Lombricompostage en hiver et bourse aux lombrics

18 janvier 2012 par  
Classé dans (Vermi-)Compostage, Astuces, Nature

lombric.jpgPour cette mi-décembre, malgré un redoux marqué, nous arrivons tout de même en hiver, et j’aimerais vous parler de la conduite à tenir avec un lombricomposteur pendant cette période. De même, j’entends souvent une confusion entre les vers de « terre » et les vers de compost, je vous remets ici quelques différences… Enfin, j’aimerais vous faire part de nouvelles initiatives de bourses aux lombrics gratuites, pour celles et ceux qui aimeraient débuter le lombricompostage et qui sont en recherche de leurs premiers vers!

LES PREMIERS FROIDS ET PROTECTIONS


Dans la plupart des cas, nos lombricomposteurs sont bien à l’abri du froid et de toute gelée, bien au chaud dans nos appartements. Néanmoins, certains les mettent dans leur jardin ou sur leur terrasse ou encore comme moi, dans leur cave non chauffée voire ouverte sur l’extérieur. Pour rappel, les vers de compost possèdent une activité maximale (décomposition des déchets organiques et reproduction!) entre 15 et 25°C. Entre 5 et 15°, ils diminuent leurs activité et entre 0 et 5°C ils hibernent… En dessous de -5°C, ils peuvent mourir de froid. 

Ainsi, il est primordial de bien surveiller la température à l’intérieur de votre lombricomposteur surtout en période froide, vous l’aurez compris! Si celle-ci est avérée, il vous faudra déplacer votre lombricomposteur à l’abri du gel et du vent ou le protéger : voile d’hivernage, vieille couverture, paillage … tout en évitant de boucher les petits trous d’aération!  On peut aussi ponctuellement augmenter la chaleur intérieure en ajoutant une épaisse couche de déchets organiques. Mais attention avec cette technique, comme nous l’avons vu plus haut, les vers hibernent ou ralentissent leur prise alimentaire: votre lombricomposteur ne doit pas devenir un tas de déchets non décomposés et malodorants!

Si votre lombricomposteur est à l’intérieur dans une pièce fraiche, la dégradation des déchets se voit aussi ralentie. De plus, certains légumes d’hiver sont plus difficiles à se décomposer: choux, écorce de potiron… Il faut donc les découper en petits morceaux afin de faciliter le travail des vers!

VER DE TERRE OU VER DE COMPOST

lombricompost-3.jpg

Ne pas confondre les vers de terreau et les vers de terre

Attention à un amalgame qui est très souvent fait! Si vous débutez un lombricomposteur et que vous possédez un gentil voisin qui vous propose d’aller à la pêche au ver de terre dans son jardin pour démarrer conscieusement votre lombricomposteur, refusez poliment! Ou alors ce sera au risque de ne jamais voir vos déchets se décomposer (en plus du travail des bactéries et
champignons…)!

Les vers de terre ont pour rôle principal d’aérer la terre en creusant des galeries verticales dans le sol alors que les vers composteurs vivent à la surface du sol et se déplacent horizontalement en décomposant la matière organique et carbonée pour la redonner aux plantes: ils participent à la fabrication de l’humus. Les lombricus terristris (vers de terre communs) sont plus dodus que les vers de compost. Ces derniers sont plus fins, plus rouges et…..s’attaquent à nos déchets organiques!  Il n’appartiennent d’ailleurs pas à la même espèce: le ver de compost est un épigé et le ver de terre est un anécique. Les vers de compost sont aussi plus prolifiques et c’est tant mieux pour nos lombricomposteurs! En contrepartie ils ne vivent que 3 ans environ alors que le ver de terre peut vivre jusqu’à 15 ans!

(source: vers la terre)

 

NOUVELLE BOURSE AUX LOMBRICS

Depuis Novembre 2012, il existe un nouveau site: « Plus 2 vers!«  qui propose des conseils sur le lombricompostage mais surtout qui recense les potentiels donateurs de vers de compost et les sites de compostage collectifs. « J’ai découvert en 2010 le lombricompostage et suite à de nombreuses recherches, je suis tombé sur un site qui proposait à des personnes de donner des vers. J’ai essayé de contacter le responsable du site pour m’inscrire moi aussi en tant que donateur mais sans succès. Un donateur inscrit sur ce site, toujours accessible, m’a permis de réensemencer mon lombricomposteur. Le responsable du site restait injoignable pour m’inscrire (son adresse mail ne fonctionnait plus). Après une longue réflexion, je me suis dit qu’il fallait absolument refaire une bourse aux lombrics sur internet. Je me suis donc lancé dans l’aventure. »

 plus-de-vers.jpg

Moi même quand j’ai débuté le lombricompostage début 2010, je me suis retrouvée confrontée au meme probleme que ce monsieur: le webmaster du principal site qui proposait une bourse aux lombrics gratuite etait injoignable… Et je ne souhaitais pas acheter mes lombrics une fortune dans une quelconque jardinerie… Au fil des forums, je me suis rendue compte que je pouvais me procurer des vers dans les magasins de sports… notamment de pêche! Je suis donc allée à Dacathlon (sisi!) et j’ai trouvé 2 sortes de vers qui convenaient très bien au lombricompostage (et que j’ai sauvé notoirement de la voracité de poissons pour la pêche…)!

guide_reduire_dechets.jpg

Site pour enseignants

En un mois, 88 donateurs se sont déjà inscrits sur Plus 2 vers et 35 sites de compostage collectif ont été ajoutés à la carte. Si vous débutez un lombricomposteur, n’hésitez pas à aller faire un tour sur leur carte des donateurs et site de compostage collectifs (qui donnent aussi souvent des vers gratuitement) afin d’en trouver un proche de chez vous! Et à votre tour…inscrivez-vous pour devenir donateur! Inutile de vous préciser que vous pourrez trouver Vert.Citron sur cette carte…!

Je me suis inscrite aussi dernièrement sur un autre site de bourse aux vers que je ne connaissais pas. Celui-ci est à valeur pédagogique: « Réduire mes déchets, Nourrir la terre ». En s’inscrivant, nous pouvons être contacté par un enseignant proche de chez nous qui conduit des activités pédagogiques sur les biodéchets… Je trouve que c’est une belle initiative! Pour s’inscrire c’est par là: mesdechets.passerelles.info/bourse-aux-vers/

 

70px blog vert citron

A propos de l'auteur

Je m’appelle Mélanie, green-girl et passionnée, je suis paysagiste-herbaliste et formatrice-coach en cosmétiques faits-maison. J'essaie de faire de l'écologie un art de vivre au quotidien, pour tous, selon une philosophie et une éthique en lesquelles je crois. Depuis 2010, à travers ce blog Vert-Citron et différents livres/magazines, je vous délivre des conseils et des astuces écolo-nomiques. J'anime des balades botaniques et des ateliers/formations sur les plantes : des cosmétiques faits-maison à l'entretien de la maison, de la saponification au maintien de la santé, du compostage à l'art d'aménager son jardin. Au plaisir d'échanger avec vous!


Vos plumes vertes

3 Réponses pour “Lombricompostage en hiver et bourse aux lombrics”
  1. Bonjour et félicitation pour ce joli article! A vous lire, plus besoin de vous convaincre concernant le lombricompostage! Puisque vous êtes même expérimentée, n’hésitez pas à venir partager vos
    conseils avec nos membres sur le groupe facebook les lombricomposteurs: https://www.facebook.com/groups/279838985436557/
    cordialement!
    Arnaud

  2. vert.citron dit :

    bonjour Arnaud, je ne me considère pas comme expérimentée car j’en apprends tout le temps un peu plus! ;) Mais c’est avec plaisir que je veux bien rejoindre ce groupe que je ne connaissais pas!
    ;)

    bonne journée!

    Mélanie

Vos plumes vertes

N'hésitez pas à partager vos avis et vos questions greens!