Interview du « balcon-jardin » de Vert.Citron – By Botanic

19 juillet 2012 par  
Classé dans Botanic, Nature, On en parle !

1. Depuis quand jardinez-vous 

Saynète et jeux de lumières

J’ai commencé à jardiner depuis toute petite grâce à mon père et mon grand-père principalement. Mes 4 grands-parents et mes parents possédaient tous des jardins et je mettais donc la main « à la terre »  quelques fois ! A l’époque c’était surtout des petites choses pour s’amuser (semer ¾ graines de haricots dans les trous) ou même de temps en temps une corvée. (Ramassage des haricots… !)

J’ai adoré les livres pratiques comme copain des jardins, copain des bois ou les castors-juniors par exemple. Ce sont des bons livres ludiques et pédagogiques qui initiaient déjà à « l’écologie » et au jardinage ! Mais j’ai vraiment commencé à jardiner sérieusement étant adolescente, depuis mes 14 ans, je souhaitais devenir paysagiste. Je m’amusais alors  à tailler toutes sortes d’ arbustes et les rosiers parentaux, nettoyer les plates-bandes, bouturer les stolons des fraisiers, bouturer les lavandes et la menthe, planter les jardinières, transformer les buis existants en topiaires, créer des mini scènes dans les endroits délaissés du jardin… et bien sûr avoir « quelques » plantes dans ma chambre d’enfance ! A l’époque, je laissais le potager à mon papa et moi, je m’occupais plutôt des « fleurs » !

2. Comment vous est venue la passion du jardinage ? 

Sans doute grâce à ce fameux grand-père ! Il aimait beaucoup la nature, chose qu’il a transmise à son fils et sa petite-fille ! Et puis, j’ai la chance d’être originaire de la « campagne », où j’avais un grand terrain de « jeux » à la fois chez mes parents, grands-parents, amis…etc !

3. En quelques mots, comment décririez-vous votre jardin ?

Vert ! :DJe suis passée de « jardin d’intérieur » à « rebords de fenêtres » à « petit balcon de 2m² » au fil de mes déménagements ! C’est un joyeux fouillis organisé qui aimerait ressembler à un véritable massif de jardin anglais ! J’y mélange volontiers les graines d’annuelles de « prairie fleurie » aux graminées plus horticoles, les arbustes aux vivaces, les fruits aux fleurs, les structures pour animaux aux structures en acier forgé…etc.  Mon mini jardin actuel se veut coloré, jouant avec le vent, les gouttes d’eau … Il se veut accueillant, gourmand, structuré, attirant la faune et les objets décoratifs…. Il est l’extension de mon intérieur ou à l’inverse l’immersion du « vert » dans mon intérieur !

4. Que représente le jardinage pour vous ? 

Des instants de paix, où le temps s’arrête et n’a plus de prise. Un bonheur simple.

5. A quoi ressemble une journée type dans votre jardin ?

Héhéhé, la journée-type ce sera pour plus tard ! Pour l’instant, cela pourrait être « à quoi ressemblent les instants types dans votre jardin de poche ? » Arrosage, taille et … contemplation ! Un jardin de (petits) pots demande plus d’entretien qu’un jardin proportionnellement parlant ( !), mais c’est aussi plus facile à admirer dans le détail !

6. La plus belle réalisation dans votre jardin ?

Et bien, justement d’essayer de créer un véritable petit jardin sur mes rebords de fenêtres et sur mon (très petit) balcon ! Pour cela, j’essaie de jouer sur la diversité végétale, des formes, des objets et essayer d’attirer le plus d’animaux possibles ! (il faut que je me fasse une raison que je n’aurai pas de hérisson ni de grenouille au 3e étage ! Mais les limaces si !) A améliorer au fil du temps car je ne pense pas encore avoir atteint le résultat que je souhaite vraiment ! Jusqu’au jour où je déménagerais pour réaliser enfin mon rêve de véritable jardin paysager ! Ce sera alors celle-ci ma plus belle réalisation !

7. Votre recette secrète ?

Pas une mais plusieurs ! Mon lombricomposteur ! Compost et engrais liquide presque à volonté ! Le compost est même en trop : je n’hésite alors pas à le donner ! Ne pas hésiter aussi à innover, marier les associations entre elles… C’est d’autant plus facile qu’avec un jardin de pots, on peut aussi déplacer ces derniers ! Et surtout : beaucoup d’observation !

8. Pour vous, jardiner tout en respectant l’environnement ça passe par…

Ciboulette et Alchémille

…l’arrêt des insecticides & cie, inviter la faune dans son univers végétal et l’admirer ! Penser aux vivaces et arbustes plutôt qu’au « tout annuel » et réfléchir à la notion d’entretien, en terme d’arrosage ou en n’ introduisant pas des plantes invasives, par exemple. Moi-même, je ne peux pas récupérer l’eau de pluie avec un récupérateur, mais je sors tout de même ma batterie de bassines et d’arrosoirs lorsqu’il pleut, histoire de récupérer un peu d’eau du ciel ! Mes plantes en pots demandent forcément plus d’arrosages qu’en pleine terre mais j’essaie de trouver mes associations de plantes en choisissant des plantes pas trop gourmandes en eau, ou bien en jouant sur les micro-expositions du balcon. Mes fougères par exemple, plus gourmandes en humidité, sont à l’abri du vent et du soleil sous d’autres pots ou abris ! Il faut essayer de recréer les mini environnements dans lesquels poussent les plantes choisies naturellement.

9. Petit portrait chinois…Si vous étiez :

une saison :  l’été indien, mois de ma naissance, avec notre automne qui se pare de mille feux et qui invite à la mélancolie ou le printemps avec toutes ses tonalités de verts différents inspirant le dynamisme et le ressourcement. Deux saisons opposées qui s’équilibrent harmonieusement

Un arbre : un chêne, pour sa force et ses légendes ou bien un hêtre pour les magnifiques sous-bois qu’il compose et ses nombreux jeux d’ombre et de lumière.

Une plante : une fougère : pas besoin de véritables fleurs pour subjuguer le regard et promettre une très  belle diversité de formes et de couleurs !

Une fleur : Un coquelicot pour son raffinement et son coté fragile et éphémère… avec lequel je m’amusais à faire des petites danseuses…

Un légume : comme féculent : la pomme de terre : elle est aimée de tous et promet de bons repas même aux plus démunis… C’est toujours fabuleux étant enfant de voir qu’avec « une seule patate, on récolte 100 patates » ( !) et comme légume-fruit : la tomate : gorgée de soleil, elle est aussi très polyvalente et peut prendre une multitude de formes et de couleurs ! (et se prête à la culture en pot !!)

Un animal : un chat , mystérieux, indépendant, souple et curieux !

Ndla:  Mes photos…J’ai surtout voulu montrer les principales caractéristiques de mon « jardin de poche », proche du ciel même en milieu urbain (qui donne un sentiment indispensable d’espace et de liberté dans milieu confiné), variétés et diversité, mélange des styles et des associations ; objets de déco et de récup’…

- Retrouvez ce portrait sur la page Facebook de Botanic (http://on.fb.me/LXBvQj)

by vert-citron

A propos de l'auteur

Je m’appelle Mélanie, green-girl et passionnée, je suis paysagiste-herbaliste et formatrice-coach en cosmétiques faits-maison. J'essaie de faire de l'écologie un art de vivre au quotidien, pour tous, selon une philosophie et une éthique en lesquelles je crois. Depuis 2010, à travers ce blog Vert-Citron et différents livres/magazines, je vous délivre des conseils et des astuces écolo-nomiques. J'anime des balades botaniques et des ateliers/formations sur les plantes : des cosmétiques faits-maison à l'entretien de la maison, de la saponification au maintien de la santé, du compostage à l'art d'aménager son jardin. Au plaisir d'échanger avec vous!


Vos plumes vertes

Une Réponse pour “Interview du « balcon-jardin » de Vert.Citron – By Botanic”
  1. sylvie dit Ze.. dit :

    :)

Vos plumes vertes

N'hésitez pas à partager vos avis et vos questions greens!