la guérison puisse avoir lieu. Si l’on ne s’arrête pas, la destruction en cours ne fera que continuer ».

 

Crédits images: pixabay:
1°/_mequable; 2/
gmaiga;
3/kaboompics; 4/Ben Kercks;

70px blog vert citron

A propos de l'auteur

Je m’appelle Mélanie, green-girl et passionnée, je suis paysagiste-herbaliste et formatrice-coach en cosmétiques faits-maison. J'essaie de faire de l'écologie un art de vivre au quotidien, pour tous, selon une philosophie et une éthique en lesquelles je crois. Depuis 2010, à travers ce blog Vert-Citron et différents livres/magazines, je vous délivre des conseils et des astuces écolo-nomiques. J'anime des balades botaniques et des ateliers/formations sur les plantes : des cosmétiques faits-maison à l'entretien de la maison, de la saponification au maintien de la santé, du compostage à l'art d'aménager son jardin. Au plaisir d'échanger avec vous!


Vos plumes vertes

35 Réponses pour “Le corps s’en-mêle: vers une complémentarité médicinale?”
  1. Sissi dit :

    Je suis convaincue aussi que la médecine allopathique et les médecines alternatives sont complémentaires et je regrette que de nombreux spécialistes quelle que soit la « sphère » dans laquelle ils exercent ne soit pas plus ouverts. Ma mère qui a eu mal au ventre pendant des mois s’est vu prescrire de l’Euphytose par son médecin traitant, une généraliste homéopathe, attribuant ses maux de ventre à du stress. Elle ne lui a jamais prescrit d’échographie (alors qu’il s’agit d’un examen courant non invasif) ni même palper le ventre. Elle n’a procédé à aucun examen et pas même ausculté ma mère mais a fini par l’adresser à un gastro-entérologue lorsque les douleurs sont devenues insoutenables, et ma mère n’était pourtant pas douillette. Elle avait un cancer du pancréas alors en phase terminale (stade 4). Elle est décédée 40 jours plus tard. Alors certes un cancer du pancréas est fatal à moyen ou court terme mais si le diagnostic avait été établi plus tôt, ma mère n’aurait pas autant souffert, elle aurait pu bénéficier plus tôt d’un traitement anti-douleur.
    Je te rejoins totalement dans ton analyse et je te souhaite un bon rétablissement. Prends bien soin de toi Mélanie. Bisous.

    • Bonjour Sissi, le problème que tu évoques est encore bien plus grave que le mien! :(
      Pour ma part, je pense que cette naturopathe avait voulu bien faire mais… ce n’était juste pas suffisant et surtout elle ne s’est orientée que dans une seule voie: celle de l’alimentation… Je ne doute pas que l’alimentation possède un rôle clé mais là, ce n’était pas le cas et je suis bien contente aujourd’hui de m’en sortir aussi bien finalement!
      Merci pour ton témoignage, triste mais reflétant une certaine réalité et faisant écho à cet article!
      Toi aussi prends bien soin de toi
      A bientôt, bisous

  2. Émilie dit :

    Coucou Mélanie,

    Je suis très heureuse que tu ailles mieux (j’avais su par Arnaud que tu avais été malade mais je ne savais pas trop). Heureusement que tu as été prise à temps au final.

    Je connais bien les homéopathe (le mien était effectivement les deux homéopathe et généraliste) ce sont eux qui me soignaient tout le temps quand j’étais malade petite et que je multipliais les maladies et que ma maman un peu désespérée s’est tourné vers l’homéopathie avec de très bons résultats! Mais très peu les naturopathes mais c’est vrai que je suis assez choquée qu’au bout de plusieurs mois sans amélioration, elle ne te conseille rien d’autres de plus et te laisse un peu comme ça… J’ai l’impression (mais cela n’engage que moi) que la mode est aussi à beaucoup remettre de choses sur des allergies alimentaires.
    Il faut trouver le juste milieu entre médecine moderne et plantes, les deux je pense ont largement leur place et sont tout aussi complémentaire.
    Et notre corps reste notre meilleur indicateur!
    Je te souhaite beaucoup de bonheur dans le sud et dans la réalisation de tes rêves.

    Bises

    • Coucou Emilie,
      Je te remercie beaucoup pour ton commentaire et je suis ravie d’avoir de tes nouvelles et ce petit témoignage!
      Là, où elle avait raison c’est que je sais que j’ai une certaine hypersensibilité au gluten, miel et vanille mais pas d’allergie ou d’intolérance réelle. Finalement, lorsque je m’écoutais, je mangeais plutot bien je pense (à part mes fringales sucrées qui étaient du grand n’importe quoi dans l’après-midi, vive le stress au boulot!!!), puis ces derniers mois, cette alimentation est devenue bien trop restrictive pour moi. Le problème c’est que même si j’ai eu du mal, je me disais que c’était pour mon bien et que ca allait me rétablir alors qu’en fait, je crois que cela n’a fait qu’empirer les choses puisque je perdais tout d’un autre coté sans que l’on s’en soucie…
      Ma petite Emilie, merci beaucoup pour tes voeux de bonheur, je te souhaite les miens en retour avec votre 2e bébé et j’espère qu’un jour tu viendras me voir dans le sud même si je sais que cela va devenir compliqué… sachant qu’on ne se voyait déjà pas beaucoup sur paname!
      Beaucoup de bonheur à vous 4 et chacha!!
      Gros bisous

  3. Monica From LH dit :

    Coucou Mélanie!
    Je suis désolée d’apprendre que tu as été si malade! Je croyais simplement que tu devais organiser de nombreuses choses pour ta nouvelle vie… Jamais je n’aurai pensé que tu étais si mal… Heureuse de savoir que tu es bien suivie. J’espère que la convalescence ne sera pas trop longue. Je te souhaite un très bon rétablissement. Tu peux m’appeler si tu en as envie… Des bisous

    • coucou ma jolie miss!
      c’est moi qui suis désolée de ne pas t’avoir tenue au courant! Mais tu as raison, j’ai aussi plein de choses à organiser pour ce tout nouveau départ qui arrive à vitesse grand V!
      Nous avons beaucoup, beaucoup beaucoup de choses à nous raconter ma belle! et tu sais quoi?! J’espère bien que tu me feras découvrir ton joli pays d’origine quand tu descendras! A défaut de te voir sur le havre, je veux découvrir d’où vient ton bel accent!
      gros gros bisous

  4. Vanou dit :

    Coucou miss !

    Même si on ne se connais pas, j’aime beaucoup ce que tu fais.
    Je vais penser à toi tous les soirs et je t’enverrai pleins de pensées positives de guérison.
    Prends soin de toi !
    Courage !
    Bisous

  5. Steff dit :

    Salut Mélanie!

    Je suis choquée de lire tout ça!!!
    Je n’arrive plus a savoir quand je t’ai eu au telephonne…mais il me semble bien que c’était 2jours avant ton malaise …?
    Bon… Ca a été tres court cette conversation, mais je comprends mieux pourquoi ensuite je n’ai plus eu de nouvelles!!
    Je pensais egalement que tu étais prise dans tous ces changements de vie!
    Et on te voyait moins sur le net!

    J’espère que tu vas mieux!?
    Tu es bien entourée! Et l’amour  » donne des ailes  » comme on dit!

    Toi qui m’a appris , qui m’aide à écouter mon corps et mes intuitions!
    Tu auras maintenant une vie qui pourra peut être plus facilement te donner rendez vous avec toi meme!

    recuperes vite tes forces! Prends soin de toi!

    Gros bisous

    • Coucou Steff,
      Oui c’est bien çà! Je t’ai eu au téléphone, quand j’étais chez mon frère. 2 jours après, je me retrouvais aux urgences ;)
      Ca va de mieux en mieux et finalement avec le recul, même cette maladie s’est bien « enchainée » et est tombée pile poil… Même si cela fut plutot très dur sur le moment!
      L’amour donne des ailes, tu l’as dis! Je n’ai jamais été aussi bien, aussi amoureuse et c’est dommage que tu ne connaisses pas Ivan, je suis certaine qu’il te plairait beaucoup ainsi qu’à Nico! Tout à fait dans la même mouvance, la même philosophie, le même naturel.
      Ma belle, je t’ai connue grâce à la belle famille de romain, toi la marraine de Nathan, mais tu es devenue une amie et j’espère bien que cela continuera malgré la distance. N’hésitez pas à passer me faire un coucou dans le sud! Pour ma part, je ne pense pas que je remonterai beaucoup sur beauvais et sur amiens, je vais laisser, beaucoup beaucoup beaucoup de choses de coté et tourner une nouvelle page vierge!
      gros bisous à vous 4

  6. ma delcambre dit :

    Bonjour Mélanie,

    D’abord contente que tu ailles beaucoup mieux et merci pour ta franchise et ton témoignage.
    J’ai beaucoup apprécié ce témoignage car c’est vrai que ces derniers temps on a tendance à voir et lire des choses tellement contradictoires sur la Santé. Comme toi j’ai une préférence pour les choses naturelles mais nous ne devons pas opposer les médecines conventionnelles et les thérapies douces. Bien sûr qu’elles sont complémentaires, je rêve d’une médecine où le bon sens, le naturel, l’écoute le lien entre corps et esprit serait clairement pris en compte mais il y a encore énormément de chemin à parcourir. Nous sommes perdus dans toutes ces informations sur la Santé, il est quasiment impossible de s’y retrouver, idem dans l’alimentation d’ailleurs c’est intimement lié (santé et alimentation). Difficile et complexe de trouver un équilibre. N’écoutons pas une seule voie et un unique chemin mais prenons un peu de tout (naturel, médecine conventionnelle, thérapies douces, écologie, yoga…) restons ouvert et ne nous enfermons pas, écoutons notre corps, notre coeur et esprit. Nous voulons tellement bien faire…
    Bon rétablissement, bonnes énergies à toi
    cordialement
    marina

    • bonjour Marina,
      Ton témoignage résume à lui seul cet article! Je ne saurai mieux dire!
      Comme tu le dis, aujourd’hui, il y’a beaucoup d’informations plus ou moins contradictoires en terme de santé et/ou d’alimentation.
      Pour ma part, je pense que j’arrive plus ou moins à faire la part des choses et à écouter plutot bien mon corps et ce qu’il souhaite… Sauf là, sauf sur ces derniers mois où je me suis totalement perdue je crois. Je ne trouvais tellement pas ce que j’avais que je me suis enfoncée de jour en jour… et me suis remis à l’avis compétent de quelqu’un d’autre… sans doute pas si compétent que cela…
      Merci pour ton message, tes bonnes énergies et maintenant, j’écoute de nouveau mon corps et mes envies! :)
      Bises!

  7. Sylvie dit :

    Je souffre également de cette dualité de médecines et de cet obscurantisme de part et d’autre …mon rêve serait de trouver un médecin generaliste idéal ,un de ces vieux médecins de famille qui outre une pratique de la médecine conventionelle serait aussi initié et fervent défenseur de la phytothérapie …en attendant je fais un peu n’importe quoi en matiere de compléments alimentaires….si un jour tu déniche la perle rare sur Lyon je t’en prie …murmure moi son nom….bon courage ….et bonne poursuite

    • bonjour Sylvie,
      mmmmh, sur Lyon, je dois bien t’avouer que je ne connais pas grand monde en terme de médecin, voire pas du tout! :)
      Mon but va etre de le trouver en ariège pour ma part ;) hihi
      Dualité et obscurantisme, oui, les extrêmes peuvent s’appliquer aussi bien allopatique qu’en « naturel ».
      Pour les compléments alimentaires, ne te ruine pas dans tous ces substituts sauf pour une vraie cure par exemple. Crois mon expérience de ces derniers mois!! Régale toi plutôt de toutes les bonnes épices, herbes, qui sont aussi de très bons « alicaments » bourrés de bienfaits!!!
      je te souhaite aussi une belle poursuite!

  8. Hélène dit :

    Coucou Mélanie,
    juste un petit message de soutien pour te souhaiter de conserver ta santé retrouvée! Bon courage pour la suite et tes nouvelles perspectives de vie. Bises

    • Bonjour Hélène!
      Merci beaucoup pour ce petit message! Je vais pouvoir déménager et commencer ma nouvelle vie de façon tout à fait sereine maintenant!
      Et surtout pouvoir remettre en place petit à petit les ateliers dans le sud! :D
      Bises!

  9. Hello Mélanie

    je suis très heureuse que tu ailles mieux, et que cette expérience tu la partages ici.

    flexitarisme,quel mot pas terrible pour caractériser la façon dont nous devrions voir la vie pour nous sentir mieux, non ? rien de tout noir ou tout blanc, une grande ouverture d’esprit pour sentir ce qui peut nous faire du bien, une tolérance à la différence…

    j’aime ta mise en garde, une simple mesure de précaution est de toujours consulter son médecin quand il y a un problème de santé et de compléter en voyant un naturopathe. les naturopathes et autres thérapeutes alternatifs ne doivent intervenir qu’en complément et pas en place de, nous ne sommes pas formés au diagnostique. quelle responsabilité que de prendre en charge la santé de quelqu’un… et quelle chance que ton problème n’ait pas dégénéré !

    je suis triste de constater que des deux côté les « soignants » puisse se sentir tous puissants et investis d’une mission à régler seuls… j’attends avec impatience des centres de soins globaux qui réuniraient la médecine conventionnelle et les soins complémentaires, pour une prise en charge globale des problèmes.

    même si les traitements naturo peuvent prendre du temps, la multiplication des symptômes, l’absence de retour à un mieux être dans le mois doivent vraiment alarmer.

    je te souhaite bon rétablissement, et plein d’énergie pour ces changements attendus et positifs mais quand même bouleversants…

    gros bisous

    • coucou Marie!
      Merci de ton témoignage, toi qui est bien placée pour en parler!!
      Ce que je regrette dans cette expérience c’est exactement ce que tu soulignes: une mission à régler seul…

      Comme toi, je suis pour des centres de soins globaux où tous les professionnels de santé et du bien être se cotoieraient en toute amitié et se complèteraient pour une prise en charge vraiment holistique…

      Merci beaucoup pour ta belle énergie! Oui cela fait beaucoup de changements en très très très peu de temps: bouleversant mais aussi passionnant! Un petit tourbillon de vie…

      Gros bisous jolie marie

      • Chlorophylle dit :

        Pour les centres de soins globaux (comme cela se pratique en Suisse et en Allemagne), hélas, la France n’est pas prête. Le Conseil de l’Ordre veille! Et les labos s’y opposent! Ils font tellement d’argent avec leurs « cochonneries » (excuse-moi mais je pense au Médiator, au talc Morange qui a tué des centaines de bébé, à tous les effets secondaires qu’entrainent la plupart des médicaments). Ce serait l’idéal, mais je ne crois pas que tant que le Conseil de l’Ordre imposera sa loi (le diplôme d’herboriste a été supprimé en France en 1941 ; c’est le seul pays européen où il n’a plus cours!!!) C’est révélateur, n’est-ce pas ? C’est une des raisons pour lesquelles, depuis 35 ans, je fais de l’auto-médication et je n’ai pas pris d’antibiotiques depuis des années… je me suis même soignée une infection urinaire avec germe sans antibiotiques : juste par homéopathie. Disons qu’il faut s’y prendre très vite pour que ça marche… mais ça marche! Je peux en témoigner. Et j’ai vu de vrais miracles avec l’homéopathie! En un quart d’heure, j’ai vu une crise d’asthme violente (cyanose) passer! La difficulté, c’est de bien faire le tour de la maladie, du malade pour comprendre ce qui « se joue » et notamment quant à l’arrière-plan psychologique (ce que les médecins classiques ignorent totalement). Quelle lacune! Quand on voit l’importance de la nourriture, mais aussi de l’environnement, de nos sentiments (colère, joie, enthousiasme, tristesse, peurs, angoisses, etc.) sur notre santé… C’est presque une évidence! Mais les médecins allopathes s’en tiennent à leurs protocoles et à leurs médicaments. La plupart ne sont pas ouverts et considèrent que l’homéopathie n’est qu’un placebo! Mais si c’était un placebo, pourrait-on soigner des vaches, des chevaux, des cochons, des chèvres avec les granules ?
        Ce que je déplore, c’est la politique de Boiron : par exemple, les tubes sont opalescents maintenant, ils ne sont plus opaques et la lumière n’arrange pas les granules… qui se détériorent plus vite! Boiron a le monopole en France et c’est bien regrettable… Je crains que ce laboratoire ait perdu de vue la philosophie holistique de l’homéopathie (on soigne une personne, pas une maladie) et fasse davantage du commerce (cf. les mélanges comme Coryzalia par exemple : ce n’est plus de l’homéopathie puisqu’on mélange des centésimales hahnemaniennes…). Si besoin, j’expliquerai en quoi consiste cette philosophie, bien mise à mal, y compris par des médecins qui se prétendent homéopathes…
        Donc, les soins globaux, hélas, ce n’est pas pour demain!
        Au lieu d’être de simples patients, soyons impatients!
        Bise et clin d’œil amical (pour le jeu de mot ci-dessus)
        Où vas-tu vivre, Mélanie ? Tu parles du Sud, mais c’est vaste! Je suis dans le Sud-Est – et je te rencontrerai volontiers!
        Bises affectueuses!
        Je t’envoie plein d’énergie, de soleil, de lumière!

  10. ve romarin dit :

    L’intelligence du corps, l’intelligence du mental, l’intelligence du soigneur, tout est une question d’accord, d’harmonie et d’humilité, les avancées de la médecine allopathique ont sauvé beaucoup de vies, la médecine holistique prend en compte tous les aspects humains et symptomatiques dans leur globalité et leurs particularités.
    Je suis très heureuse que tes problèmes de santé prennent une voie positive.
    Tiens le coup avec force. Tes partages sont si riches et généreux, ils font du bien et sont motivants pour s’ouvrir à une vie plus « simple ».
    De grand coeur avec toi, Mélanie,
    Véronique

    • Un très grand merci pour ce message Véronique! Comme je l’ai mentionné sur FB, les messages comme le tien sont vraiment inspirants pour moi!
      J’aime beaucoup ton terme d’intelligence dans toutes les sphères que tu évoques. C’est exactement cela: ré-écouter cette intelligence…
      Merci tout simplement pour ton commentaire!
      Bises

  11. Mariejoe dit :

    Merci pour ce partage… J’espère de tout coeur que tout redeviendra à la normal pour toi bientôt ! Je pense fort à toi ! Repose toi, reprend des forces et surtout soigne toi bien. Tu m’as fait peur <3

    Gros bisous !!

    • Coucou MJ!
      oui, petit à petit tout revient à la normale! Enfin, si l’on peut dire, car finalement, je suis même de plus en plus heureuse!! hihi!
      Merci beaucoup pour tes messages ma belle, ils me font énormément plaisir!!!
      Gros bisous et à très vite ici, sur FB ou par tél! ;)

  12. Chlorophylle dit :

    Soignée par l’homéopathie depuis ma plus tendre enfance, je connais bien cette médecine et j’invite à la plus grande vigilance : nombreux sont les médecins généralistes qui croient faire de l’homéopathie en prescrivant un remède pour ci, un autre pour ça et un troisième pour autre chose. Ce faisant, ils ignorent que certains remèdes sont antidotes, voire incompatibles! J’ai vu ainsi des ordonnances de soi-disant homéopathes qui prescrivaient ensemble aconit et belladonna (qui s’annulent) ou Nux vomica et Pulsatilla (incompatibles).
    L’homéopathie est une médecine fine et délicate, qui demande un long interrogatoire, une connaissance approfondie du malade (son environnement, son passé, les maladies qu’il a eues et celles qu’on eues ses parents, ses goûts, ce qui l’améliore, ce qui l’aggrave, etc.) La philosophie de l’homéopathie, c’est UN remède (unicisme) et ça demande des études poussées… Les généralistes, qui veulent bien faire (ou faire plaisir à leurs patients) passent souvent à côté.
    J’ai étudié en autodidacte l’homéopathie, grâce à des cours (trois livres), grâce à l’homéopathe uniciste qui m’a soignée (et m’a aidée pour soigner mes enfants) pendant 29 ans, grâce à de nombreux ouvrages sérieux. Et je ne donne qu’un remède à la fois, sûre ainsi d’éviter ce que j’expliquais plus haut.
    Je te remercie pour ce témoignage, pour cette vérité! Le végétarisme a du bon, bien sûr, mais il ne convient pas à tout le monde et on peut en effet avoir des carences. Pour avoir un taux de protéines suffisant, il faudrait manger tous les jours du soja et des légumineuses! Alors, comme toi, de temps en temps, je mange un peu de viande (locale, le plus souvent possible, avec une connaissance de la provenance, de la façon dont sont traités les animaux) ou du poisson (là, c’est plus compliqué de savoir d’où ils viennent : je vis en moyenne montagne et à part les truites, on n’a pas de poissons…)
    Je te soutiens et t’encourage à t’écouter pour répondre à TES besoins (qui sont différents de ceux de ton voisin, de ta voisine…)
    Pour moi, ce sont les excès quels qu’ils soient qu’il faut éviter.
    Nous sommes omnivores (comme le loup d’ailleurs) et supprimer complètement un aliment ne devrait se faire que par périodes (pour un régime « santé » par exemple). Ainsi, en été, je mange moins de fromages qui sont assez gras (à part un peu de chèvre : j’adore les tommes du marché!). Rien ne t’empêche, de temps en temps, de te « mettre au vert » : une journée avec des jus de fruits, du tamari, de la soupe de légumes… pour nettoyer l’organisme.
    Si je peux t’apporter quoi que ce soit, n’hésite pas !
    Bisous amicaux.

    • Merci pour ce beau témoignage Chlorophylle!
      En l’occurrence, mon médecin homéopathe a fait tout le nécessaire dans cette histoire. C’est même plutôt grâce à lui que je m’en sors aussi bien aujourd’hui!
      Le problème vient plutot de mes mois sans aller le voir et de n’avoir consulté qu’une naturo.
      Pour les protéines, je n’en manquais pas à cause de mon régime végétarien. Non, ce sont mes reins qui laissaient passer toutes les protéines que je pouvais avaler. Car depuis plusieurs mois, j’avais donc un syndrome néphrotique lié au filtre rénal.
      Ton commentaire est plein de bon sens et c’est aussi tout à fait ce que je pense!
      Merci!
      Bisous

      • Chlorophylle dit :

        Bon courage en tout cas!
        Bises amicales!
        Un bon bouquin : « La maladie cherche à me guérir » de Philippe Dransart (un homéopathe de Grenoble) : je te conseille vivement. Celui de Claudia Rainville aussi (métamédecine)… Passionnants!
        Je te souhaite beaucoup de bonheur et de joies de toutes sortes!

  13. Ben dit :

    Bon rétablissement et prend bien soin de toi !

  14. Marjorie dit :

    Bonjour Mélanie,
    C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai lu ton billet.
    Même si je n’ai plus laissé de commentaire depuis longtemps, je suis toujours ton blog et tes apparitions dans les médias.
    Tu m’avais bien aidée pour mes débuts en slow cosmétique! J’y pense souvent d’ailleurs.
    Je te souhaite de bien vite te rétablir.
    Et je te remercie aussi pour la leçon de vie de cet article.
    Je t’embrasse.

  15. Anicette dit :

    Coucou p’tite Mélanie !

    Une belle preuve que rien n’est tout noir ni tout blanc :-))) le tout étant que tout revienne dans l’ordre, belle mise en garde de la nature qui t’a sans doute bien secouée… mais une petite fleur avec une si jolie couleur que le « vert-citron » ne peut que rebondir sur tout ça et de plus avec une migration en Ariège en vue, rien que du bon, le pays cathare est un poème à lui tout seul. Alors à toi belle santé, bon vent et belle route en pays occitan, les nouvelles qui nous parviendront auront désormais un autre parfum !

  16. Céline dit :

    Bonjour Mélanie,
    Oh lala, quelle histoire !… :-/
    Je suis contente d’apprendre que tu retrouves tranquillement la santé et suis bien désolée que tu sois passée par cet épisode douloureux…
    Je partage entièrement ton avis sur le fait que les 2 types de médecines sont complémentaires. Je suis pour l’équilibre en toute chose: aller dans les extrêmes n’est jamais bon je crois (même si c’est cela qui nous permet de nous ré-ajuster parfois).
    Être à l’écoute de son corps n’est pas chose facile car on ne nous apprend pas vraiment à le faire… Tu vois, moi-même qui travaille avec mon corps, qui a appris à le connaître, à le sentir au travers du mouvement en danse, à mettre en jeu mes sensations, à développer ma conscience corporelle, je ne sais pas toujours prévenir les blessures, les maux, les douleurs etc… Il y a l’aspect « mental » qui influe et il est complexe parfois d’arriver à y voir clair et décoder ce que notre corps a à nous dire…
    Mais bref, tout ça pour t’encourager à continuer à prendre soin de toi, à rester ouverte et éveillée comme tu as su très bien le faire (la vie t’a donné un « petit coup de pouce » un peu fort mais tu as su prendre la perche en réagissant de manière adéquate) ;-)
    Mes pensées positives sont avec toi ! :-)

  17. Evemm dit :

    Chère green lemon
    Une fois qu’on est diagnostiqué, pourquoi ne pas chercher une alternative naturelle pour se soigner, si on en a l’envie…. encore faut il savoir de quoi on souffre.
    Merci pour ta sincérité.
    Prends bien soin de toi, tu nous est précieuse…

  18. Je suis toute chamboulée à la lecture de cet article ! Ton message m’avait mise la puce à l’oreille mais je ne pensais pas que c’était si grave… Je te fais plein de bisous et surtout rétablis-toi vite. J’ai hâte de te parler au téléphone pour que tu me racontes (aussi) toutes les belles choses qui t’arrivent.

  19. Lys Blanc dit :

    Merci pour ce beau témoignage et surtout pour le message qu’il envoie, tout naturel, non, on ne peut pas toujours Il ne faut pas nier les progrès de la médecine.
    La nature, les médecines naturelles sont d’une grande aide mais si ça ne marche pas, il ne faut pas hésiter à consulter. Des fois c’est » rigolo », c’est mon homéopathe qui a mis mon fils cet hiver sous grosse dose d’antibiotiques pour une pneumopathie, j’étais dégoûtée mais il faut ce qu’il faut.
    Il y a un mois j’ai fait une hémorragie sur la table d’opération, j’ai une maladie rare de la coagulation ( deficit facteur 7, mon TP était inférieur à 10 à ce moment, il devrait être entre 70 et 100%). Il a fallu 3 injections pour que ce remonte, ça a mis la nuit à remonter. Nuit en salle de réveil, je me palpais pour voir si je n’avais pas d’hématome ou d’hémorragie. La peur de ma vie! J’ai vraiment eu la trouille. On ne peut pas s’en remettre au tout naturel, on est bien content quand le médecine est là pour nous rattraper.

    Je suis allée en formation avec Baudoux l’hiver dernier, je suis infirmière donc il n’y avait que des médecins ou para-médicaux. Il y en avait qui étaient devenus naturopathes. Je ne sais pas quoi en penser. Je pensais peut-être me réorienter vers ce métier mais c’est trop formaté à mon goût. Il faudrait faire Seignalet etc…je ne suis pas convaincue. J’étais limite une mauvaise mère car je donne du lait à mes gosses etc etc…
    Pour info il est souvent cru et bio donc c’est très différent. Je crois qu’il faut de l’équilibre en tout au final.
    Pour ma part je ne me priverai d’aucun aliment tant que je n’ai pas la preuve que mon corps le tolère mal. Et le corps est une machine trop compliquée, n’étant pas médecin on peut passer à côté de quelque chose. Il me manque trop d’années d’étude pour travailler en sécurité.
    Je crois que je me contenterai de massages lol
    Bisous et bon courage!

  20. zebulette dit :

    Bonjour Mélanie,e

    super ton article, je te souhaite un bon rétablissement. Nous ne connaissons pas mais je suis ton blog avec intérêt d’autant que j’avais dans l’idée de faire une formation d herboriste (celle que tu fais actuellement !)je partage cette idée de la complémentarité, nous n’y sommes pas encore mais il y a une évolution (entrée des médecines douces a l’hôpital). Le problème aujourd’hui c’est que rares sont les personnes qui peuvent vraiment exercer leur métier de soignant dans toutes ses dimensions car bien souvent la charge est trop lourde et elle est mal gérée par la l’organisation en place. J’ai eu a vivre une situation analogue mais ou la médecine douce a pu faire quelque chose pour moi là où l’allopathie n’allait pas !!!Merci pour ton blog et prends soin de toi.bises

Vos plumes vertes

N'hésitez pas à partager vos avis et vos questions greens!